Artwork

Contenu fourni par Dr.Zaius. Tout le contenu du podcast, y compris les épisodes, les graphiques et les descriptions de podcast, est téléchargé et fourni directement par Dr.Zaius ou son partenaire de plateforme de podcast. Si vous pensez que quelqu'un utilise votre œuvre protégée sans votre autorisation, vous pouvez suivre le processus décrit ici https://fr.player.fm/legal.
Player FM - Application Podcast
Mettez-vous hors ligne avec l'application Player FM !

Cornelius and Zira - Ep # 46 - La Planète des Singes : Le Nouveau Royaume | La production du film

14:07
 
Partager
 

Manage episode 415641745 series 1297209
Contenu fourni par Dr.Zaius. Tout le contenu du podcast, y compris les épisodes, les graphiques et les descriptions de podcast, est téléchargé et fourni directement par Dr.Zaius ou son partenaire de plateforme de podcast. Si vous pensez que quelqu'un utilise votre œuvre protégée sans votre autorisation, vous pouvez suivre le processus décrit ici https://fr.player.fm/legal.

Salut les primates, salut les spartiates et salut à ceuzz entre les deuzz. Je suis le docteur Zaius et vous écoutez l'épisode 46 de Cornelius & Zira, le fanzine audio dédié en grande partie à l'univers de la Planète des Singes. Dans le précédent épisode, on a parlé de ce que l'on connaît déjà du scénario de Kingdom of the Planet of the Apes. Aujourd'hui, on va parler de ce que l'on sait déjà de la production de ce 10è film de la saga Planet of the Apes.

Si jamais vous écoutez cet épisode longtemps après sa publication, sachez qu’il a été enregistré le 30 avril 2024 et que Kingdom of the Planet of the Apes n’est sorti en France que le 8 mai. Son titre français est La Planète des Singes : Le Nouveau Royaume, mais pour faire plus simple, on l’appellera Kingdom pour tout le reste de l’épisode :)

Cornelius and Zira - Ep # 46 - La Planète des Singes : Le Nouveau Royaume | La production du film

C’est Wes Ball qui a réalisé Kingdom. Au cas où son nom ne vous direz rien, c’est lui qui a réalisé la trilogie The Maze Runner, sorti en France sous le titre Le Labyrinthe. The Maze Runner, c’est une adaptation d’une série dystopique appartenant au genre Young Adult - des romans pour ado dans la veine de Hunger Games, si ça vous parle un peu plus dit comme ça. Pour être transparent, j’ai regardé le premier des trois films et, sincèrement, je n’ai pas détesté, tout en ayant conscience que je ne suis pas exactement le cœur de cible. Par certains aspects, l’histoire rappelle celle de Sa Majesté des Mouches et c’est certainement ça qui a capté mon attention, mais probablement pas suffisamment pour que je trouve le temps de regarder les deux films suivants.

Wes Ball est un jeune réalisateur. Il est né en 1980, il a donc 32 ans en 2012 lorsqu’il est engagé pour réaliser Le Labyrinthe, son tout premier long-métrage, qui sort en 2014. Il réalise également les deux films suivants de la trilogie, qui sortent en 2015 et 2018.

Kingdom est le 4è long métrage réalisé par Wes Ball. Il y a de fortes chances qu’il ait été approché parce qu’avec la trilogie Le Labyrinthe, il a prouvé qu’il était capable de réaliser des films avec beaucoup d’effets numériques mais dont le coût reste raisonnable et qui fonctionnent plutôt bien au box-office. Le premier film 34 millions et en a rapporté 10 fois plus. Il a eu droit à des budgets deux fois plus conséquent pour les deux films suivants, tout en restant autour de la barre des 300 millions au box-office. Je reconnais que ce n’est pas un domaine qui m’intéresse énormément, mais ce sont des chiffres tout à fait honorable, je pense.

