Leçon inaugurale : Une histoire génétique : notre diversité, notre évolution, notre adaptation

1:03:39
 
Partager
 

Manage episode 254565434 series 34661
Par Collège de France, découvert par Player FM et notre communauté - Le copyright est détenu par l'éditeur, non par Player F, et l'audio est diffusé directement depuis ses serveurs. Appuyiez sur le bouton S'Abonner pour suivre les mises à jour sur Player FM, ou collez l'URL du flux dans d'autre applications de podcasts.
Lluis Quintana-Murci Génomique humaine et évolution Collège de France Année 2019-2020 Leçon inaugurale : Une histoire génétique : notre diversité, notre évolution, notre adaptation Lluis Quintana-Murci, né en 1970, est directeur de recherche au CNRS et professeur à l’Institut Pasteur où il dirige l’unité « Génomique évolutive, modélisation et santé ». Auteur de plus de 200 publications, Lluis Quintana-Murci est un chercheur reconnu mondialement pour ses travaux sur la diversité du génome humain, dont les déclinaisons sont nombreuses et fécondes, aussi bien d’un point de vue fondamental que d’un point de vue appliqué, faisant progresser notre connaissance et notre compréhension de certains phénotypes d’intérêt médical, en lien avec la réponse immunitaire ou encore la nutrition. Ses premiers travaux en génétique ont permis de valider l’hypothèse d’une sortie d’Afrique d’Homo sapiens il y a ~60,000 ans (hypothèse du remplacement) par la voie dite d’Afrique de l’Est. A la suite de cette étude, il a utilisé son expertise en génomique évolutive pour aborder avec une perspective nouvelle les questions relatives à la diversité génétique et épigénétique de l’espèce humaine, comme la façon dont la sélection naturelle – en particulier celle exercée par les pathogènes – a façonné la diversité du génome humain. Les recherches de Lluis Quintana-Murci ont également porté sur la contribution de la variabilité génétique de l’hôte à des différences de réponses immunitaires aux agents pathogènes et aux maladies infectieuses. Il a ainsi montré avec son équipe de l’Institut Pasteur que certains allèles, qui ont pu être avantagés dans le passé, car conférant un avantage lors d’une infection, seraient aujourd’hui responsables d’une susceptibilité accrue aux maladies auto-immunes et inflammatoires.

337 episodes