La charge énergétique en création de contenu | E048

48:20
 
Partager
 

Manage episode 290904082 series 2770774
Par Robin Vézina et Guillaume Bareil, Robin Vézina, and Guillaume Bareil, découvert par Player FM et notre communauté - Le copyright est détenu par l'éditeur, non par Player F, et l'audio est diffusé directement depuis ses serveurs. Appuyiez sur le bouton S'Abonner pour suivre les mises à jour sur Player FM, ou collez l'URL du flux dans d'autre applications de podcasts.

Dans cet épisode de Marketing Haute Fréquence, il a été question de la charge énergétique en création de contenu.

Être créateur et non diffuseur

-D’entrée de jeu, Robin explique que dans les dernières années, son énergie était mise principalement sur la diffusion de son contenu, comme avec la publicité Facebook, plutôt que sur le contenu en tant que tel.

-Cela a bien sûr changé dans les derniers mois, soit depuis qu’il incarne le créateur. Il se pose des questions, comme « qui suis-je? » et « est-ce que j’ai bien reflété mon idée? ». Si on se pose les bonnes questions, la diffusion se fait de manière automatique par la suite. C’est pour ça qu’il a laissé son défi quotidien après 100 vidéos.

-Pour Guillaume, son défi quotidien de vidéo est très fort en charge énergétique et ça commence à faire boule de neige. Il a moins besoin d’être dans l’hyperactivité de diffusion lorsque le contenu est créé avec une haute charge énergétique.

-En 2021, il faut produire du contenu, mais très court. Même chose avec Facebook depuis les dernières années avec la publicité. Robin se sent pousser dans une avenue qui manque de valeur avec du contenu de mauvaise qualité, mais en abondance et de façon constante.

Qu’est-ce que la charge énergétique?

-Selon Robin, la charge énergétique est de s’ouvrir à son audience de manière profonde et non juste de rester sur la surface. En lien avec les pièces de contenu, ce sont elles qui sont pensées, qui prennent du temps et qui peuvent durer dans le temps. Il donne comme exemple une pièce de contenu qui peut encore être d’actualité dans cinq ans, comme une vidéo, un épisode de podcast ou un article de blogue.

-Du point de vue de Guillaume, c’est une question de temps oui, mais aussi d’intention, d’émotions et de ressources financières, comme le documentaire réalisé pour Paillettes inc.

-Ses vidéos quotidiennes correspondent tout de même à cela, même si cela ne lui prend pas des heures par vidéo et c’est pourquoi il souhaite continuer. C’est un narratif qui va culminer à son million de dollars en ventes.

-Dans tous les cas, il ne s’agit pas de créer du contenu simplement pour en créer. Il faut que le contenu devienne ton tunnel de ventes, dans le sens que les gens vont vouloir travailler avec toi selon ce que tu dégages. C’est une stratégie sur le long terme.

L’utilité des réseaux sociaux

-Actuellement, nous sommes dans une ère où nous consommons du contenu rapide. C’est pourquoi le marché du contenu a besoin de profondeur.

-Pour Guillaume, les réseaux sociaux peuvent servir comme « crieurs publics », soit pour amener les gens vers sa pièce de contenu principale avec de la valeur.

-Robin est d’accord avec cela, mais il ajoute aussi que les réseaux sociaux sont actuellement faits pour l’humour. Il faut donc faire découvrir ce côté-là de la marque, car on n’a pas le temps d’éduquer les gens ou les faire réfléchir en 15 secondes.

-C’est quoi apporter de la valeur? Pour Robin, c’est de générer un changement de paradigmes ou une prise de conscience.

Liens mentionnés lors de cet épisode:

La chaîne YouTube de Robin

La chaîne YouTube de Guillaume

Le site Substack

Pour communiquer avec nous:

marketinghautefrequence.com

Merci de nous écouter. Au plaisir de vous retrouver la semaine prochaine pour un autre épisode de Marketing Haute Fréquence!

56 episodes