Mais comme je l’ai dit dans le précédent épisode, dans un premier temps, Wes Ball a été frileux à l’idée de réaliser un nouveau film Planet of the Apes. Ça peut se comprendre. Il sortait d’une trilogie et il n’avait pas forcément envie de repartir sur un film de franchise avec un budget conséquent. Et puis il faut aussi dire qu’il sortait d’une grosse déception. Wes Ball devait réaliser l'adaptation en capture d’image d’un comics qui s’appelle Mouse Guard. Le projet était très ambitieux, avec Matt Reeves comme producteur et Andy Serkis parmi le casting. Le film devait sortir chez la Fox, mais avec le rachat par Disney, la production du film a été annulée - au grand dam de Wes Ball.

Mais ce qui vous ne vous aura surement pas échappé, c’est que je viens de prononcer le nom d’Andy Serkis, qui a joué le rôle de Caesar dans la dernière trilogie de la saga Planet of the Apes et que j’ai également prononcé le nom de Matt Reeves, qui a réalisé les deuxième et troisième film de cette trilogie. Il n’est donc pas impossible que ça explique aussi comment Kingdom ait été proposé à Wes Ball.

Mais, justement, d’où est venu l’idée de prolonger la précédente trilogie et de faire un quatrième film ?

En 2017, War for the Planet of the Apes offrait une très bonne conclusion à la trilogie. Cependant, directement après sa sortie, l’idée d’un autre chapitre faisait son chemin. Dans une interview donnée à Yahoo UK Movies, Matt Reeves, le réalisateur donnait une piste pour un nouveau film, dès la sortie de War. Rappelez-vous du personnage de Bad Ape. Au cours du film, Caesar et ses compagnons croisent la route de Bad Ape, un singe dont les capacités cérébrales ont été augmentées suite aux effets du virus ALZ-113. Pour faire plus simple, même si je ne suis pas certain de trouver la formation très heureuse, on va dire que c’est un singe intelligent. Sauf qu’il s’agit du premier mais aussi du seul singe intelligent que l’on voit à l’écran qui ne fait pas partie du groupe de singes mené par Caesar.

Pour paraphraser Matt Reeves, Bad Ape est en réalité la graine d’une forêt. Il existe un monde bien plus vaste dans lequel d’autres communautés de singes se sont développées, ce qui veut dire qu’elles peuvent finir par se rencontrer et avoir des relations conflictuelles, toujours selon Matt Reeves. Dans une autre interview accordé au site Inverse, toujours en 2017, Mark Bomback, l’un des co-scénaristes de Dawn et War for the Planet of the Apes, introduit l’idée que la suite de War pourrait se passer longtemps après, pour voir comment Caesar devient une figure mythologique comparable à Moïse.

On retrouve là les bases de l’idée de scénario que Wes Ball va proposer au studio, mais on ne va pas refaire l'épisode précédent. L'idée n’est pas d’écrire une suite directe aux trois précédents films, mais bien d’écrire une nouvelle histoire, située dans le même univers, plusieurs siècles plus tard. Cette idée a été soumise à Rick Jaffa et Amanda Silver. Jaffa et Silver, ce sont eux qui ont écrit le scénario de Rise of the Planet of the Apes, le premier film de la trilogie et qui ont co-écrit les deux films suivants, Dawn et War, avec Mark Bomback, dont on a parlé juste avant.

Lorsque Wes Ball a discuté avec Rick Jaffa et Amanda Silver, ils sortaient de l’écriture d’Avatar 2 et c’est assez naturellement je pense qu’ils ont présenté Josh Friedman à Wes Ball puisque Friedman, est l’un des scénariste d’Avatar 2. Finalement, Friedman est crédité comme unique scénariste de Kingdom.

Je ne vais pas vous lire toute sa fiche Wikipedia, mais il est également crédité comme co-scénariste de l’adaptation de La Guerre des Mondes, réalisée par Spielberg. Il est également crédité comme scénariste de l’adaptation du Dahlia Noir, réalisé par De Palma. Il est aussi auteur et producteur de l’adaptation en série du comics Locke & Key et il est crédité comme auteur, producteur, créateur et développeur de la série Terminator : The Sarah Connor Chronicles.
Rick Jaffa et Amanda Silver sont toujours impliqués dans Kingdom en tant que producteurs.

