#168 Marion Sicot : "J'ai voulu tricher, mais cette passion du sport, je l'ai dans le coeur, je ne pouvais pas m'arrêter comme ça"

49:49
 
Partager
 

Manage episode 307281195 series 2666805
Par Ultra Talk By Arnaud Manzanini and Arnaud Manzanini, découvert par Player FM et notre communauté - Le copyright est détenu par l'éditeur, non par Player F, et l'audio est diffusé directement depuis ses serveurs. Appuyiez sur le bouton S'Abonner pour suivre les mises à jour sur Player FM, ou collez l'URL du flux dans d'autre applications de podcasts.

Marion Sicot a connu le suicide sportif tout en étant passée très près du suicide tout court, allant jusqu’à souscrire une assurance décès pour protéger ses proches. Marion Sicot, c’est la toute nouvelle recordwoman du plus grand dénivelé positif parcouru à vélo en 24 heures.


Au départ, Marion commence le vélo un peu par hasard, pendant un stage d'été, où, faute de place en stage de foot, elle doit se rabattre sur le vélo, qui ne la tente guère. Et c'est le coup de foudre. La première licence, les premières courses (ratées), puis l'équipe de France. "Des beaux souvenirs" (11:34), "quand on est au départ de courses mythiques comme Liège-Bastogne-Liège, on se dit qu'on a de la chance".


Pour élever son niveau, elle a besoin d'un nouveau challenge, et choisit de partir à l'étranger, après "avoir fait le tour" en France (12:40). Une expérience en demi-teinte. Puis c'est la descente aux enfers, avec sa prise d'EPO il y a 2 ans et sa suspension. Pourquoi ce suicide sportif ? "A ce moment-là, je n'arrivais pas à m'arrêter par moi-même. Sans le vélo, je ne suis rien, je ne saurais pas quoi faire. J'ai peur de ce sentiment de vide." (20:20)


Quand on lui annonce qu'elle est positive "c'est le chaos, tout s'écroule autour de moi. Je ne sais pas quoi faire." (24:10). Elle essaye de gagner du temps, ment à ses coéquipières, à ses proches, incapable de communiquer, et d'expulser ce poids qu'elle a en elle. Isolée, elle souscrit une assurance décès auprès de sa banque, "je veux mettre un terme à mes jours parce que je n'en peux plus" (31:15). C'est finalement la sortie de l'information dans la presse qui va créer le déclic.


Aidée par sa famille et ses amis, elle se reprend en main (32:27). "Je me suis dit : oui j'ai voulu tricher, oui le sport m'a fait du mal, mais cette passion je l'ai dans le coeur, je ne peux pas finir comme ça." Marion s'est reconstruite, faisant preuve de courage et de résilience, habitée par son amour du sport. Via le triathlon, elle a su initier ce rebond, avec l'ironman d'Embrun, puis ce record établi il y a quelques semaines, à l'Alpe d'Huez (36:23). L'écriture d'un livre, pour raconter son histoire, a aussi fait partie de sa thérapie.


Aujourd'hui, Marion fait du triathlon son objectif (43:11), avec une qualification aux championnats du monde en ligne de mire.


Je ne vous fais pas plus attendre, et laisse place à mon invitée du jour, Marion Sicot.


Podcast animé par Arnaud Manzanini.


Vous pouvez réagir à cet épisode sur notre page Twitter.

Retrouvez tous les podcasts d'Eurosport ici


Pour les autres épisodes d'Ultra Talk c'est ici, sur :

Eurosport Podcast : https://podcasts.eurosport.fr/arnaud-manzanini-ultra-talk-arnaud-manzanini/

Apple Podcasts : https://podcasts.apple.com/fr/podcast/ultra-talk-by-arnaud-manzanini/id1446344082

Spotify : https://open.spotify.com/show/4puD008eRaAyMJGa5otLDs

Deezer : https://www.deezer.com/en/show/470662



Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

179 episodes