Lyncee public
[search 0]
Plus

Téléchargez l'application!

show episodes
 
Lyncée sur lyncee.me – Juste pour Voir Poésie sonore et visionnaire à suivre et soutenir sur https://lyncee.me émanations sensibles du vivant parcourant la chaire de notre chère vie pour un désordre en arrangement autonome et constant Lyncée voit au-delà de la vision Pour vous servir…
 
Loading …
show series
 
#Je suis Dieux dans ma singulière pluralité. Je te suis, fidè[…]12ièmetexte de ce recueil sur les 36 qui le composent.écrit au printemps 2020, enregistré et monté le 4 novembre 2020Tu as bien de la chance d'être arrivé ici car, une telle page est invisible au plus grand nombre dans le webmonde !Par Lyncée
 
Partout Charlie(s) #jesuis, le nouveau recueil de Lyncée !Si nouveau que tu ne peux encore te le procurer !Voici déjà, rien que pour toi, tes oreilles et le plaisir de te voir saliver qui sait, l'un des jingles élaborés juste pour te les annoncer chaque fois qu'un extrait t'en sera ici proposé.Jingle Partout Charlie(s) #jesuis, une sérieBon ben, j'…
 
Sur Jade FM, Lyncée s'entretient avec Jim qui mène la danseRetour sur la première édition du festival Les Plumes de Retz par une belle journée d’été le 23 août 2020 avec une belle brochette de poètes : Iz Anne, Mylène Pfeiffer, Lyncée, IsaTiCe, Fred, Artak Sakanyan, Catherine Girard-Augry, Jean Christaki, Léon, Alain Barré et Claudine Tramaux, Jean…
 
Trois verbes, deux adverbes principaux, un nom pour l'évocation du temps et, ce qui paraît l'essence de la pédagogie, la répétition. Répétition qui s'avère plutôt un étayage, soutient d'éclaircissements exploratoires aux tissages des étapes de nos évolutions, en manière de pédagogie à la pédagogie.Nos évolutions à tâtons, riches des étapes passées …
 
2è partie des Lectures Chuchotées dans le Noir - édition 2020 au festival AtlantideC'était au Lieu Unique LU le vendredi 6 mars 2020.par le chœur des lecteurs du CIALA, Collectif Interculturel des Auteurs de Loire-Atlantique, sous la direction de Hélène, la mise en scène de Raphaël et Monique Piau-Quinton.avec les contributions généreuses de Gaëlle…
 
Extrait du recueil Douceur à l'État Brut, Guettons le guetteur est un texte assez court qui vient sonder du point de vue du spectateur que nous sommes, la raison même de l'action de guetter.Il est de certaines situations où faire le guet s'impose et le bien faire est parfois vital. Mais le ressort qui offre au guetteur l'énergie nécessaire à la bon…
 
Il y a bien dans ma villeDe ceux qui me confortentQuand je veux bien encoreEspérer que la vieSoit à tous si sacréeIl y a bien dans nos villesCeux qui ouvrent leurs portes[]Dans nos villes, nos portes et nos postures, sur nos fondamentaux, croquées by Lyncée dans ce poème extrait de la 3ème partie Dans la ville, du recueil Douceur à l'État Brut.écri…
 
Les lectures Chuchotées dans le Noir - édition 2020 au festival AtlantideC'était au Lieu Unique LU le vendredi 6 mars 2020.par le chœur des lecteurs du CIALA, Collectif Interculturel des Auteurs de Loire-Atlantique, sous la direction de Hélène, la mise en scène de Raphaël et Monique Piau-Quinton.avec les contributions généreuses de Gaëlle et Sébast…
 
À ma maman, à ta maman, à nos mamans. À nos papas, aux amants de nos mamans, parce qu'on ne sait pas ce qu'elles nous cachent, à la nature, notre maman à tous…Enfant de LumièreOu aussi, Enfants de Lumières, enfants de Lumière ; parlant de moi, je l'ai écris Enfant de Lumière. Tu l'écris comme tu veux, tu le vis comme tu peux. Souviens-t'en puis oub…
 
Je suis Lyncée"Et alors !_ Comme je veux te parler, je me présente et t'indique pourquoi je veux te parler et pourquoi je choisi de te parler. Te parler à toi. Cela me semble naturel. Nous pourrions même cheminer vers un dialogue... Qu'en dis-tu ?_ Dis toujours... On verra après..._ De toute façon si tu n'as pas envie d'écouter ou d'entendre, tu pe…
 
783 – Bouteille de ChampagneContenant chic post rétroÀ l’étiquette d’avant néoTanière d’un beau trioMer tranquille d’apparenceMet en scène les dansesPétillent sautillantes bullesCoooooordooooooonobulleJusqu’à volibulle envoléAutoporté et transportéTrio choc de l’écrin chicSans chichi ni chochoToujours prêt, toujours promptÀ secouer par instants pou…
 
L'aveugle qu'il te FautBaladons-nous un peu à l'écoute de quelques flots de pensées intimes de celui que tu vois, que tu croises, qui vis à tes côtés et qui ne te vois pas. Dans sa tête, un instant, là, juste derrière ses yeux car, le plus souvent il en a, des yeux... Quelque chose derrière aussi ; ainsi qu'un cœur comme on le lui souhaite. Un cœur…
 