Je ne vais pas m’attarder plus sur les détails de la pre-production qui a dû se faire en partie à distance, en raison de la pandémie de COVID-19, sans parler du fait que la Fox a été racheté par Disney, qui a son propre cahier des charges

On va plutôt se concentrer maintenant sur des déclarations faites par Wes Ball concernant le tournage lui-même, que je trouve vraiment intéressantes et qui peuvent donner une idée de ce à quoi va ressembler le film.

On ne va pas aller à travers tout le casting du film, pour ne pas être trop fastidieux. Juste une précision importante : aucun des membres de la distribution du film n’avait fait de motion capture au préalable (ou capture de mouvement en bon français). Pour celles et ceux qui ne verraient pas ce que c’est, il faut imaginer que les actrices et les acteurs qui incarnent des singes tournent leurs scènes en portant des combinaisons sur lesquelles se trouvent des capteurs qui enregistrent leurs mouvements. C’est ce qui permet ensuite d’animer les versions numériques des singes. Les actrices et acteurs ont également des capteurs sur le visage qui sont filmés par une caméra fixée devant leur tête grâce à une tige attachée à la cagoule de leur combinaison. Si vous n’avez jamais vu d’images de making-off de film réalisé en motion capture, c’est peut-être un peu difficile à visualiser. Mais ce qu’il faut comprendre, c’est que, non seulement les actrices et les acteurs qui jouent des singes doivent apprendre à bouger, à se déplacer, comme des grands singes, mais en plus, ils doivent le faire encombré d’un attirail un peu contraignant.

Pour cela, ils ont donc participé à un camp d'entraînement. Ils y reçu la visite d’Andy Serkis qui a pu leur donner de précieux conseils. D’après Wes Ball, Andy Serkis a été d’une rare gentillesse. Ne soyons pas naïf, on sait bien que pendant la phase de promotion d’un film, il est de bon ton de dire que tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil, mais j’avoue que j’ai envie de le croire :)

Pour conclure avec la capture de mouvement, il y a quelques jours, Wes Balla accordé une interview à la chaîne YT Ape Nation (https://www.youtube.com/watch?v=GKBoD2PQgus) Dans cette interview, il parle des futurs bonus du blu-ray du film. Il explique qu’il souhaite que l’on puisse voir le film dans son entièreté sans le moindre effet numérique. Le but, c’est que l’on puisse apprécier le travail des actrices et des acteurs qui interprètent des personnages simiens. Ça risque d’être assez étonnant, surtout quand on sait qu’il y aura très peu de plans dans Kingdom dans lesquels il n’y aura pas de singes.
Concernant le tournage en lui-même, il a débuté en octobre 2022 dans les studios australiens de la Fox qui sont situés à Sydney (qui ont depuis été renommés Disney Studios Australia). Le tournage s’est achevé en février 2023.

Un détail qui me plait tout particulièrement, c’est le nom de film utilisé pendant la production, c’était Forbidden Zone, une référence au film de 1968 qui ne peut que me plaire !

Mais pour en revenir au lieu de tournage, rappelons que les précédents films avaient été tournés à Vancouver (quand bien même ils étaient supposés se dérouler dans la région de San Francisco). Ça donnait un ton sombre à la photographie, ce qui collait bien avec l’histoire des films. Mais Wes Ball voulait s’en démarquer pour Kingdom.

Wes Ball a voulu se rapprocher du film de 1968. Toujours dans l’interview donnée à Ape Nation, il a expliqué avoir fait le choix d’une réalisation assez sobre, pour donner une touche old-school à son film. Il a également fait le choix d’utiliser des objectifs anamorphiques, pour se rapprocher visuellement des films tournés en CinemaScope dans les années 50/60. Je ne vais pas rentrer ici dans des considérations techniques que je ne maîtrise pas mais sachez que, apparemment, ça a été un challenge pour Wētā FX, la célèbre société néo-zélandaise d’effets visuels que l’on ne présente plus et qui avaient déjà été en charge des effets spéciaux numériques de la précédente trilogie.

