Père Philippe : "les jeunes peuvent se découvrir à travers la patience, la bienveillance et un regard différent"

59:05
 
Partager
 

Fetch error

Hmmm there seems to be a problem fetching this series right now. Last successful fetch was on June 29, 2021 08:48 (1M ago)

What now? This series will be checked again in the next day. If you believe it should be working, please verify the publisher's feed link below is valid and includes actual episode links. You can contact support to request the feed be immediately fetched.

Manage episode 293247493 series 1036480
Par RCF, découvert par Player FM et notre communauté - Le copyright est détenu par l'éditeur, non par Player F, et l'audio est diffusé directement depuis ses serveurs. Appuyiez sur le bouton S'Abonner pour suivre les mises à jour sur Player FM, ou collez l'URL du flux dans d'autre applications de podcasts.
Violence, traffic, affrontements sont souvent les mots utilisés dans les médias pour décrir la vie dans les cités. Depuis une quinzaine d'années, dans les quartiers proches de Marseille, le père Philippe accueillent et écoutent les jeunes. Il nous invite aujourd'hui a poser une autre regard, au delà des clichés, sur cette jeunesse pleine de vie. Il est au micro de Thierry Lyonnet cette semaine dans Visages. Il est l'auteur de l'ouvrage "Cités du coeur,avec les jeunes de la rue" aux éditions Salvator Le père Philippe et les jeunes : une rencontre improbable mais évidente Le père Philippe a plusieurs casquettes. En plus d'être un guide spirituel de part sa vocation de prêtre, il a un rôle d'éducateur auprès des jeunes. Cette rencontre avec les jeunes des cités fut pour lui improbable mais évidente. "À partir du moment où ces jeunes sont rentrés dans mon église pour la première fois, alors que je ne l'avais pas prémédité et qu'ils m'ont attiré vers leur univers de rue, de violence, de bruits et de ces amitiés, de cette solidarité, de ce partage absolument extraordinaire en humanité, un chemin était entrepris, qui ne pouvait plus faire machine arrière" se souvient-il. ÊTRE PLUTÔT QUE FAIRE Après avoir vécu pendant longtemps avec les jeunes des banlieues, le père Philippe estime qu'il est respecté par ces derniers, non pas parce qu'il a "la carrure de Pascal le grand frère" mais parce qu'il revendique un savoir être plutôt qu'un savoir faire. "J'ai compris aprés plusieurs années de pratique, que ce qui est important pour eux c'est ce que nous sommes réellement. Ils n'attendent pas qu'on se donne un genre ou un style, éducateur musclé etc, mais que l'on soit soi-même, en vérité et droit dans ce que l'on dit et dans ce que l'on fait" explique-t-il.

679 episodes