Contenu fourni par RTBF. Tout le contenu du podcast, y compris les épisodes, les graphiques et les descriptions de podcast, est téléchargé et fourni directement par RTBF ou son partenaire de plateforme de podcast. Si vous pensez que quelqu'un utilise votre œuvre protégée sans votre autorisation, vous pouvez suivre le processus décrit ici https://fr.player.fm/legal.

Les gens nous aiment!

Critiques d'utilisateurs

"J'adore la fonction offline"
"C’est "le"moyen de gérer vos abonnements aux podcasts. C’est également un excellent moyen de découvrir de nouveaux podcasts."

Un Jour dans l'Histoire

Partager
 

Manage series 3462498
Contenu fourni par RTBF. Tout le contenu du podcast, y compris les épisodes, les graphiques et les descriptions de podcast, est téléchargé et fourni directement par RTBF ou son partenaire de plateforme de podcast. Si vous pensez que quelqu'un utilise votre œuvre protégée sans votre autorisation, vous pouvez suivre le processus décrit ici https://fr.player.fm/legal.
De la Préhistoire aux révolutions du vingtième siècle, en passant par l’Antiquité, le Moyen Âge ou le siècle des Lumières, Laurent Dehossay et ses invités voyagent sur la ligne du temps pour analyser les grandes étapes qui ont conduit au monde d’aujourd’hui. Humanisme, guerres, arts et sciences, économie, gastronomie : l’histoire se raconte en partant sur les traces de celles et ceux qui ont façonné notre présent : Cléopâtre, Olympe de Gouge, Napoléon, Churchill, Edith Cavell … Le passé nous éclaire sur les questions d’actualité : genre et sexualité, féminisme, environnement, rapports entre Orient et Occident … Apprendre pour comprendre. Un Jour dans l'Histoire revient pour une dixième saison avec Yasmine Boudaka, Régine Dubois, Cindya Izzarelli , Cécile Poss, Lucile Poulain, Axelle Thiry, Nicolas Buytaers, Eric Loze, Jean-Marc Panis, Jonathan Remy, Helena Verrier et bien évidemment Laurent Dehossay. LUNDI 27 NOVEMBRE 13h15 : Simone Guillissen-Hoa, une architecte du vingtième siècle Nous sommes en septembre 1934 , lors de la rentrée scolaire, à Bruxelles. Simone Hoa, née dix-huit ans plus tôt, en Chine, a fait son choix. La jeune femme, qui vit en Belgique depuis deux ans, a opté pour l’Ecole de La Cambre, fondée en 1927 par Henry van de Velde, l’un des fers de lance du mouvement Art nouveau. C’est ici que débute l’une des belles pages architecturales du vingtième siècle. Vingt-quatre ans plus tard, a lieu le première exposition universelle de l’après-guerre. L’enjeu pour la Belgique est énorme : il s’agit de démontrer un leadership en termes de modernité. Le commissariat général de l’exposition a dressé une liste d’architectes dont le travail semble approprié et pertinent. Simone en est absente. Elle a pourtant eu le temps de faire ses preuves. Elle est une architecte reconnue qui a travaillé sur différents projets comme le stade de Jambes. Et surtout, elle a pris toute sa part dans la nouvelle grammaire architecturale. Pourquoi cette absence ? La réponse semble évidente. Mais il en faudra plus pour décourager cette femme eurasienne, résistante, déportée lors de la Seconde Guerre mondiale, mère célibataire et auto-entrepreneuse. Eclairons, aujourd’hui, le parcours d’une architecte qu’il s’agirait de ne point oublier : Simone Guillissen-Hoa avec Caroline Mierop, architecte et urbaniste, autrice, avec Jean-Pierre Hoa (architecte) de " Simone Guillissen-Hoa – Architecte " paru chez Prisme Editions. 