Perspectives commerciales du roi des studios d’animation

3:46
 
Partager
 

Manage episode 272233946 series 2432740
Par Yann Legros, découvert par Player FM et notre communauté - Le copyright est détenu par l'éditeur, non par Player F, et l'audio est diffusé directement depuis ses serveurs. Appuyiez sur le bouton S'Abonner pour suivre les mises à jour sur Player FM, ou collez l'URL du flux dans d'autre applications de podcasts.

L’une des biographies les plus utiles que j’ai lues l’année dernière, était la biographie de Walt Disney par Neil Gabler.

Il y a pas mal de leçons à en tirer.

Beaucoup de leçons de ce qu'il faut faire, et aussi des leçons de ce qu'il ne faut pas faire.

Mais la seule chose que j’aime chez le vieux Walt, c’est la façon dont il voyait grand, ne voulait pas être sous la coupe de qui que ce soit et voulait un contrôle total sur ses entreprises. La meilleure phrase résumant cette attitude a probablement été lorsque la bio déclare:

«[Walt Disney] ne voulait pas être juste un autre producteur d'animation. Il voulait être le roi des studios d'animation.

C’est-à-dire qu'il ne voulait pas être simplement un producteur payé par les studios.

Il voulait posséder le studio.

Je comprends.

Et quelques autres personnes que je connais aussi.

Mais la plupart?

Ils ne peuvent pas y penser.

Ils ne pensent tout simplement pas assez grand.

J'ai remarqué que cela est particulièrement vrai avec la foule de personnes qui me suivent. Rien de bien ou de mal à ce sujet – ce sont toutes des préférences personnelles – mais j'ai remarqué que très peu de personnes que je connais ont des idées de grandeur. Au lieu de cela, ils préfèrent avoir des clients, se faire payer des honoraires et poursuivre leur vie de mercenaire genre «entrez, sortez, soyez payé» qu'un général militaire.

D'un autre côté, il y en a qui sont le contraire:

Ils considèrent le travail client comme une sorte de mal nécessaire.

En fait, pour eux, il s’agit de faire un travail bien rémunéré qu'ils font juste pour payer les factures pendant qu'ils réfléchissent, recherchent et cherchent des moyens d'être leur propre client, de se payer autant qu'ils le veulent et, comme Walt, ne sont pas intéressés à être juste un autre rédacteur, ils veulent être le roi de leurs propres niches respectives.

Ni l'un ni l'autre n'est meilleur que l'autre.

Et c'est simplement une préférence personnelle.

Mais si tu as aussi la folie des grandeurs du web, alors cette série de vidéos peut définitivement t’aider:

https://www.marketingyl.com/mb?r=ggavpl/
Amitiés,
Yann

828 episodes