EPISODE #11 - La nature morte en photographie

38:47
 
Partager
 

Manage episode 297477286 series 2507439
Par Podcast Vision(s) and Aliocha Boi, découvert par Player FM et notre communauté - Le copyright est détenu par l'éditeur, non par Player F, et l'audio est diffusé directement depuis ses serveurs. Appuyiez sur le bouton S'Abonner pour suivre les mises à jour sur Player FM, ou collez l'URL du flux dans d'autre applications de podcasts.

« Nature inanimée », écrivait Diderot. Mais quoi de plus étrange que de qualifier de « nature morte » la représentation d’objets du quotidien, de fleurs, de fruits et d’animaux, tout ce qui a à voir avec les sens, le plaisir, la vie même…

Dans ce format Épisode enregistré à la Galerie Huit à Arles, nous accueillons comme toujours plusieurs invité(e)s. Pour cet épisode, nous avons plaisir de recevoir Cédric Porchez et Mathilde Hiley, tous deux photographes de nature morte. Cédric travaille depuis plus de 30 ans, Mathilde fait partie de cette génération de photographes expérimentant de nouvelles facettes de ce genre photographique. Deux approches et regards, qui parfois concordent.

Ce terme a été forgé au milieu du 18e siècle au moment où se déployait la peinture de Chardin. Autour de 1650, c’est aux Pays-Bas que les peintres hollandais, dans leurs ateliers, évoquent le still-leven, littéralement « nature immobile » ou « nature posant comme un modèle ». De là sont issus l’allemand Stilleben et l’anglais still-life, où s’ajoute à la notion d’absence de mouvement, celle d’une « vie silencieuse. »

Évidemment, vous écoutez un podcast sur la photographie, nous parlons donc de la nature morte par le biais de ce médium et de son évolution au cours des dernières années. Entre héritage des beaux-arts et statut d’image publicitaire et corporate, la nature morte est en réalité riche et englobe plusieurs démarches et visions.

Aujourd’hui, beaucoup de jeunes photographes sortant d’école se prêtent au jeu. Ce sont des photographies qui nécessitent en tout cas une formation technique avancée, une connaissance et un attrait pour la composition, la lumière, le décor, les couleurs… Elles se réalisent également souvent sur un temps long, donc la nature fait appel logiquement à la patience et à une certaine forme de dévouement. Excellente écoute !

Nous soutenir

https://visionspodcast.fr/nous-soutenir/

Pour aller plus loin

Charles Negre, Irving Penn, Chema Madoz, René Magritte, Yves Trémorin, Edward Weston, AM+PM Studio, Pierre Vaillant (set designer), La photographie de nature morte contemporaine : vers une hyperréalité (mémoire de master de Margaux Jannin)

Liens

https://www.instagram.com/cedricporchez/

https://www.instagram.com/mathildehiley/

https://www.instagram.com/daily_stilllife/

https://www.visionspodcast.fr/

https://www.instagram.com/podcastvisions/

56 episodes