#18 - Témoignage de Victoria, corps accord au coeur s'accorde (FR)

56:52
 
Partager
 

Manage episode 297749769 series 2952815
Par Love Health Center and Olivier Mageren, découvert par Player FM et notre communauté - Le copyright est détenu par l'éditeur, non par Player F, et l'audio est diffusé directement depuis ses serveurs. Appuyiez sur le bouton S'Abonner pour suivre les mises à jour sur Player FM, ou collez l'URL du flux dans d'autre applications de podcasts.

La société patriarcale a laissé une trace indélébile en lui apprenant à soigneusement détester son corps, accepter d’être sexualisée en permanence et surtout l’imprégner de l’idée qu’elle sera toujours moins bien qu’un homme.
Heureusement, la jeune femme fait ses valises et retrouve sur le chemin de ses voyages sa personnalité, sa force et son courage. Avec ses amants, elle se surprends à se trouver belle et désirable et réapprend petit à petit à aimer ce corps tant haï. En 10 ans, elle découvre la complicité sensuelle, le plaisir, ainsi que la jouissance explosive pendant ses grandes périodes de célibat.

Car le patriarcat n’a pas disparu, il s’immisce comme un goût de cendres dans les relations hommes-femmes et se traduit en dépendance affective que Victoria préfère éloigner de sa vie. Désormais elle s’est bel et bien retrouvée et compte bien jouir de sa liberté comme bon lui semble.

1:41 - Premier élément clé de ma vie sexuelle en 3e maternelle, à 5-6 ans. Curiosité énorme. Qu'avaient garçons ? ... Fierté, Envie de découverte mais...

3:40 - Ecoute les adultes parler, quelque chose de mystérieux, un monde à part. Critiques négatves et jugements "les adultes n'ont rien compris !".

5:00 - Installation de la honte.

5:35 - 2e souvenir. Grandir ado dans un mode de sexualisation des corps des filles et le patriarcat. Boulimie.

6:00 - Reconstruire tout cela..., voyage et recouvrir confiance en soi, malgré la haine de son prppre corps.

6:38 - Immense amour et merci pour tous mes amants qui m'ont aidé et donné confiance en moi .

7:30 - Très pudique en général, mais totalement libérée avec mes amants en privé. Même si pas totalement libérée. J'ai une fierté de qui je suis avec les hommes.

8:00 - Quelle différence fais-tu entre pénétration et faire l'amour? La première fois que j'ai expérimenté la pénétration j'étais absente. Honte d'être encore vierge. Ma première fois, sur plusieurs jours. Il a pris le temps.

9:09 - Mais si masturbation bloquée, j'étais très portée sur le sexe, libido forte.

9:19 - La première fois, je me suis fait chier ! Surprise.

9:55 - Grandes périodes d'abstinences. 2e personne, Amour sans pénétration. On n'est pas sorti du lit pendant une semaine ! 100% présente, dans le jeu et le plaisir.

11:25 - Les hommes ont réussi à me redonner confiance et aimer mon corps. Et jouir de la joie de la féminité.

12:15 - En manque de tendresse et d'amour, j'avais besoin que quelqu'un m'accompagne.

12:55 - Je considère ma première fois une relation où il n'y a pas eu de pénétration.

13:40 - J'ai pris du temps à me retrouver. ça m'a pris 10 ans pour retrouver ce que la période adolescence avait détruit.

14:00 - Je me vois à travers les yeux de l'amour de la personne qui me regarde en face (dans l'intimité). Quelqu'un qui te désire vraiment, il y a rien de tel pour apprendre à s'aimer.

15:00 - Le regard aimant me permet de m'ouvrir à la magie de l'amour. En relation comme en sexualité, on recherche souvent à soigner ce qui est plus faible en nous.

16:23 - Quand as-tu découvert le plaisir et l'orgasme? Je ne me rappel plus du moment exact. Je m'étais coupé de mon corps à l'adolescence. Ma sexualité et la masturbation étaient honteuse.

17:20 - J'ai observé que la pratique de la sexualité amène aussi à la masturbation. Connerie des messages véhiculés par la société, les femmes sont frigides, ont besoin d'amour pour faire l'amour. Ma masturbation a explosé, plus j'avais d'amants, plus je jouissais bien.

18:11 - J'ai vraiment compris la sexualité et l'envie de sexualité au 2e amant.

18:50 - 3e élément clé de ma vie sexuelle: c'est une histoire triste. 19:45 Besoin de confiance en soi, rencontre Tinder.

20:00 - Un "match" superbe lors d'une "date". Mais mon corps était terrorisé. C'est bizarre, je suis paradoxalement terrorisée d'être aimée.

22:00 - J'ai plus la peur d'être rejetée ou de l'abandon une fois que l'autre ma vu nue.