Les objectifs utilisés la plupart du temps sont des objectifs ronds alors que les objectifs anamorphiques sont ovales, ce qui entraîne un effet de distorsion avec lequel il a fallu se débrouiller pour les images numériques.
Donc si le tournage a duré 4 mois et demi, la post production a quant à elle duré un an !
Wes Ball a également fait le choix pour l'échantillonnage des couleurs de se baser sur d’anciennes pellicules AGFA. L’idée directrice est d’avoir une image différente des films précédents, plus lumineuse, mettant en valeur dans des plans larges les décors de ce monde post-apocalyptique.

Même si j’essaie de ne pas trop m’emballer, parce que je suis toujours pas vraiment certain de ce que peut donner un Planet of the Apes à la sauce Disney, j’aime bien les notes d’intention données par Wes Ball. Je vous invite à regarder l’interview de plus d’1h20 qu’il a accordé à Ape Nation. Je le pense vraiment sincère lorsqu’il explique qu’il est fan depuis l'adolescence du film de 1968 et son enthousiasme est franchement communicatif.

Kingdom sera sur les écrans le 8 mai en France et j’ai vraiment hâte d’y être. Je ne pense pas que j’aurai le temps d’enregistrer de nouvel épisode d’ici là, donc le prochain sera peut-être un débriefing à chaud, on verra bien. En attendant, vous pouvez toujours écouter les autres épisodes de Cornelius & Zira qui sont disponibles sur podcloud, spotify, deezer et de nombreuses applications ios et android, sans oublier youtube. Retrouvez les notes de l'émission sur docteur-zaius.lepodcast.fr et suivez-nous sur twitter, facebook, instragram, bluesky, mastodon et même tik tok pour du contenu supplémentaire en lien avec cet épisode.

Merci à toutes celles et ceux qui relaient la sortie des épisodes, qui commettent, laissent des avis, des étoiles et des pouces en l’air, ça fait toujours plaisir :)

Si vous avez écouté cet épisode sur une plage, à cheval, en filmant avec un objectif anamorphique une statue en ruine, vous étiez forcément dans le vrai !

D’ici au prochain épisode, portez-vous bien, prenez soin de vous et de celles et ceux que vous aimez et à très bientôt les primates !

podCloud | Apple Podcast | YouTube | Spotify | BlueSky | Mastodon | Le serveur Discord super secret | Twitter | Facebook | Instagram | TikTok

  continue reading

90 episodes

Artwork
iconPartager
 
Manage episode 415641745 series 1297209
Contenu fourni par Dr.Zaius. Tout le contenu du podcast, y compris les épisodes, les graphiques et les descriptions de podcast, est téléchargé et fourni directement par Dr.Zaius ou son partenaire de plateforme de podcast. Si vous pensez que quelqu'un utilise votre œuvre protégée sans votre autorisation, vous pouvez suivre le processus décrit ici https://fr.player.fm/legal.

Salut les primates, salut les spartiates et salut à ceuzz entre les deuzz. Je suis le docteur Zaius et vous écoutez l'épisode 46 de Cornelius & Zira, le fanzine audio dédié en grande partie à l'univers de la Planète des Singes. Dans le précédent épisode, on a parlé de ce que l'on connaît déjà du scénario de Kingdom of the Planet of the Apes. Aujourd'hui, on va parler de ce que l'on sait déjà de la production de ce 10è film de la saga Planet of the Apes.

Si jamais vous écoutez cet épisode longtemps après sa publication, sachez qu’il a été enregistré le 30 avril 2024 et que Kingdom of the Planet of the Apes n’est sorti en France que le 8 mai. Son titre français est La Planète des Singes : Le Nouveau Royaume, mais pour faire plus simple, on l’appellera Kingdom pour tout le reste de l’épisode :)

Cornelius and Zira - Ep # 46 - La Planète des Singes : Le Nouveau Royaume | La production du film

C’est Wes Ball qui a réalisé Kingdom. Au cas où son nom ne vous direz rien, c’est lui qui a réalisé la trilogie The Maze Runner, sorti en France sous le titre Le Labyrinthe. The Maze Runner, c’est une adaptation d’une série dystopique appartenant au genre Young Adult - des romans pour ado dans la veine de Hunger Games, si ça vous parle un peu plus dit comme ça. Pour être transparent, j’ai regardé le premier des trois films et, sincèrement, je n’ai pas détesté, tout en ayant conscience que je ne suis pas exactement le cœur de cible. Par certains aspects, l’histoire rappelle celle de Sa Majesté des Mouches et c’est certainement ça qui a capté mon attention, mais probablement pas suffisamment pour que je trouve le temps de regarder les deux films suivants.

