#8 Jalal Elage (Prominvest) – Angers, ville préférée des investisseurs : les secrets d’un acteur immobilier incontournable

58:11
 
Partager
 

Manage episode 290117660 series 2857326
Par ClubFunding, découvert par Player FM et notre communauté - Le copyright est détenu par l'éditeur, non par Player F, et l'audio est diffusé directement depuis ses serveurs. Appuyiez sur le bouton S'Abonner pour suivre les mises à jour sur Player FM, ou collez l'URL du flux dans d'autre applications de podcasts.

« Avec l’effet Covid, les gens ont tendance à chercher un bien avec de l’extérieur, un peu de verdure… à tel point qu’aujourd’hui on fait de l’entrée-vendu dans la journée. Il manque 30 000 logements à Angers et même à une cadence extraordinaire, on a encore 3 à 5 ans devant nous. »

A Angers, Jalal Elage est un acteur incontournable de l’immobilier. Pourtant, il est né et a grandi à plus de 3 000 kilomètres de là, à Tripoli, au Liban. En octobre 1989, du haut de ses 18 ans, il arrive à la Faculté des Sciences de la cité angevine pour y poursuivre ses études. Dès lors, c’est une évidence pour lui : Angers est sa « ville de cœur » et le restera.

Sa première vie, il la voue à l’informatique. Il commence sa carrière alors qu’Apple n’est qu’une jeune entreprise et s’exerce alors sur des « Commodores ». Il travaille successivement pour Transiciel et pour Bull, un parcours qui le mène à Paris puis à Lyon. C’est pourtant bien à Angers qu’il revient pour construire sa vie. Il y développe une nouvelle passion : l’immobilier. En 1998, il réalise son premier investissement, « pour préparer la retraite » et se prend vite au jeu, malgré une mésaventure dont il saura tirer profit.

« Dans une agence immobilière, ce qui rapporte, ce ne sont pas les transactions… ce sont la gestion, le syndic, la location. »

A tel point qu’il décide de suivre son instinct et d’en faire son métier. Il rejoint le père d’une amie, un agent immobilier angevin, dont il assure la succession. Il fonde ensuite plusieurs sociétés, dont Anne de Bretagne Immo et Terre d’Anjou. Ces débuts l’amènent à délaisser l’association pour se lancer seul dans l’aventure entrepreneuriale. Avec sa société de promotion immobilière Prominvest puis son réseau d’agences iHome, Jalal Elage s’installe dans le paysage angevin, à tel point que Ouest-France le définira comme « le promoteur immobilier qui monte ».

Promoteur, marchand de biens, aménageur foncier, agent immobilier… Au fil des années, les casquettes de Jalal se sont additionnées, d’Angers à La Baule, de la gestion de studios à l’agence iHome Prestige. Toujours avec la même passion pour son métier et pour Angers.

« Je cherche des bâtiments anciens, pour les restaurer, leur redonner leur authenticité avec une petite touche de modernité, pour redécouvrir le patrimoine de cette ville incroyable. »

Ce passionné de bâtisses anciennes, de préférence construites avant 1948, est pourtant un marchand résolument moderne et se souvient de ses premières amours informatiques. L’une de ses acquisitions, l’ancien évêché d’Angers, accueille désormais Angers French Tech pour sa plus grande fierté. Résolument tourné vers l’avenir, Jalal se projette désormais sur le marché parisien et nous promet un projet passionnant dans les mois à venir, alliant ses deux amours : immobilier et informatique.

Pour autant, les villes moyennes sont une évidence pour lui. Il nous livre son regard sur le télétravail, qui favorise leur essor, sur la place d’Angers pour les familles en recherche de verdure et loue la qualité de vie de sa ville. Jalal souligne le travail du maire d’Angers, Christophe Béchu, et le dynamisme combiné à la douceur de vie angevine qui valent à la ville de régulièrement prendre la tête des classements des communes les plus agréables à vivre en France.

Il n’en oublie cependant pas ses racines et a su ébahir son père et réaliser l’un de ses rêves d’enfant, en achetant ce terrain non loin de sa ville natale, situé sur une montagne face à la mer et offrant « la plus belle vue du Liban ». Un rêve concrétisé et les larmes de son père qui n’en croyait pas ses yeux.

Un épisode à écouter impérativement pour comprendre l’essor des villes moyennes et connaitre les secrets d’un virage professionnel réussi !

Bonne écoute.

On lui a posé la question :

  • Le média dont il ne peut se passer : fidèle à son passé d’informaticien, il ne saurait se passer d’Internet au quotidien.
  • La personne qui l’inspire le plus : Steve Jobs, qu’i a beaucoup écouté dans sa vie.

---

Si ce podcast vous plaît, n’oubliez pas de le partager (à vos collègues, à votre boss, à vos amis entrepreneurs, etc.), et de laisser un commentaire sympa. Pensez également à vous abonner pour suivre les prochains épisodes à venir !

C’est ici pour les fans de Spotify, ici pour ceux qui utilisent Deezer, ici pour ceux qui préfèrent Apple Podcasts et juste ici pour les utilisateurs de Google Podcasts.

Podcast animé par Emilie Cohen et créé par ClubFunding.

Découvrez à la fin de l’épisode la présentation, par nos équipes, des projets et des offres de ClubFunding.

Les offres de financements participatifs comportent des risques et en particulier le risque de perte totale ou partielle des sommes investies et le risque d'illiquidité. Plus le taux est élevé, plus le risque de perte en capital ou d’impayé des intérêts est important. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Vous pouvez consulter notre politique de confidentialité sur https://art19.com/privacy ainsi que la notice de confidentialité de la Californie sur https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

40 episodes