22:22 - Le problème des "dates" = scénario pré-établi qu'on accepte implicitement, qu'on s'impose à soi. Je ne sais pas dire non !

23:20 - Un gars tout gentil me demande de m'embrasser, Je dis oui, je ne vois pas ce qui bloque. Mais mon corps est totalement éteint. Je force mon corps, c'est moi qui force mon corps, c'est pas le garçon en face. Mentalement j'avais envie de faire l'amour, mais pas mon corps. Connaissant mes fantasmes, je me déclenche, même si mon corps ne veut pas !!! Je n'arrive pas à dire non, et c'est même moi qui va vers lui. C'est là que le consentement est compliqué.

25:20 - On fait l'amour la première fois, comme 2 personnes qui ne connaissent pas encore le corps de l'autre.

25:35 - A la fois je m'en suis voulue et je m'en rendais pas compte. ça s'est très bien passé mais... le lien magique n'est pas là.

27:00 - Ensuite mon corps n'a plus eu de libido pendant 6 à 8 mois ! Le corps est extrêmement intelligent. Comme en standby. C'est surprenant. Le corps peut s'exprimer tout seul et faire comprendre au mental.

28:55 - J'ai pu comprendre ce qui se passait. La première fois je me suis souvent forcé. Ne disant rien, l'autre ne peut rien en savoir d'autant plus que mon corps lubrifiait.

29:50 - De là mon envie de faire de l'éducation sexuelle....

30:10 - Je viole mon propre corps et je me fais croire que tout est ok. Le moment où soi on se force. La violence est immense. La culpabilité est grande.

31:45 - Dépendance affective, je m'accroche a des gens qui ne veulent pas de moi.

32:30 - Aujourd'hui, je retrouve le plaisir infini de faire l'amour avec moi-même. Les garçons viendront après. Je mets à jours mes jouissances.

33:45 - Faire l'amour avec soi-même c'est le summum absolu.

34:24 - Arrives-tu mieux à t'écouter aujourd'hui? Les filles aussi ont des tensions d'envies sexuelles comme les garçons.

36:16 - Blocages de la masturbation sont encore là.

36:30 - Atelier de vulvologie fabuleux. La plupart des femmes n'ont jamais vu la vulve d'une autre femme. Je ne me suis jamais regardé le sexe dans un mirior avant mes 28 ans. Envie d'un moment rituel et d'être soutenu "viens on y va".

39:20 - On accepte la vérité que quand on est prêt.e.

39:25 - Je découvre que je ne décalotte pas suffisamment, correctement mon prépuce.

40:00 - J'avais jamais eu de plaisir pendant un cunni. Je m'ennuiais pendant les cunni. Quand j'ai découvert cela, j'ai éprouvé une colère monstrueuse. Comment les personnes du monde médical n'avait jamais diagnotiqué cela.

41:40 - Où trouver un.e professionnel.le qui peut décalotter le prépuce des femmes (le prépuce du clitoris).

42:20 - J'ai donc une masturbation qui m'est propre suite à cette spécificité.

43:30 - Garçons et filles ont un corps similaire. Médicalement, il faudrait décalotter aussi les filles comme on le fait pour les garçons...Pour éviter les problèmes d'adhérence, de douleur, d'éveil au plaisir, pour pouvoir ensuite jouir pleinement de son propre corps.

45:25 - Atelier de vulvologie, je vous le conseille. Oser. C'est cela qu'on devrait faire.

47:10 - Présentation brève du projet sur les fantasmes féminins: Femmetasme. Recherche de contenu érotique, et BD et horrifié de découvrir les valeurs soujacentes patriarcales. Violences affichées dans les BD sont plus grandes car il n'y as pas de consentement, où d'actrices qui doivent accepter le scénario.

49:30 - Il y a des podcasts érotiques qui sont sympa, mais avec moi ça marche moins bien. J'aime les dessins érotiques.

50:25 - Comment font les personnes qui ne peuvent pas s'identifier au contenu des BD érotiques (à 40, 50, 60 ans, et à 16 ans...). Y a pas d'échelle, c'est quasi le même modèle de fantasme qui est proposé pour tous. 51:16 Victoria récolte des scénario érotiques des hommes et des femmes. Et ensuite demander à des dessinateur.e.s de mettre cela en image. Offrir des alternatives gratuites, autres que le porno mainstream gratuit. Offrir une diversité à tous les âges. Appel aux dessinateur.e.s et témoignages anonymes, contactez Victoria. Approche humaine et militante.

53:55 - Vive le clitoris et le pénis.

54:28 - Si je peux l'imaginer, je peux le créer. Comment imaginer une vie sexuelle wouaw sans prendre le temps d'imaginer ce que peut être sa vie sexuelle fantastique.

28 episodes