14 heures : L’histoire de l’argent ½ D’argent, d’or ou de coquillage, virtuelle ou sonnante et trébuchante, la monnaie existe depuis toujours, en tout cas depuis que l’humain échange, commerce et compte. Du Paléolithique à nos jours, Cindya Izzarelli nous propose une balade comptée au travers de " l’incroyable histoire de l’argent " (Ed. Les arènes BD), illustrée par Tristan Garnier et narrée par Benoist Simmat, journaliste économique. MARDI 28 NOVEMBRE 13h15 : Dieric Bouts et la justice D’Otton Nous sommes le 20 mai 1468, à Louvain. Le nouvel hôtel de ville est achevé. Il est alors décidé, pour célébrer cet événement, d’orner la salle de réunion du conseil échevinal comme c’est la coutume dans d’autres villes et comme le prévoit le code législatif. La commande est confiée peintre Dieric Bouts et c’est le théologien Jan van Haeght qui est chargé d’en trouver le thème. Celui-ci porte son choix sur une légende qui entoure l’empereur Otton III et sa manière de rendre la justice. Qui était celui que l’on a souvent appelé Dirk Bouts, énigmatique représentant des primitifs flamands ?Réponses avec Anne Hustache. 14 Heures : La folle Semaine de Lucile Poulain Sophie Volland, âme soeur de Diderot, la redoutable et sublime comtesse Castiglione, l'inoubliable bière belge, la plus courte guerre de l'Histoire en Suisse ou Marylin Monroe l'influenceuse, cette folle semaine s'annonce sous le signe du féminin, puissant et mémorable MERCREDI 29 NOVEMBRE 13h15 : Scipion, l’africain ou l’ingratitude de l’histoire Nous sommes le 2 août 216 avant JC, à Cannes, au sud-est de l’Italie. Hannibal, fameux général carthaginois, l'un des plus grands tacticiens militaires de l'histoire, vient à bout de huit légions romaines, dans cette petite plaine d’Apulie. Le bilan est effroyable : le sang de 70 000 romains imprègne la terre du champ de bataille. La deuxième guerre punique prend un tour désastreux pour la République. Rome est sur le point de tomber. C’est dans ce contexte traumatisant qu’un jeune homme de vingt ans, que l’on nommera, plus tard, Scipion l’Africain se forme à l’art de la guerre. Un visionnaire qui modernisera l’armée, un habile diplomate, un défenseur acharné de la culture grecque. Calculateur, charismatique, cruel mais aussi généreux : précurseur d’un César. C’est lui qui donnera, à la République, les prémices d’une mainmise sur l’Espagne, l’Afrique et l’Asie. Mais des liaisons dangereuses et un héroïsme ambivalent vont provoquer sa chute. Et Rome et l’Histoire sauront se montrer ingrates…Scipion l’Africain mérite-t-il de sortir de son purgatoire ? Avec Laurent Gohary, professeur à Paris I - Panthéon-Sorbonne et auteur " Scipion l’Africain "aux éditions Les Belles Lettres. 14 heures : L’Homme au Doigt coupé : un Traître au service du IIIéme Reich Episode 4 – Lisette Lorsqu’il se met au service de l’Abwehr, le service de contre-espionnage allemand, entre 1941 et 1944, Dezitter se sert des femmes, sans états d’âme, lors de ses opérations de démantèlement des réseaux de résistance. Abusées, trahies, livrées à la police allemande, ces femmes connaissent la prison, la torture, la déportation et parfois la mort. Cet épisode est dédié à l’une de ces victimes, Elisabeth Bissot que tout le monde appelait Lisette. Engagée très tôt dans la résistance, Lisette tombe entre les griffes du Capitaine Jackson alias Prosper Dezitter qui la viole puis la dénonce aux Allemands. Arrêtée durant l’été 1943, Lisette traverse des épreuves d’une grande violence qui la conduisent jusqu’au camp