Épisode 86 - Dépasser la honte avec Fatima Daas

47:22
 
Partager
 

Manage episode 283366926 series 1536956
Par Nouvelles Écoutes, découvert par Player FM et notre communauté - Le copyright est détenu par l'éditeur, non par Player F, et l'audio est diffusé directement depuis ses serveurs. Appuyiez sur le bouton S'Abonner pour suivre les mises à jour sur Player FM, ou collez l'URL du flux dans d'autre applications de podcasts.

La primo-romancière prodige Fatima Daas est l’invitée du 86e épisode de La Poudre. Avec Lauren Bastide, elles ont parlé de Faïza Guène, d’Annie Ernaux et de Virginie Despentes.

L’édito de Lauren :

Il y a des livres qui mettent des claques. Pas seulement aux lectrices et aux lecteurs, individuellement, mais aussi à la société toute entière. La Petite dernière est de ceux-là. Je l’avais reçu au début de l’été dernier, avec sa couverture florale et la critique dithyrambique d’une autrice adulée s’étalant sur le bandeau. Il avait tout pour séduire et je l’ai aussitôt dévoré. C’est un livre qui se lit vite, mais qui se relit et se re-relit. C’est un livre avec lequel on n’en a jamais vraiment fini. J’étais convaincue que la France ne s’en remettrait pas, de ce livre-là. Et ce fut le cas. Fatima Daas a bien mis le bazar avec son récit immensément complexe, composé de mots immensément simples. Je suis heureuse d’avoir pu échanger avec elle quelques mois après la sortie, pour une conversation en forme de bilan mais aussi de perspective.

Résumé de l’épisode :

Fatima Daas est l’autrice de La Petite dernière, un court et brillant roman sorti à l’été 2020, si percutant qu’elle sort tout juste la tête du tourbillon médiatique qu’il a engendré (04:50). Un accueil qui présente des similitudes avec celui qu’avait pu connaître Faïza Guène (06:56), entre autres par la volonté de la cantonner aux cases réservées aux écrivain·e·s ayant grandi en banlieue. Des cases qu’elle explose pourtant dans son ouvrage, à coups de phrases météores. Elle se protège aussi de ces raccourcis grâce au personnage qu’elle s’est créé : Fatima Daas est l’héroïne de son roman et son nom de plume, habile esquive pour porter ce récit tout en préservant une certaine distance (11:26). Fatima Daas, personnage comme écrivaine, ont donc en effet grandi à Clichy-sous-bois et l’autrice parle de tout l’amour qu’elle a pour cette ville (14:02). Elle y a été confrontée très jeune aux questions de langues et de langage, à l’impossibilité de dire, leur préférant souvent le silence. C’est une tragédie familiale qui déclenche l’écriture chez elle : elle ne peut parler, elle écrira (19:10). C’est pendant son master de création littéraire que naît le premier jet qui deviendra La Petite dernière (33:22). Entre ses lignes, elle expose une réalité complexe et toute pleine d’intersections, celle d’une jeune femme asthmatique (44:23), lesbienne (20:40) et musulmane (35:48). Elle y décrit la honte sous plusieurs formes, sans chercher à y échapper, une recherche littéraire qu’elle partage avec Annie Ernaux, une écrivaine qu’elle admire (29:17). C’est une autre femme de lettres qui a accompagné de sa plume la parution de son livre : Virginie Despentes. Comme elle, on ne peut qu’admirer le talent de Fatima Daas pour « danser dans une impasse jusqu’à ouvrir une porte là où se dressait un mur » et attendre avec impatience son prochain roman.

Bonne écoute, et continuez de faire parler La Poudre !

La Poudre est une émission produite par Nouvelles Écoutes

Réalisation et générique : Aurore Meyer-Mahieu

Programmation, prise de son et coordination : Gaïa Marty

Mixage : Marion Emerit

144 episodes