NBA CORNER : Les playoffs avec Le Psy Trashtalk sur la conférence Est

51:41
 
Partager
 

Manage episode 269783912 series 2500893
Par CNews, découvert par Player FM et notre communauté - Le copyright est détenu par l'éditeur, non par Player F, et l'audio est diffusé directement depuis ses serveurs. Appuyiez sur le bouton S'Abonner pour suivre les mises à jour sur Player FM, ou collez l'URL du flux dans d'autre applications de podcasts.

Le podcast NBA Corner reçoit Giovanni Mariette, alias Le Psy Trashtalk, pour parler des oppositions au premier tour des playoffs de la conférence Est.

Dominants sur l’ensemble de la saison, les Bucks de Milwaukee sont clairement les favoris à l’Est, portés par la surpuissance de celui qui sera très certainement désigné MVP pour la 2e année consécutive, Giannis Antetokounmpo (et peut-être défenseur de l’année aussi). Mais d’autres équipes, comme les champions en titre, les Raptors de Toronto, pourraient venir contrarier cet objectif.

00:56 : Milwaukee Bucks v. Orlando Magic

Premier match mardi 18 août, à 19h30.

Les Bucks entament ces phases finales face à une équipe du Magic combative, mais clairement un cran au-dessous d’une équipe redoutable aussi bien sur le plan défensif qu’offensif. Qui pour arrêter Antetokounmpo à Orlando ? Personne. Un effort collectif sera exigé pour tenter de le freiner, mais le collectif des Bucks est exemplaire. Le banc est bien fourni en joueurs complémentaires et adroits aux tirs. On peut compter sur Evan Fournier et consorts pour se donner à 100% sur le terrain. Mais, après la désillusion face à Toronto l’an dernier en finale de conférence Est, Milwaukee entend bien asseoir son autorité dès l’entame des playoffs. Et ça va faire mal.

07:57 : Miami Heat v. Indiana Pacers

Premier match mardi 18 août, à 22h.

Jimmy Butler et le Heat de Miami font face à une équipe d’Indiana fragilisée par les blessures. Domantas Sabonis, leur meilleur rebondeur et excellent distributeur de ballon, est absent. Victor Oladipo revient d’une grave blessure à la jambe, et n’est clairement pas à 100% de ses capacités. T.J Warren joue son meilleur basket depuis la reprise de la NBA, mais dès qu’il sort du terrain, les Pacers s’écroulent en attaque. Et face à Miami, il devra se défaire de la défense experte de Jimmy Butler. Et ce dernier, avec lequel il entretient une animosité tenace, se fera un plaisir de lui rendre la vie impossible sur le parquet. L’effectif du Heat est taillé pour aller, au minimum, au second tour à l’Est. Et ce ne sont pas les Pacers qui viendront remettre cela en question.

21:06 : Toronto Raptors v. Brooklyn Nets

Premier match lundi 17 août, à 22h.

Les Raptors ont prouvé à leurs détracteurs qu’ils étaient, même sans Kawhi Leonard dans leur rang, une équipe redoutable dont il faudra se méfier durant ces playoffs. Peu de monde pensait les trouver à la 2nd place à l’Est. Et pourtant. Leur coach, Nick Nurse, a su tirer le meilleur parti d’un collectif parfaitement huilé, confiant après le titre de l’an dernier, et qui ne craint aucun adversaire sur le terrain. Leur confrontation face aux Nets s’annonce comme la parfaite occasion de se lancer en pleine confiance dans ces phases finales. A Brooklyn, Caris Levert et compagnie n’ont pas démérité dans la Bulle. Et auront à cœur de se battre sur chaque possession sur le parquet. Remporter ce serait-ce qu’une victoire serait un exploit tant l’effectif est vidé d’une large partie de ses joueurs.

29:25 : Philadelphie Sixers v. Boston Celtics

Premier match lundi 17 août, à 00h30.

Ben Simmons est blessé. Une absence qui va coûter chère aux Sixers qui, déjà, n’étaient pas forcément favoris dans un duel face à Boston. Pour espérer faire bonne figure, Joel Embiid va devoir dominer le jeu intérieur comme jamais auparavant. Ce qui n’est pas impossible face aux Celtics qui ne possèdent pas vraiment le personnel pour l’empêcher de se faire des dégâts dans la raquette. Mais, là encore, le jeu collectif de Boston, et la virtuosité de Jayson Tatum et de Kemba Walker balle en main, mais aussi le coaching de Brad Stevens, devraient permettre aux Celtics de se hisser au second tour. Ce ne sera pas évident. Mais l’incapacité des Sixers a développer une identité claire sur le terrain, couplée à l’absence de Ben Simmons, devrait représenter un obstacle trop important pour Philadelphie.

52 episodes