de concentration de Ravensbrück. La petite-fille de Lisette, Valérie, raconte l’histoire bouleversante de sa grand-mère. Une série en 6 épisodes réalisée par Eric Loze et Antoine Duwaerts. A écouter ou réécouter en intégralité sur Auvio. JEUDI 30 NOVEMBRE 13h15 : Une histoire de la honte Nous sommes dans la deuxième moitié des années 1770. C’est à cette période que le philosophe genevois, Jean-Jacques Rousseau, se consacre à ce qui sera son dernier ouvrage " Les Rêveries du promeneur solitaire ", un ouvrage inachevé, qui sera publié à titre posthume. C’est à Paris puis chez son ami, le paysagiste René-Louis de Girardin, au château d'Ermenonville, dans l’Oise, que Rousseau travaille à ce qu’il présente comme " un informe journal des rêveries ", aussi bien autobiographie que réflexion philosophique. Dans son essai " Emile ou de l’éducation ", le philosophe avait avancé que c’est la honte qui avait été le frein grâce auquel Emile ne s’était pas livré entièrement à lui-même et à ses désirs. La honte, une émotion ambivalente, stigmatisante, provoquant la souffrance, que les historiens ont du mal à analyser. La honte ou le doigt du collectif pointé sur l’individu. La honte de soi, de son corps, des abus subis, des crimes commis, du non-dit, des origines, d’une identité…La honte qui étrangle les victimes et plus rarement les bourreaux ?Quelle place la honte a-t-elle occupée à travers les siècles ?Quelle rôle joue-t-elle depuis le décisif " #metoo " ? Une histoire de la honte avec nos invitées : Laurence Rosier, professeure de linguistique, d'analyse du discours et de didactique du français à l'Université libre de Bruxelles (ULB) et Valérie Piette, professeure d'histoire contemporaine à l’Université Libre de Bruxelles (ULB). " Coming honte ", journées d’étude sur la honte à l’ULB les 1er et 2 décembre. 14 heures : La sage-femme du roi Née en 1712, Angélique du Coudray a marqué l’histoire de l’obstétrique. Sage-femme, elle a élaboré un mannequin qui permettait de simuler différentes situations d’accouchement et d’enseigner les techniques pour diminuer la mortalité en couches. Des années durant, elle a dispensé son savoir à travers la France et formé plus de 5000 femmes à son métier. Régine Dubois vous raconte son histoire en compagnie d’Adeline Laffitte, scénariste de la bande dessinée " La sage-femme du Roi ". VENDREDI 1er DECEMBRE 13h 15 : Autour de Jacques Goossens Comédien et amateur de littérature, Jacques Goossens fut l’une des grandes figures de la RTB. Entre les années 60 et 80, il a présenté des émissions qui lui ont permis de rencontrer le personnalités les plus talentueuses, attachantes, étonnantes. Plongeons-nous dans les archives de ces entretiens et retrouvons, au fil de l’exploration, le violoniste Arthur Grumiaux, la poètesse Anne-Marie Kegels, la peintre Léonor Fini et le surréaliste Achille Chavée. Leur parole reste précieuse! Une séquence réalisée par Laurence Ayrianoff avec le concours, essentiel, de la Sonuma 14 heures : Quʹest-ce que le Bauhaus ? Il est courant de dire que le Bauhaus est un style architectural, alors quʹil sʹagit dʹun mouvement, dʹune vision, dʹune attitude. Ce mouvement artistique, puis architectural, sera le pionnier du modernisme et marquera la naissance du design. Pour parler de lʹhistoire du Bauhaus, Johanne Dussez accueille Jolanthe Kugler, architecte, sociologue-urbaniste et curatrice au MUDAC, Musée cantonal de design et dʹarts appliqués contemporains à Lausanne.
  continue reading