Wes Ball est un jeune réalisateur. Il est né en 1980, il a donc 32 ans en 2012 lorsqu’il est engagé pour réaliser Le Labyrinthe, son tout premier long-métrage, qui sort en 2014. Il réalise également les deux films suivants de la trilogie, qui sortent en 2015 et 2018.

Kingdom est le 4è long métrage réalisé par Wes Ball. Il y a de fortes chances qu’il ait été approché parce qu’avec la trilogie Le Labyrinthe, il a prouvé qu’il était capable de réaliser des films avec beaucoup d’effets numériques mais dont le coût reste raisonnable et qui fonctionnent plutôt bien au box-office. Le premier film 34 millions et en a rapporté 10 fois plus. Il a eu droit à des budgets deux fois plus conséquent pour les deux films suivants, tout en restant autour de la barre des 300 millions au box-office. Je reconnais que ce n’est pas un domaine qui m’intéresse énormément, mais ce sont des chiffres tout à fait honorable, je pense.

Mais comme je l’ai dit dans le précédent épisode, dans un premier temps, Wes Ball a été frileux à l’idée de réaliser un nouveau film Planet of the Apes. Ça peut se comprendre. Il sortait d’une trilogie et il n’avait pas forcément envie de repartir sur un film de franchise avec un budget conséquent. Et puis il faut aussi dire qu’il sortait d’une grosse déception. Wes Ball devait réaliser l'adaptation en capture d’image d’un comics qui s’appelle Mouse Guard. Le projet était très ambitieux, avec Matt Reeves comme producteur et Andy Serkis parmi le casting. Le film devait sortir chez la Fox, mais avec le rachat par Disney, la production du film a été annulée - au grand dam de Wes Ball.

Mais ce qui vous ne vous aura surement pas échappé, c’est que je viens de prononcer le nom d’Andy Serkis, qui a joué le rôle de Caesar dans la dernière trilogie de la saga Planet of the Apes et que j’ai également prononcé le nom de Matt Reeves, qui a réalisé les deuxième et troisième film de cette trilogie. Il n’est donc pas impossible que ça explique aussi comment Kingdom ait été proposé à Wes Ball.

Mais, justement, d’où est venu l’idée de prolonger la précédente trilogie et de faire un quatrième film ?

En 2017, War for the Planet of the Apes offrait une très bonne conclusion à la trilogie. Cependant, directement après sa sortie, l’idée d’un autre chapitre faisait son chemin. Dans une interview donnée à Yahoo UK Movies, Matt Reeves, le réalisateur donnait une piste pour un nouveau film, dès la sortie de War. Rappelez-vous du personnage de Bad Ape. Au cours du film, Caesar et ses compagnons croisent la route de Bad Ape, un singe dont les capacités cérébrales ont été augmentées suite aux effets du virus ALZ-113. Pour faire plus simple, même si je ne suis pas certain de trouver la formation très heureuse, on va dire que c’est un singe intelligent. Sauf qu’il s’agit du premier mais aussi du seul singe intelligent que l’on voit à l’écran qui ne fait pas partie du groupe de singes mené par Caesar.

Pour paraphraser Matt Reeves, Bad Ape est en réalité la graine d’une forêt. Il existe un monde bien plus vaste dans lequel d’autres communautés de singes se sont développées, ce qui veut dire qu’elles peuvent finir par se rencontrer et avoir des relations conflictuelles, toujours selon Matt Reeves. Dans une autre interview accordé au site Inverse, toujours en 2017, Mark Bomback, l’un des co-scénaristes de Dawn et War for the Planet of the Apes, introduit l’idée que la suite de War pourrait se passer longtemps après, pour voir comment Caesar devient une figure mythologique comparable à Moïse.

