Princesse Rosa Paula IRIBAGIZA

47:53
 
Partager
 

Manage episode 313502010 series 3273653
Par KARAYENGA Athanase, découvert par Player FM et notre communauté - Le copyright est détenu par l'éditeur, non par Player F, et l'audio est diffusé directement depuis ses serveurs. Appuyiez sur le bouton S'Abonner pour suivre les mises à jour sur Player FM, ou collez l'URL du flux dans d'autre applications de podcasts.

Bigabiro Magazine_13.06.2021

Le mot n’est pas galvaudé. Ni utilisé par sensationnalisme de « presse people ». L’entretien en kirundi accordé par la Princesse Rosa-Paula Iribagiza à Bigabiro est absolument HISTORIQUE. De nombreuses révélations inédites. Un récit stupéfiant.

Pourquoi Mwambutsa, de son nom dynastique, portait-il le nom de famille Bangiricenge ? Autres nombreuses révélations en cascade.

Les enfants de Mwambutsa ont été éduqués à la dure. Après le divorce avec Mwami Mwambutsa, la reine Thérèse Kanyonga est retournée à Kirundo pour aider sa mère, Inabigendera, à gouverner une chefferie.

Si la famille ne s’y était pas opposé, Rosa-Paula aurait épousé Joseph Birori, un des fils Baranyanka, qui l’aimait et qu’elle aimait aussi. Eternel regret car, leur mariage aurait peut-être changé le cours de l’histoire du Burundi. En effet, quelques membres de la famille Baranyanka n’auraient pas participé à l’assassinat de Louis Rwagasore. Les deux familles Baranyanka et Mwambutsa étaient d’ailleurs très liées pendant longtemps. Déclare la Princesse Rosa-Paula Iribagiza.

Pendant la résidence forcée à domicile à Bururi, décidée par la Tutelle belge pour neutraliser Louis Rwagasore, son épouse, Marie-Rose Ntamikevyo et Rosa-Paula Iribagiza se relayaient pour lui tenir compagnie pendant une semaine chacune. Pendant un des séjours de Rosa-Paula Iribagiza, Louis Rwagasore fort de l’expérience d’avoir vécu en Europe et de savoir cuisiner, a dû faire cuire de patates à l’eau afin que sa sœur et lui, tenaillés par la faim, puissent les manger sans aucun autre accompagnement.

Rosa-Paula Iribagiza rappelle le rôle extraordinaire joué par la communauté musulmane du Burundi dans la lutte pour l’indépendance. En particulier elle rappelle le rôle du père de Radjabu, l’ancien patron du CNDD-FDD. La Princesse souhaite vivement que ce rôle soit reconnu et célébré lors des prochaines commémorations de l’indépendance du Burundi. A trois reprises, en effet, les Musulmans du Burundi ont sauvé la vie de Louis Rwagasore.

Après la victoire de l’UPRONA le 19 septembre 1961, Louis Rwagasore avait rendez-vous avec Jean-Paul Harroy pour signer l’acte de reconnaissance par la Tutelle belge de l’indépendance du Burundi. Le Prince était à Gitega et devait se rendre à Bujumbura. Sur son chemin, des comploteurs avaient prévu de l’arrêter et de l’assassiner afin de l’empêcher de signer cet acte décisif. Les Musulmans de Gitega l’ont déguisé en femme Swahili. Louis Rwagasore a pu ainsi surprendre Jean-Paul Harroy qui ne s’attendait pas qu’il arrive vivant au rendez-vous historique.

La Princesse Rosa-Paula Iribagiza a traversé des épreuves inouïes. A cet égard, elle constitue un exemple extraordinaire de combativité, de résilience et d’optimisme. Elle a perdu ses frères, Louis Rwagasore et Charles Ndizeye ainsi que sa sœur Régine Kanyange.

Brisée, elle était, à plusieurs reprises, au bord du suicide. En particulier, quand elle a appris l’assassinat de Charles Ndizeye, elle pensait qu’elle ne lui survivrait pas. La Princesse a été sauvé par sa fille Anita qui venait de naître. Elle s’est ressaisie in extremis car ce bébé n’aurait eu personne pour s’en occuper. Sinon elle serait passé à l’acte fatal.

Plus récemment, deux de ses enfants sont décédés en un mois. Cependant, Rosa-Paula Iribagiza reste confiante en Dieu et dans la vie. Elle affirme être comblée d’avoir eu sept enfants, 13 petits-enfants et un arrière-petit enfant.

En définitive, pour le Mwami Mwambutsa et pour Rosa-Paula Iribagiza, l’amour, la bienveillance à l’égard d’autrui et le refus absolu de la violence constituent les plus belles qualités humaines.

Ecoutez son témoignage bouleversant.

Athanase Karayenga

--- Support this podcast: https://anchor.fm/bigabiro-magazine/support

23 episodes