79 episodes

Un Jour dans l'Histoire

12 subscribers

updated

iconPartager
 
Manage series 3462498
Contenu fourni par RTBF. Tout le contenu du podcast, y compris les épisodes, les graphiques et les descriptions de podcast, est téléchargé et fourni directement par RTBF ou son partenaire de plateforme de podcast. Si vous pensez que quelqu'un utilise votre œuvre protégée sans votre autorisation, vous pouvez suivre le processus décrit ici https://fr.player.fm/legal.
De la Préhistoire aux révolutions du vingtième siècle, en passant par l’Antiquité, le Moyen Âge ou le siècle des Lumières, Laurent Dehossay et ses invités voyagent sur la ligne du temps pour analyser les grandes étapes qui ont conduit au monde d’aujourd’hui. Humanisme, guerres, arts et sciences, économie, gastronomie : l’histoire se raconte en partant sur les traces de celles et ceux qui ont façonné notre présent : Cléopâtre, Olympe de Gouge, Napoléon, Churchill, Edith Cavell … Le passé nous éclaire sur les questions d’actualité : genre et sexualité, féminisme, environnement, rapports entre Orient et Occident … Apprendre pour comprendre. Un Jour dans l'Histoire revient pour une dixième saison avec Yasmine Boudaka, Régine Dubois, Cindya Izzarelli , Cécile Poss, Lucile Poulain, Axelle Thiry, Nicolas Buytaers, Eric Loze, Jean-Marc Panis, Jonathan Remy, Helena Verrier et bien évidemment Laurent Dehossay. LUNDI 27 NOVEMBRE 13h15 : Simone Guillissen-Hoa, une architecte du vingtième siècle Nous sommes en septembre 1934 , lors de la rentrée scolaire, à Bruxelles. Simone Hoa, née dix-huit ans plus tôt, en Chine, a fait son choix. La jeune femme, qui vit en Belgique depuis deux ans, a opté pour l’Ecole de La Cambre, fondée en 1927 par Henry van de Velde, l’un des fers de lance du mouvement Art nouveau. C’est ici que débute l’une des belles pages architecturales du vingtième siècle. Vingt-quatre ans plus tard, a lieu le première exposition universelle de l’après-guerre. L’enjeu pour la Belgique est énorme : il s’agit de démontrer un leadership en termes de modernité. Le commissariat général de l’exposition a dressé une liste d’architectes dont le travail semble approprié et pertinent. Simone en est absente. Elle a pourtant eu le temps de faire ses preuves. Elle est une architecte reconnue qui a travaillé sur différents projets comme le stade de Jambes. Et surtout, elle a pris toute sa part dans la nouvelle grammaire architecturale. Pourquoi cette absence ? La réponse semble évidente. Mais il en faudra plus pour décourager cette femme eurasienne, résistante, déportée lors de la Seconde Guerre mondiale, mère célibataire et auto-entrepreneuse. Eclairons, aujourd’hui, le parcours d’une architecte qu’il s’agirait de ne point oublier : Simone Guillissen-Hoa avec Caroline Mierop, architecte et urbaniste, autrice, avec Jean-Pierre Hoa (architecte) de " Simone Guillissen-Hoa – Architecte " paru chez Prisme Editions. 14 heures : L’histoire de l’argent ½ D’argent, d’or ou de coquillage, virtuelle ou sonnante et trébuchante, la monnaie existe depuis toujours, en tout cas depuis que l’humain échange, commerce et compte. Du Paléolithique à nos jours, Cindya Izzarelli nous propose une balade comptée au travers de " l’incroyable histoire de l’argent " (Ed. Les arènes BD), illustrée par Tristan Garnier et narrée par Benoist Simmat, journaliste économique. MARDI 28 NOVEMBRE 13h15 : Dieric Bouts et la justice D’Otton Nous sommes le 20 mai 1468, à Louvain. Le nouvel hôtel de ville est achevé. Il est alors décidé, pour célébrer cet événement, d’orner la salle de réunion du conseil échevinal comme c’est la coutume dans d’autres villes et comme le prévoit le code législatif. La commande est confiée peintre Dieric Bouts et c’est le théologien Jan van Haeght qui est chargé d’en trouver le thème. Celui-ci porte son choix sur une légende qui entoure l’empereur Otton III et sa manière de rendre la justice. Qui était celui que l’on a souvent appelé Dirk Bouts, énigmatique représentant des primitifs flamands ?Réponses avec Anne Hustache. 14 Heures : La folle Semaine de Lucile Poulain Sophie Volland, âme soeur de Diderot, la redoutable et sublime comtesse Castiglione, l'inoubliable bière belge, la plus courte guerre de l'Histoire en Suisse ou Marylin Monroe l'influenceuse, cette folle semaine s'annonce sous le signe du féminin, puissant et mémorable MERCREDI 29 NOVEMBRE 13h15 : Scipion, l’africain ou l’ingratitude de l’histoire Nous sommes le 2 août 216 avant JC, à Cannes, au sud-est de l’Italie. Hannibal, fameux général carthaginois, l'un des plus grands tacticiens militaires de l'histoire, vient à bout de huit légions romaines, dans cette petite plaine d’Apulie. Le bilan est effroyable : le sang de 70 000 romains imprègne la terre du champ de bataille. La deuxième guerre punique prend un tour désastreux pour la République. Rome est sur le point de tomber. C’est dans ce contexte traumatisant qu’un jeune homme de vingt ans, que l’on nommera, plus tard, Scipion l’Africain se forme à l’art de la guerre. Un visionnaire qui modernisera l’armée, un habile diplomate, un défenseur acharné de la culture grecque. Calculateur, charismatique, cruel mais aussi généreux : précurseur d’un César. C’est lui qui donnera, à la République, les prémices d’une mainmise sur l’Espagne, l’Afrique et l’Asie. Mais des liaisons dangereuses et un héroïsme ambivalent vont provoquer sa chute. Et Rome et l’Histoire sauront se montrer ingrates…Scipion l’Africain mérite-t-il de sortir de son purgatoire ? Avec Laurent Gohary, professeur à Paris I - Panthéon-Sorbonne et auteur " Scipion l’Africain "aux éditions Les Belles Lettres. 