On retrouve là les bases de l’idée de scénario que Wes Ball va proposer au studio, mais on ne va pas refaire l'épisode précédent. L'idée n’est pas d’écrire une suite directe aux trois précédents films, mais bien d’écrire une nouvelle histoire, située dans le même univers, plusieurs siècles plus tard. Cette idée a été soumise à Rick Jaffa et Amanda Silver. Jaffa et Silver, ce sont eux qui ont écrit le scénario de Rise of the Planet of the Apes, le premier film de la trilogie et qui ont co-écrit les deux films suivants, Dawn et War, avec Mark Bomback, dont on a parlé juste avant.

Lorsque Wes Ball a discuté avec Rick Jaffa et Amanda Silver, ils sortaient de l’écriture d’Avatar 2 et c’est assez naturellement je pense qu’ils ont présenté Josh Friedman à Wes Ball puisque Friedman, est l’un des scénariste d’Avatar 2. Finalement, Friedman est crédité comme unique scénariste de Kingdom.

Je ne vais pas vous lire toute sa fiche Wikipedia, mais il est également crédité comme co-scénariste de l’adaptation de La Guerre des Mondes, réalisée par Spielberg. Il est également crédité comme scénariste de l’adaptation du Dahlia Noir, réalisé par De Palma. Il est aussi auteur et producteur de l’adaptation en série du comics Locke & Key et il est crédité comme auteur, producteur, créateur et développeur de la série Terminator : The Sarah Connor Chronicles.
Rick Jaffa et Amanda Silver sont toujours impliqués dans Kingdom en tant que producteurs.

Je ne vais pas m’attarder plus sur les détails de la pre-production qui a dû se faire en partie à distance, en raison de la pandémie de COVID-19, sans parler du fait que la Fox a été racheté par Disney, qui a son propre cahier des charges

On va plutôt se concentrer maintenant sur des déclarations faites par Wes Ball concernant le tournage lui-même, que je trouve vraiment intéressantes et qui peuvent donner une idée de ce à quoi va ressembler le film.

On ne va pas aller à travers tout le casting du film, pour ne pas être trop fastidieux. Juste une précision importante : aucun des membres de la distribution du film n’avait fait de motion capture au préalable (ou capture de mouvement en bon français). Pour celles et ceux qui ne verraient pas ce que c’est, il faut imaginer que les actrices et les acteurs qui incarnent des singes tournent leurs scènes en portant des combinaisons sur lesquelles se trouvent des capteurs qui enregistrent leurs mouvements. C’est ce qui permet ensuite d’animer les versions numériques des singes. Les actrices et acteurs ont également des capteurs sur le visage qui sont filmés par une caméra fixée devant leur tête grâce à une tige attachée à la cagoule de leur combinaison. Si vous n’avez jamais vu d’images de making-off de film réalisé en motion capture, c’est peut-être un peu difficile à visualiser. Mais ce qu’il faut comprendre, c’est que, non seulement les actrices et les acteurs qui jouent des singes doivent apprendre à bouger, à se déplacer, comme des grands singes, mais en plus, ils doivent le faire encombré d’un attirail un peu contraignant.

Pour cela, ils ont donc participé à un camp d'entraînement. Ils y reçu la visite d’Andy Serkis qui a pu leur donner de précieux conseils. D’après Wes Ball, Andy Serkis a été d’une rare gentillesse. Ne soyons pas naïf, on sait bien que pendant la phase de promotion d’un film, il est de bon ton de dire que tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil, mais j’avoue que j’ai envie de le croire :)

Pour conclure avec la capture de mouvement, il y a quelques jours, Wes Balla accordé une interview à la chaîne YT Ape Nation (https://www.youtube.com/watch?v=GKBoD2PQgus) Dans cette interview, il parle des futurs bonus du blu-ray du film. Il explique qu’il souhaite que l’on puisse voir le film dans son entièreté sans le moindre effet numérique. Le but, c’est que l’on puisse apprécier le travail des actrices et des acteurs qui interprètent des personnages simiens. Ça risque d’être assez étonnant, surtout quand on sait qu’il y aura très peu de plans dans Kingdom dans lesquels il n’y aura pas de singes.
Concernant le tournage en lui-même, il a débuté en octobre 2022 dans les studios australiens de la Fox qui sont situés à Sydney (qui ont depuis été renommés Disney Studios Australia). Le tournage s’est achevé en février 2023.

