Ramsey Lewis, ses dernières scènes à Paris et l'épopée 'The in Crowd'

1:31:15
 
Partager
 

Manage episode 343305313 series 3402767
Par TSF Jazz and Sébastien Doviane, découvert par Player FM et notre communauté - Le copyright est détenu par l'éditeur, non par Player F, et l'audio est diffusé directement depuis ses serveurs. Appuyiez sur le bouton S'Abonner pour suivre les mises à jour sur Player FM, ou collez l'URL du flux dans d'autre applications de podcasts.
Il n’a jamais été considéré comme l’un des plus grands pianistes de l’histoire, ni comme un virtuose de son instrument. Ramsey Lewis aura incarné autre chose, un emblème de ce que l’on appellera le soul jazz dans les années 60, un maitre du groove dans cette sacro-sainte formule du trio connu pour ses expériences à la croisée du R&B et de l’électronique et surtout, un musicien qui tout au long de sa carrière, grâce à un choix de répertoire bien particulier axé sur la pop de son temps, réussira à attirer le grand public vers le jazz. Disparu cette nuit à l’âge de 87 ans, on célèbre ce soir la musique de ce grand monsieur, icône d’un smooth jazz élégant loin de clichés du genre. Avant de revenir sur sa discographie riche de plus de 80 disques et bien sûr son plus grand succès « The In Crowd » de 1965 qui allait faire de lui une star, on se replonge dans un concert que nous avions eu la chance de vous faire vivre sur TSF Jazz en novembre 2011 à l’époque où Ramsey Lewis sortait son album « Taking another Look ». On retrouvait à ses côtés Tim Gant aux claviers, Henry Johnson à la guitare, Joshua Ramos à la contrebasse et Charles Heath à la batterie. Ca se passait au New Morning à Paris et c’était à suivre en direct dans Jazzlive…L'épopée "The in Crowd" Pour Ramsey Lewis tout a commencé au début des années 50, après des études de musique classique, il découvre le monde du jazz et forme un groupe de sept musiciens baptisé The Cleffs. Malheureusement, une grande partie d’entre eux se verront mobilisés par la Guerre de Corée et il ne restera à ses côtés que le bassiste Eldee Young et le batteur Red Holt. Le Ramsey Lewis Trio était né et après avoir écumé les clubs de Chicago, ils sortiront leur premier album « Gentle-men of Swing » en 1956. Pendant les dix années qui suivront, ils sortiront un à deux disques par an, tous pour le label Argo, avec un panel de répertoires assez large allant des chants de noêl jusqu’à des thèmes de Bach revisités façon trio, des classiques de musique country ou encore des airs de bossa nova au début des années 60' alors en pleine effervescence brésilienne. Mais c’est en 1965 que tout allait s’accélérer… En juin cette même année, ils se produisaient au Bohemian Cavern, un club de Washington où ils avaient l’habitude de jouer et où l’une des serveuses fera basculer, sans le savoir la carrière du pianiste. Pendant qu’ils prenaient un verre au bar d’en face avant leur concert, elle lança « The In Crowd » dans le jukebox, un morceau de Billy Paige, popularisé à l’époque par Dobie Gray et leur dit « écoutez ça les gars ça devrait vous plaire ». Ramsey Lewis raconte que dans la foulée, ils ont bidouillé un arrangement à la va-vite sur le coin d’une table et l’ont joué le soir même. Cette version devenue depuis légendaire, reste encore à ce jour le plus gros succès du pianiste écoulé plus d’un million d’exemplaires.

216 episodes