Jon Boutellier de l'autre côté de l'Atlantique

52:33
 
Partager
 

Manage episode 259165060 series 1349248
Par tsf@tsfjazz.com, découvert par Player FM et notre communauté - Le copyright est détenu par l'éditeur, non par Player F, et l'audio est diffusé directement depuis ses serveurs. Appuyiez sur le bouton S'Abonner pour suivre les mises à jour sur Player FM, ou collez l'URL du flux dans d'autre applications de podcasts.
Lorsqu'il a décidé de faire le grand saut et de déménager à New-York cet hiver, on ne vous cache pas qu'on a versé notre petite larme, tant l'on adore et tant on est bluffé par son parcours depuis qu'il est apparu sur nos radars, il y a une dizaine d'années. Bien sûr ce sentiment s'est mêlé au bonheur de voir un musicien de sa trempe grandir et se frotter à la scène américaine. Avant de partir, le saxophoniste Jon Boutellier nous a quand même laissé un cadeau de consolation : l'album "On Both Sides of the Atlantic", avec les participations de Célia Kaméni et du pianiste Kirk Lightsey. Un album dont on n'a pas fini de s'imprégner. Mais tu nous manques, Jon, on a envie de prendre de tes nouvelles, de savoir comment ça va, au milieu de la situation dramatique que traverse actuellement la ville de New York. Alors ce midi, on décroche notre téléphone. Pour ouvrir ce Deli, c'est un autre album qui nous fait tourner la tête, tellement c'est beau : Concierto du guitariste Jim Hall a été en partie enregistré il y a 45 ans aujourd'hui, le 16 avril 1975. C'est l'un des chefs d'oeuvre de ce maître de l'épure et de l'élégance, avec en point d'orgue les vingt minutes de sa version du Concierto de Aranjuez, et en cerise sur le gâteau un groupe exceptionnel : Paul Desmond au sax alto, Chet Baker à la trompette, Roland Hanna au piano, Ron Carter à la basse et le batteur Steve Gadd. A-t-il grandi en rêvant sur le Concierto de Aranjuez ? Vu sa grande culture musicale, c'est fort possible. Mais c'est à une toute autre source le guitariste Thomas Naïm s'abreuve pour son nouveau projet. Vous aviez trippé comme nous sur l'album Desert Highway et son répertoire planant, cinématique, évoquant les grands espaces américains ? Vous serez dingues de cette autre facette : Thomas est en train de bosser sur un nouveau projet : une déclaration d'amour à Jimi Hendrix. Et pour nous faire patienter, il sort deux titres demain sur toutes les plateformes digitales. Notamment une reprise de "Fire" avec toujours Marcello Giuliani à la contrebasse, Raphaël Chassin à la batterie et une surprise qui fait plaisir à l'orgue, Camille Bazbaz.

609 episodes