L’espoir en verve – haïkus dialoguesMinuit sous la pluieTant qu’il y a de la vieBen il y a de l’espoirPuis tombe la pluie.Rieuse. L’espoir fait vivre.Lors, tout va bien se passer.Enfin à midiL’œuf et la poule ne sont plusLointains fantômes aux rebusJusqu’à l’inévitableFabuleuse ineffableLa morte saisonécrit le 17 février et modifié le 3 avril 2017e…
 
Destination MoelleuseL'enfant sauvage sommeille au creux d'une main qui veille.Songes inédits aux couleurs de la vie,Rêves anéantis des lumières de la nuit,L'enfant sauvage s'éveille encore plein de sommeil.Mer des mers, vois ma prière noie-moi sous tes fers.Crêtes, creux déferlent sous voiles pleines. Devant, Ciel, Bleus, dévoilent la plaine. Inti…
 
Déclinaisons mais pas queueVoici un balado, de ceux qui ont de quoi remettre quelques unes de tes idées en place de sensations vives comme moins…Chaleur…plaisir…faiblir…homme…automnaux…Empourprent…brutale…profond…l'hiver…zizi…printemps…fleurs…jouer……écrit le 13 mai 2017enregistré le 21 juin et monté le 05 août 2019 - 4:30 de travailPour soutenir le…
 
Allers-Retours et SacrificesOn piétine, on tape nos cinquante otages.De colère on se moque des cent fesses en cage,Car ici, on ne marche, que pour dire au préfetQue ses p'tits sont des vaches, qui rient de leurs méfaitsA monsieur de répondre, qu'il n'est pas le Bon roi,Duchesse de nous pondre, des traités de Bon droit.Monarque au piédestal, sous no…
 
À moi les miettes…Une demande aussi simple que vorace de l'absolue nécessité dans le respect du possible pour l'autre.Extrait du recueil Douceur à l'état Brut, disponible à la demande sur Bookelis ou dans les meilleures librairies.Pour soutenir le travail de Lyncée qui y met du cœur c'est par ici sur Tipeee ou Paypallécrit le 24 mai 2017 et corrigé…
 
Ma P'tite SaignéeGriffouille de poème, pour te dire "Je vous aime.Voilà déjà Noël, tu es toujours Si belleTu es restée la même, qui n'aime ni le tandemNi la liberté frêle. Mais qui aime les dégelsD'innombrables banquises, et que cesse la brise.J'aime le désarroi, quand l'hiver tombe froidPréférant la surprise à cette fine briseNaissante je le crois…
 
AbsenceAbsence d'une présenceUne exquise présence,Douce et intense,Celle d'un doute absent.Sous un rude cielConfus d'un goût mielBrutal coup bétonPorté d'un affrontBlessure au scalpelAbandon du duelLe ciel est un donL'orgueil Si tamponMasque espérance"L'espoir fait vivre"N'empêche de mourirCrainte de l'absenceCrainte du manqueTue en silence.écrit à…
 
Haïkus pour ma planèteRéchauffement climatique, cataclysmes, responsabilités, le tour de la question en poésie, avec quelques haïkus de mon cru.Synthétique donc, le tour !Je t'en parlais voilà peu et les voici tout chauds sortie du montage de mon canapé.Écrits pour un concours pour la gloire et la bonne cause…Leurs versions textuelles par ici…écrit…
 
Haïkus en déclinaison sur l'expression populaire avec une charrue et des bœufsSi l'expression populaire qui évoque le sot laboureur qui procèderait à l'envers et contre tous avis notoires en plaçant ses bœufs derrière sa charrue est bien connue de tous, l'on s'est bien peu soucié du regards des bovidés quelque peu évidés qui prirent part à cette in…
 
À fendre l’horizonÀ fendre l’horizonJe peux t’aimer les pieds sur la LuneEt décrocher la Terre pour la pendre à ton cou.Je peux t’aimer les pieds sur la LuneEt pour t’épater, courir les quatre cents coupsT’offrir ce médaillonJe peux t’aimer les pieds sur la LuneEt vraiment n’importe où pourvu que ce soit douxRentrer à la maisonAvec ce médaillonPour…
 
J'ai peurPeu après qu'elle m'ait dit "J'ai peur"…, j'engageai en soumettant le tout premier poème que je commis dans mon tout premier presque officiel ping-pong littéraire qui nous offrit de peaufiner les règles mises à dispositions dans ces pages.Merci donc à Martine qui joua le jeu pour une partie dont les bases prolongèrent à l'épuisement la par…
 
Devoirs PoèteuxÀ zentendre avant que de devenir poète ; une seule phrase y suffit ici.Anonyme jusqu'à il y a peu, devoirs poèteux étend synthétiquement à une recommandation près, la métamorphose de la poésie sur le poète ou du poète pour la poésie.écrit le 14 mars 2018 et corrigé pile un an après tiens !enregistré le 19 et monté le 24 avril 2019…
 