14 heures : L’Homme au Doigt coupé : un Traître au service du IIIéme Reich Episode 4 – Lisette Lorsqu’il se met au service de l’Abwehr, le service de contre-espionnage allemand, entre 1941 et 1944, Dezitter se sert des femmes, sans états d’âme, lors de ses opérations de démantèlement des réseaux de résistance. Abusées, trahies, livrées à la police allemande, ces femmes connaissent la prison, la torture, la déportation et parfois la mort. Cet épisode est dédié à l’une de ces victimes, Elisabeth Bissot que tout le monde appelait Lisette. Engagée très tôt dans la résistance, Lisette tombe entre les griffes du Capitaine Jackson alias Prosper Dezitter qui la viole puis la dénonce aux Allemands. Arrêtée durant l’été 1943, Lisette traverse des épreuves d’une grande violence qui la conduisent jusqu’au camp de concentration de Ravensbrück. La petite-fille de Lisette, Valérie, raconte l’histoire bouleversante de sa grand-mère. Une série en 6 épisodes réalisée par Eric Loze et Antoine Duwaerts. A écouter ou réécouter en intégralité sur Auvio. JEUDI 30 NOVEMBRE 13h15 : Une histoire de la honte Nous sommes dans la deuxième moitié des années 1770. C’est à cette période que le philosophe genevois, Jean-Jacques Rousseau, se consacre à ce qui sera son dernier ouvrage " Les Rêveries du promeneur solitaire ", un ouvrage inachevé, qui sera publié à titre posthume. C’est à Paris puis chez son ami, le paysagiste René-Louis de Girardin, au château d'Ermenonville, dans l’Oise, que Rousseau travaille à ce qu’il présente comme " un informe journal des rêveries ", aussi bien autobiographie que réflexion philosophique. Dans son essai " Emile ou de l’éducation ", le philosophe avait avancé que c’est la honte qui avait été le frein grâce auquel Emile ne s’était pas livré entièrement à lui-même et à ses désirs. La honte, une émotion ambivalente, stigmatisante, provoquant la souffrance, que les historiens ont du mal à analyser. La honte ou le doigt du collectif pointé sur l’individu. La honte de soi, de son corps, des abus subis, des crimes commis, du non-dit, des origines, d’une identité…La honte qui étrangle les victimes et plus rarement les bourreaux ?Quelle place la honte a-t-elle occupée à travers les siècles ?Quelle rôle joue-t-elle depuis le décisif " #metoo " ? Une histoire de la honte avec nos invitées : Laurence Rosier, professeure de linguistique, d'analyse du discours et de didactique du français à l'Université libre de Bruxelles (ULB) et Valérie Piette, professeure d'histoire contemporaine à l’Université Libre de Bruxelles (ULB). " Coming honte ", journées d’étude sur la honte à l’ULB les 1er et 2 décembre. 14 heures : La sage-femme du roi Née en 1712, Angélique du Coudray a marqué l’histoire de l’obstétrique. Sage-femme, elle a élaboré un mannequin qui permettait de simuler différentes situations d’accouchement et d’enseigner les techniques pour diminuer la mortalité en couches. Des années durant, elle a dispensé son savoir à travers la France et formé plus de 5000 femmes à son métier. Régine Dubois vous raconte son histoire en compagnie d’Adeline Laffitte, scénariste de la bande dessinée " La sage-femme du Roi ". VENDREDI 1er DECEMBRE 13h 15 : Autour de Jacques Goossens Comédien et amateur de littérature, Jacques Goossens fut l’une des grandes figures de la RTB. Entre les années 60 et 80, il a présenté des émissions qui lui ont permis de rencontrer le personnalités les plus talentueuses, attachantes, étonnantes. Plongeons-nous dans les archives de ces entretiens et retrouvons, au fil de l’exploration, le violoniste Arthur Grumiaux, la poètesse Anne-Marie Kegels, la peintre Léonor Fini et le surréaliste Achille Chavée. Leur parole reste précieuse! Une séquence réalisée par Laurence Ayrianoff avec le concours, essentiel, de la Sonuma 14 heures : Quʹest-ce que le Bauhaus ? Il est courant de dire que le Bauhaus est un style architectural, alors quʹil sʹagit dʹun mouvement, dʹune vision, dʹune attitude. Ce mouvement artistique, puis architectural, sera le pionnier du modernisme et marquera la naissance du design. Pour parler de lʹhistoire du Bauhaus, Johanne Dussez accueille Jolanthe Kugler, architecte, sociologue-urbaniste et curatrice au MUDAC, Musée cantonal de design et dʹarts appliqués contemporains à Lausanne.
  continue reading

79 episodes

Tous les épisodes

×
 
Loading …

Bienvenue sur Lecteur FM!

Lecteur FM recherche sur Internet des podcasts de haute qualité que vous pourrez apprécier dès maintenant. C'est la meilleure application de podcast et fonctionne sur Android, iPhone et le Web. Inscrivez-vous pour synchroniser les abonnements sur tous les appareils.

 

Player FM - Application Podcast
Mettez-vous hors ligne avec l'application Player FM !

Guide de référence rapide