Kintsugi, l'histoire de ma reconstruction

Partager
 

Manage series 3311273
Par Slate.fr, découvert par Player FM et notre communauté - Le copyright est détenu par l'éditeur, non par Player F, et l'audio est diffusé directement depuis ses serveurs. Appuyiez sur le bouton S'Abonner pour suivre les mises à jour sur Player FM, ou collez l'URL du flux dans d'autre applications de podcasts.
NOUVELLE SAISON: Kintsugi, l'histoire de ma reconstruction Enfant, Julie a subi des agressions sexuelles de la part de son voisin. Un père de famille. Un ami de ses parents. Elle n’en a pas parlé avant ses 16 ans. Un soir de vacances, elle s’est confiée pour la première fois à sa meilleure amie : Nina Pareja. Pendant longtemps, elles n’ont pas su quoi faire de ces souvenirs, de ce passé, de cette violence. Mais en 2019, à 25 ans, Julie a décidé qu'elle voulait que cela change. Que l’on fasse quelque chose de son récit intime. Nina, devenue journaliste, lui a proposé de l'aider à raconter son histoire. Pendant trois ans, elles ont enregistré leurs conversations, leurs rencontres avec des spécialistes, leurs discussions avec la famille de Julie. Ensemble, elles ont choisi de raconter une lente résilience, une reconstruction toujours en cours et amorcée bien avant qu’elles ne se lancent dans ce podcast. Julie appelle ça son Kintsugi, d’après l’art ancestral japonais de réparation de la porcelaine brisée, qui, plutôt que de les cacher, met en avant les fissures avec de l’or. Un podcast de Nina Pareja avec Julie, produit et réalisé par Slate.fr sous la direction de Christophe Carron et Benjamin Saeptem Hours. Prise de son, montage et réalisation: Aurélie Rodrigues Mona Delahais, notre stagiaire, a contribué à l’élaboration de ces épisodes. Musique: Thomas Loupias Illustration: Hina Hundt ——— Toujours disponible: SAISON 1 «Les Ombres», un documentaire de Mahaut Chaudouët-Delmas sur les collaborateurs politiques. Trop payés par nos impôts, trop puissants sans avoir été élus, symboles du népotisme ou de la technocratie, ils alimentent tous les fantasmes d'une opinion qui ne connaît au fond pas vraiment leur rôle.

17 episodes