Premiers bouquets de toiPremiers bouquets de toi, tout d’abord sans nom, si ça n’est la reprise du premier vers « Bouquet aux parfums de curieuse », ce poème en vision par anticipation s’avère d’une justesse que seule l’amoure nous offre parfois pour nous représenter l’être aimé.avec une liste choisie ou presque : bouquet aux parfums mitigés, bouqu…
 
La Jauge du TempsC'est assez court et n'abaissera que peu ta jauge du temps…On écrit tant le temps, en poésie comme en tous autres écrits, que je n'ajouterai rien à te le vanter. Écoute-le ce balado, voir si ça t'a plu de le zentendre à ce sujet rabattu !écrit le 24 octobre 2016 et corrigé le 20 mars 2019enregistré le 19 mars et monté le 2 avril 20…
 
OniritoiPeut-on rêver en corps ?Je ne peux plus te rêverAujourd’hui je me souviensTa chaire tendre à mes caressesTon corps m’offrant, de ton cœur la tendresseJe veux encore te rêverTon corps contre le mienDéjà s’estompent tes parfumsEn mon air un peu loin du tienJ’aime toujours à te rêverCourant, les bras tendus vers les miensExtrait du recueil Dou…
 
Tu auras peut-être remarqué un fléchissement de la régularité des nouvelles publications de balados. Ta perspicacité t'auras donné à percevoir quelques signes de vie qui t'ont permis de présumer que Lyncée était toujours remuant...Ben oui, le temps de ranger quelques outils, de remiser à si j'en veux d'autre et ben ce sera plus tard,d'organiser que…
 
Temps de partagesJ’ai besoin du temps de tes brasÀ nous sentir debout, en nos drapsJe veux palper l’envie de moiVibrer de ton envie de toiQu’elles nous pénètrent confiantesécrit le 19 décembre 2018 et corrigé le 15 février 2019enregistré le 19 et monté le 20 février 2019 (environ 4h avant de mettre en ligne)Pour soutenir le travail de Lyncée qui y …
 
Deux Croissants de Lune se RegardentUne nuit,, dans le souvenir d'un mirage d'un peu plus de dix années plus tôt : deux croissants de Lune se regardaient dans le ciel tunisien.Rêveries rétrospectives projectives d'une fusion de souvenirs rêves m'allant pondérer une toute belle bifurcation. Un délice à revivre dans son apprentissage et plus encore à…
 
Et si J'HurlaisLibérer la chaire ou se libérer d'elle dans une fugace éternité, pour initier l'infini, l'achever ou s'y initier... à toi de voir, entendre ou même hurlerExtrait du recueil Douceur à l'état Brut, disponible à la demande sur Bookelis ou dans les meilleures librairies.écrit le 19 décembre 2018 et corrigé le 17 janvier 2019enregistré le…
 
Miroir, mon Double MiroirSens et Conscience, Interrogatoires Croisésfusion des Sciences, Interrogeons les ConsensPetite gageure linguale en ce miroir très spécial !Ce poème est idéal en balado pour s'amuser dans une introspection en chanson pourquoi pas !Vos enregistrements sont les bienvenus pour s'ajouter à cet article...Extrait du recueil Douceu…
 
UrbainescopieBien que des transportsles plus rapides de la ville, lemétro se traînait ce soir. Un long vereffrayant le jour tant il se confond telle caméléon, avec les couleurs del'urbaine capitale. La nuit enroule lacité et ses habitants dans un duvetfeutré qui, les yeux clos et une jarred'imagination, vous réchauffe et vousberce. Mais Pierre affr…
 
Mortel AngePour soutenir le travail de Lyncée qui y passe des heures, c'est par ici sur Tipeee ou PaypallThème d'un concours de poésie. Comme je les trouvais très bien mes poèmes, les voici, tout non primés qu'ils sont. celui-ci t'ai proposé en second pour une chronologie du sens mais, je ne sais plus lequel fut écrit le premier. Tu peux écouter le…
 
SumerePour évoquer un phénomène plus ancien encore que le latin, ce titre au néologisme déjà daté, évoque le consumérisme qui, déifié, à toujours bien mériter que l'on meure pour lui.C'est bien la moindre des choses pour un Dieu non ?Voici le balado du second poème soumis au même concours...écrit le 18 février 2017 pour le soumettre au concours de …
 
Seul Comme un Banc sous la Pluiedeuxième partieSeul comme un banc sous la pluie rassemble des variations de Haïkus en français, sur la métaphore qui leur donne le titre.Je les ai écris juste après avoir choisi les contraintes de versification admissibles en français pour cette forme intrinsèquement orientale voire plus japonaise encore.Alors voici …
 
Seul Comme un Banc sous la PluiePremière partieSeul comme un banc sous la pluie rassemble des variations de Haïkus sur la métaphore qui leur donne le titre.Je n'avais jamais écrit de Haïkus alors qu'au boulot je baigne dans la culture nipponne, quand un ami avec qui s'engageait un "ping-pong littéraire", me demanda spontanément, tel que si ce devai…
 
Loading …

Guide de référence rapide

Google login Twitter login Classic login