Un détail qui me plait tout particulièrement, c’est le nom de film utilisé pendant la production, c’était Forbidden Zone, une référence au film de 1968 qui ne peut que me plaire !

Mais pour en revenir au lieu de tournage, rappelons que les précédents films avaient été tournés à Vancouver (quand bien même ils étaient supposés se dérouler dans la région de San Francisco). Ça donnait un ton sombre à la photographie, ce qui collait bien avec l’histoire des films. Mais Wes Ball voulait s’en démarquer pour Kingdom.

Wes Ball a voulu se rapprocher du film de 1968. Toujours dans l’interview donnée à Ape Nation, il a expliqué avoir fait le choix d’une réalisation assez sobre, pour donner une touche old-school à son film. Il a également fait le choix d’utiliser des objectifs anamorphiques, pour se rapprocher visuellement des films tournés en CinemaScope dans les années 50/60. Je ne vais pas rentrer ici dans des considérations techniques que je ne maîtrise pas mais sachez que, apparemment, ça a été un challenge pour Wētā FX, la célèbre société néo-zélandaise d’effets visuels que l’on ne présente plus et qui avaient déjà été en charge des effets spéciaux numériques de la précédente trilogie.

Les objectifs utilisés la plupart du temps sont des objectifs ronds alors que les objectifs anamorphiques sont ovales, ce qui entraîne un effet de distorsion avec lequel il a fallu se débrouiller pour les images numériques.
Donc si le tournage a duré 4 mois et demi, la post production a quant à elle duré un an !
Wes Ball a également fait le choix pour l'échantillonnage des couleurs de se baser sur d’anciennes pellicules AGFA. L’idée directrice est d’avoir une image différente des films précédents, plus lumineuse, mettant en valeur dans des plans larges les décors de ce monde post-apocalyptique.

Même si j’essaie de ne pas trop m’emballer, parce que je suis toujours pas vraiment certain de ce que peut donner un Planet of the Apes à la sauce Disney, j’aime bien les notes d’intention données par Wes Ball. Je vous invite à regarder l’interview de plus d’1h20 qu’il a accordé à Ape Nation. Je le pense vraiment sincère lorsqu’il explique qu’il est fan depuis l'adolescence du film de 1968 et son enthousiasme est franchement communicatif.

Kingdom sera sur les écrans le 8 mai en France et j’ai vraiment hâte d’y être. Je ne pense pas que j’aurai le temps d’enregistrer de nouvel épisode d’ici là, donc le prochain sera peut-être un débriefing à chaud, on verra bien. En attendant, vous pouvez toujours écouter les autres épisodes de Cornelius & Zira qui sont disponibles sur podcloud, spotify, deezer et de nombreuses applications ios et android, sans oublier youtube. Retrouvez les notes de l'émission sur docteur-zaius.lepodcast.fr et suivez-nous sur twitter, facebook, instragram, bluesky, mastodon et même tik tok pour du contenu supplémentaire en lien avec cet épisode.

Merci à toutes celles et ceux qui relaient la sortie des épisodes, qui commettent, laissent des avis, des étoiles et des pouces en l’air, ça fait toujours plaisir :)

Si vous avez écouté cet épisode sur une plage, à cheval, en filmant avec un objectif anamorphique une statue en ruine, vous étiez forcément dans le vrai !

D’ici au prochain épisode, portez-vous bien, prenez soin de vous et de celles et ceux que vous aimez et à très bientôt les primates !

podCloud | Apple Podcast | YouTube | Spotify | BlueSky | Mastodon | Le serveur Discord super secret | Twitter | Facebook | Instagram | TikTok

  continue reading

90 episodes

ทุกตอน

×
 
Loading …

Bienvenue sur Lecteur FM!

Lecteur FM recherche sur Internet des podcasts de haute qualité que vous pourrez apprécier dès maintenant. C'est la meilleure application de podcast et fonctionne sur Android, iPhone et le Web. Inscrivez-vous pour synchroniser les abonnements sur tous les appareils.

 

Guide de référence rapide