#51 : Ayoub Harij : L’idée ne vaut rien, c’est l’exécution de l’idée qui compte !

 
Partager
 

Manage episode 321198656 series 2944649
Par Podcasts – Génération KAIROS, découvert par Player FM et notre communauté - Le copyright est détenu par l'éditeur, non par Player F, et l'audio est diffusé directement depuis ses serveurs. Appuyiez sur le bouton S'Abonner pour suivre les mises à jour sur Player FM, ou collez l'URL du flux dans d'autre applications de podcasts.

Ayoub Harij est CEO et cofondateur de Sle3ti.ma, plateforme digitale qui connecte les détaillants traditionnels avec les distributeurs de produits de grande consommation en offrant des services à forte valeur ajoutée autour de la gestion des commandes jusqu’à l’optimisation des ventes et des livraisons.
Sle3ti.ma a réalisé une levée de fonds seed en octobre 2021 de 12 millions de Dhs qui va accélérer le développement et la croissance de la startup, dans un potentiel marché estimé à 120 milliards de Dhs annuels dépensés dans environ 200.000 points de vente
Ayoub s’est construit très jeune dans l’effort, la détermination, la remise en question permanente et la rébellion face aux règles. En matière d’apprentissage, il s’applique à décortiquer les concepts pour mieux les assimiler et les retenir. Jusqu’à aujourd’hui, il a nourri cette habitude d’être en veille par rapport aux nouveaux concepts et possibilités de disruptions technologiques grâce au digital
« J’ai réalisé que j’étais condamné à réussir par mes propres moyens ! »
Cette course vers les défis l’emmène vers le parcours sélectif des classes préparatoires qui renforce considérablement sa résistance et sa capacité mentale à ne pas avoir de problème à se tromper
“ Tu peux recevoir tous les coups du monde sans mourir ! “
L’expérience de l’organisation du forum en école d’ingénieur lui donne le goût du business development et il rejoint la direction commerciale de Procter & Gamble avec un premier passage obligé sur le terrain auprès des épiceries, pour assurer un objectif quotidien de vente. Il poursuit son parcours quelques années plus tard, en tant que Directeur de la zone Afrique chez Lavazza où il est chargé de parcourir plusieurs pays pour développer avec des entrepreneurs leur activité et l’écosystème local autour du produit.
Fort de cet apprentissage, il décide de quitter le salariat en 2015 ayant pris le soin d’avertir les plus proches des difficultés à venir et s’aidant dans cette démarche avec des livres de développement personnel
Son projet passion s’appelle Footigo une application mobile de type réseau social pour les fans de football autour d’un univers ludique et riche (quizzs, monnaie virtuelle,…). La startup réalise une traction rapide avec 70.000 users actifs en 6 mois et une première levée de fonds de 250.000 dollars en Italie auprès de business angels
L’aventure Footigo devra néanmoins s’arrêter au bout de quelques années faute de financement suffisant, la traction initiale ne réussissant pas à intéresser des investisseurs VC pour une sérieA internationale, frileux à prendre le risque sans un POC réussi en dehors du Maroc
“Il faut savoir couper le cordon ! Soit c’est Footigo qui meurt, soit je meurs avec Footigo ! ”
“ Footigo n’est pas égal à Ayoub, Footigo est un projet de Ayoub ! ”
L’aventure lui a pourtant permis de constituer une équipe et un socle technologique digital performants. Cet actif, permettra de développer rapidement une solution de covoiturage pour les Entreprises, RiderIn qu’il va déployer en septembre 2019, avec un modèle économique basé sur les économies réalisées, qui a le mérite d’aligner les intérêts de l’entreprise avec ses salariés. Un modèle qui est contraint à freiner brutalement avec l’avènement du COVID en mars 2020
L’idée de Sle3ti va germer lorsqu’ Ayoub croise Abderrahim Zizi, un ancien collègue qui s’est lancé dans la distribution qui lui relate les difficultés de la vente auprès des épiceries traditionnelles en plein confinement. Ayoub connaît bien les drivers de la distribution qui sont la couverture géographique et la fréquence de visite. L’idée est de fournir une application multiservices chez les épiciers recrutés, moyennant commissions sur les ventes réalisées, ce qui va dispenser de la présentation physique et libérer le potentiel rendu possible par le digital en facilitant et fluidifiant l’accès et la relation du distributeur avec le point de vente
Ayoub mobilise à nouveau l’équipe digitale pour déployer en quelques mois l’écosystème applicatif Sle3ti, recruter les premiers épiciers dès juin et réaliser un POC avec Abderrahim, son nouvel associé qui a souhaité rejoindre l’aventure, en apportant sa connaissance du marché et son réseau relationnel. Cette performance va attirer l’attention de plusieurs investisseurs jusqu’à la réalisation de la levée auprès de Richbond, un fit qui repose sur trois piliers : confiance, mindset et complémentarité des forces
» L’idée ne vaut rien du tout : ce n’est pas l’idée qui compte, c’est l’exécution de l’idée qui compte ! «
» La vraie barrière à l’entrée c’est le business que tu construis, ce n’est pas l’outil ! »
Ayoub nous livre son précieux retour d’expérience sur le mindset entrepreneur :
  • Apprendre à ne pas mourir : même quand la situation semble sans issue, être décidé à ne pas mourir “ Je suis convaincu que je ne vais pas mourir, la question devient comment je vais survivre ? ”
  • Changer sa perception des choses : accepter qu’il y’aura des problèmes “ Ce qui fera la différence, c’est ta réaction par rapport au problèmes ! “
  • Essayer de se détacher et ne pas être amoureux de son produit, coûte que coûte : » Il ne faut pas se définir par le produit, le produit c’est juste ta création ! «
Ayoub nous décrit aussi l’importance de la conscience de soi et que le plus grand challenge, c’est de se connaître soi même !
Il nous recommande les lectures suivantes :

L’article #51 : Ayoub Harij : L’idée ne vaut rien, c’est l’exécution de l’idée qui compte ! est apparu en premier sur Génération KAIROS.

18 episodes