À Côté D'La Plaque #5 | Stéphane Jégo – L'Ami Jean | Chef propriétaire, dingue de cuisine, et encore plus dingue de la vie.

29:18
 
Partager
 

Manage episode 270490377 series 2617097
Par Business of Bouffe, découvert par Player FM et notre communauté - Le copyright est détenu par l'éditeur, non par Player F, et l'audio est diffusé directement depuis ses serveurs. Appuyiez sur le bouton S'Abonner pour suivre les mises à jour sur Player FM, ou collez l'URL du flux dans d'autre applications de podcasts.

Sa réputation de chef gueulard au sang chaud lui colle à la peau alors que le Jégo a d’la bonté à revendre : « on ignore trop de moi que je ne suis pas aussi cinglé que j’en ai l’air ! Je suis un très grand sensible en fait ». Ce père de deux filles au cœur gros comme lui s’amuse de ce décalage entre son image, et lui-même : « quand les gens me voient dans la vraie vie ils sont tellement surpris que je sois gentil, c’est drôle… ». À l’idée d’aborder d’autres sujets que la cuisine, il ne cache pas sa joie : « j’adore ce métier mais quand je peux m’en extirper je suis ravi ! ». Alors dans cet épisode, on va parler de ce qui l’émeut, de ce qui l’angoisse, de son burn-out physique, de sa vision de la religion et de l’impact qu’ont eu sur lui l’hypnose et la méditation. On parlera aussi de sa générosité, de son amour pour l’art, de sa féminité, et bien sûr, de sa passion pour la pétanque : « avec ma fille Laurine, on fait fondre le sable sous nos pieds quand on arrive sur le terrain ! ». On parlera aussi de ce qui le fait pleurer, de ce qui le fait rire, et de son rapport à lui-même : « je m’aime suffisamment pour ne pas me faire mal à moi-même. J’ai appris à m’aimer mieux ». On remettra aussi les pendules à l’heure : « je ne suis pas un écorché vif, je n’ai pas eu de problèmes dans ma jeunesse, j’ai une famille extraordinaire, tout va bien ». On parlera, enfin, de son manque d’aisance en société et de sa tendance à s’extirper par la petite porte, de son amour pour Arrantzaleak, à Ciboure, et – on garde le plus beau pour la fin, de son romantisme. « J’ai un romantisme à couper au couteau. Je crois que c’est
un fil de barbelé, mon romantisme, je le fais subir à ma chérie plus qu’autre chose ».

112 episodes