Les beautés insulaires d'Olivier Ker Ourio

43:56
 
Partager
 

Manage episode 260115480 series 1349248
Par tsf@tsfjazz.com, découvert par Player FM et notre communauté - Le copyright est détenu par l'éditeur, non par Player F, et l'audio est diffusé directement depuis ses serveurs. Appuyiez sur le bouton S'Abonner pour suivre les mises à jour sur Player FM, ou collez l'URL du flux dans d'autre applications de podcasts.
A chaque nouveau disque de l'harmoniciste Olivier Ker Ourio, on se fait la même réflexion : "Qu'elle a dû être belle, son enfance à la Réunion" ! Cette île lui a d'ailleurs tellement donné qu'il la célèbre régulièrement dans ses projets. Elle et ses traditions musicales, elle et son créole. Pour sa nouvelle aventure, il part à la rencontre d'autres insularités, d'autres créolités et s'entourent de musiciens issus des Antilles, de Cuba et de l'Ile Maurice, notamment le pianiste Gregory Privat et le batteur Arnaud Dolmen. Un pont passionnant entre l'Océan Indien et les Caraïbes qui s'intitule "Singular Insularity", et dont on parle ce midi avec son auteur. Et d'ailleurs, un extrait de cet album figure dans la playlist ultramarine qu'on a récemment mise en ligne sur Mixlcoud et notre chaîne Youtube, en collaboration avec la Délégation Interministérielle pour l'Egalité des chances des français d'outre-mer... 40 titres au coeur d'une histoire ultramusicale foisonnante et métissées, des années 30 à aujourd'hui. Avec notamment un pionnier : le clarinettiste et chef d'orchestre Eugène Delouche, né en Martinique en 1909. Dès son arrivée à Paris en 1931, il s'est imposé comme l'une des principales figures de la musique créole dans les cabarets antillais de la capitale. Le seul à pouvoir rivaliser avec la vedette d'alors, Stellio, lui aussi clarinettiste...On va entendre son orchestre, le Del's Jazz Biguine en 1935, avec un titre magnifque, "Martinique". (c) Une Olivier Ker Ourio - Jean-Christophe Mazué

608 episodes