Un Premier lancement pour Valence!

Partager
 

Manage series 1319433
Par CHYZ 94,3 and Un Premier lancement pour Valence!, découvert par Player FM et notre communauté - Le copyright est détenu par l'éditeur, non par Player F, et l'audio est diffusé directement depuis ses serveurs. Appuyiez sur le bouton S'Abonner pour suivre les mises à jour sur Player FM, ou collez l'URL du flux dans d'autre applications de podcasts.
Un texte de Gabryel Arcand Valence c’est le projet indie-pop en français de Vincent Dufour. L’auteur-compositeur-interprète et gagnant des francouvertes 2020 monte sur scène avec son premier album Pêle-mêle. Pêle-mêle survient 2 ans après son premier EP intitulé Cristobal Cartel qui comprend l’une de ses meilleures chansons à ce jour selon moi : Jupes aquariums. Anecdote intéressante, c’est la 2e fois que Vincent Dufour foule les planches du Grand Théâtre de Québec. La première fois c’était il y a 13 ans, avec son band ‘’punk’’ Nine surgeries. Assez parlé du passé parlons présent ! Valence est arrivé sur scène accompagné de 5 musiciens, Alexis Taillon-Pellerin (basse, synthétiseurs), Aubert Gendron-Marsolais (batterie, percussions), Raphaël Laliberté-Desgagné (guitare, pédale steel), Antoine Bourque (saxophone, flûte traversière), Louis-Joseph Cliche (claviers, synthétiseurs), tout le sourire aux lèvres, pour nous présenter cet album inspiré de la vingtaine et des années 80. Nous rappelant qu’il habite à 10 minutes du grand théâtre, l’hôte de la soirée nous invite à prendre confortablement place à nos tables. Reconnaissant, il mentionne l’indéniable amitié et complicité que la formation a su développer tout au long du processus créatif de l’album, et ce malgré les difficultés bien connues par tous des 2 dernières années. Leur aisance est remarquable et sans doute explicable par la belle réponse de leurs proches qui se sont déplacés en grand nombre pour l’occasion. Un party de famille ! Parfois entraînantes, parfois décontractées, assurément rêveuses, texturées et colorées, les mélodies de Pêle-mêle s’avèrent un MUST pour les fervents amateurs de musique émergente. Chaque pièce méritait toute notre attention, difficilement partagée entre l’éclairage, les interactions entre les musiciens (mention spéciale ici à Antoine Bourque, alias Mystério, qui a maintes reprises a su prendre par surprise la foule grâce à d’incroyables solos de saxophone), casque de soleil ou immense pissenlit. Chanceux, nous avons eu droit à quelques pièces du EP Cristobal Cartel. Pour terminer, alors qu’on se demandait pratiquement comment la soirée pouvait être encore plus mémorable, après les deux pièces promises du rappel, c’est Antoine Bourque qui prit le micro afin de chanter avec la foule la célèbre pièce Harvest Moon de Neil Young. L’histoire ne s’arrête pas là, s’est en fait le début de celle d’Antoine et de sa nouvelle fiancée, à qui, à la suite d’une passionnante déclaration d’amour, il a demandé la main avant de s’enfuir en coulisses avec elle. Félicitation aux amoureux ! Comme l’a dit lui-même Vincent : « On se revoit dans 13ans Grand Théâtre pour un maudit bon show ! »

7536 episodes