Dinah Washington & Clifford Brown live in Los Angeles 1954

48:58
 
Partager
 

Fetch error

Hmmm there seems to be a problem fetching this series right now. Last successful fetch was on January 30, 2023 01:00 (9d ago)

What now? This series will be checked again in the next hour. If you believe it should be working, please verify the publisher's feed link below is valid and includes actual episode links. You can contact support to request the feed be immediately fetched.

Manage episode 343305311 series 3402767
Par TSF Jazz and Sébastien Doviane, découvert par Player FM et notre communauté - Le copyright est détenu par l'éditeur, non par Player F, et l'audio est diffusé directement depuis ses serveurs. Appuyiez sur le bouton S'Abonner pour suivre les mises à jour sur Player FM, ou collez l'URL du flux dans d'autre applications de podcasts.
A l’âge de 15 ans, la jeune Ruth Jones remporte un concours de jeunes talents à Chicago et commence rapidement à donner quelques concerts dans les petits clubs de la ville, partageant parfois la scène avec Fats Waller. Nous sommes au début des années 40' et LA voix du moment c‘est Billie Holiday. Elle se produisait régulièrement au Garrick Stage Bar dans le club au sous-sol pendant que Ruth Jones animait les soirées à l’étage. C’est Joe Sherman, le propriétaire de cet établissement qui avait repéré d’emblée le potentiel de la jeune chanteuse et qui lui suggèrera de changer de nom. Voilà comment Ruth Jones deviendra Dinah Washington. Lionel Hampton viendra l’applaudir un peu par hasard et l’engagera de suite dans son orchestre où elle restera jusqu’en 1946. Sa notoriété grandit rapidement avec son premier tube "Evil Gal blues" puis grace à des collaborations avec Lucky Thompson, mais ce sont vraiment ses concerts à l’Apollo Theatre de New York qui feront d’elle une personnalité incontournable dans la vie artistique du quartier de Harlem, où elle deviendra plus tard propriétaire de plusieurs cabarets. Au milieu des années 50' elle commencera à attirer les grands noms du jazz : Quincy Jones, Clifford Brown, ou encore le trompettiste Clark Terry, avec qui elle enregistrera son premier album « After Hours with Miss D » en 1954. C’est le début de la gloire pour celle qui se fera appeler « Queen of the Blues ». On la retrouve ce soir juste après cet enregistrement lors d’une jam session organisée par le producteur Bob Shad dans un studio de Los Angeles devant un public de quelques privilégiés… Dinah Washington n’a jamais été une chanteuse de Jazz comme Ella Fitzgerald ou Sarah Vaughan elle ne scat pas, ne joue pas avec les paroles ou les mélodies, mais la force de sa voix se trouve dans son interprétation, son feeling naturel pour rythm and blues qu’elle connaît depuis son enfance à l’église. Pour l’occasion Bob Shad avait convié l’un des quintet de hard bop les plus en vue du moment, le groupe du trompettiste Clifford Brown et du batteur Max Roach avec Harold Land au saxophone, Richie Powell au piano et George Morrow à la basse. Elle sera ensuite rejoint par ses musiciens à elle, Junior Mance, Clark Terry, pour une session incroyable que l’on vous propose de revivre dans Jazzlive

214 episodes