Barney Wilen, ascenseur pour la note bleue : épisode 2

1:12:41
 
Partager
 

Manage episode 279317210 series 2565148
Par TSF Jazz, David Koperhant, Adrien Belkout, and Rebecca Zissmann, découvert par Player FM et notre communauté - Le copyright est détenu par l'éditeur, non par Player F, et l'audio est diffusé directement depuis ses serveurs. Appuyiez sur le bouton S'Abonner pour suivre les mises à jour sur Player FM, ou collez l'URL du flux dans d'autre applications de podcasts.
Dans l’épisode précédent, nous avons laissé notre héros en piteux état. Né à Nice, élevé aux Etats-Unis où ses parents ont fui la seconde guerre mondiale, Barney Wilen est devenu la star du jazz à Saint-Germain-des-Prés, au milieu des années 50. Roy Haynes, Bud Powell, Art Blakey, Thelonious Monk ? Le ténor s’est mesuré à tous les grands Américains de passage. Jusqu’à graver, à 20 ans, l'inoubliable bande-son d’“Ascenseur pour l'Échafaud”, sous le regard intransigeant de Miles Davis… Bref, avec son look d’étudiant, ses grosses lunettes, son air introverti et sa sonorité véloce, Barney Wilen est un phénomène. Mais toute médaille a son revers, et Barney va l’apprendre à ses dépends. En 1961, sa femme Doris l’a retrouvé par-terre, en pleine overdose, alors qu’elle portait leur bébé dans ses bras. Il a totalement plongé. L'héroïne le ronge de l’intérieur. Exilé en Suisse, il va connaître son lot d’aventures insolites et de traversées du désert, se réinventant sans cesse, de l’Afrique aux bolides du grand prix de Monte Carlo. Avant de renaître de ses cendres, grâce à un personnage de BD. Enquête, cette semaine dans 59 rue des Archives, à l’occasion de la sortie du double-album inédit “Barney & Tete”, enregistré au festival de Grenoble en 1988. Étagère 9… Boîte n°4… Dossier BW1937… Barney Wilen, Ascenseur pour la Note Bleue, Episode 2. Et aussi, 59 rue des Archives, le livre ! Disponible chez tous les libraires dès le 4 décembre et dès maintenant en précommande par ici.

98 episodes