#161 Angèle Paty : "Seul le sport permet d’oublier l’isolement, la sévérité des restrictions"

49:03
 
Partager
 

Manage episode 303302738 series 2815618
Par Ultra Talk By Arnaud Manzanini and Arnaud Manzanini, découvert par Player FM et notre communauté - Le copyright est détenu par l'éditeur, non par Player F, et l'audio est diffusé directement depuis ses serveurs. Appuyiez sur le bouton S'Abonner pour suivre les mises à jour sur Player FM, ou collez l'URL du flux dans d'autre applications de podcasts.

2 500 kilomètres, 4 pays et 1 vélo. Qui a dit que les femmes n'étaient pas faites pour être sur un vélo ? Le projet, l’aventure que je vous partage ce jour est rafraîchissante. Loin de toutes compétitions, l’exploit reste tout de même impressionnant.


Étudiante à Sciences Po Paris, Angèle Paty décide un jour de retourner à vélo vers le pays qu’elle a dû quitter pour des raisons de Covid, et vers la ville de Saint Andrews, en Ecosse, un projet qu'elle nomme : SAORSA, “liberté” en gaélique écossais. Un voyage "pour prendre ma revanche sur le covid et mon année à l’étranger un peu gâchée, et regoûter à la liberté" (05:40)


Le truc c’est qu’elle n’avait jamais fait autant de vélo et jamais de bikepacking ! Mais Angèle, 19 ans, n'a peur de rien. En solo, elle se prépare, se renseigne, et teste son vélo, ses pédales plates et sa tenue spéciale pour les femmes cyclistes @Wilma.cc. "Je suis partie de zéro. Je n’avais jamais bivouaqué, je ne faisais du vélo que depuis un an, donc je ne cochais aucune case pour partir aussi longtemps. Il a fallu tout construire de A à Z." (07:20)


Elle quitte Montpellier, direction le Nord sans avoir si les frontières vont s’ouvrir devant elle. Euphorie, fatigue, larmes, joie, rencontres, lever et coucher de soleil, sensation de faim et repas avec des inconnus... Les expériences d'une vie concentrées dans ce voyage de deux mois, où le fait d'être une femme, seule, ne l'a jamais effrayée. "En quoi c’est plus dangereux de bivouaquer seule au milieu de nulle part que de rentrer de soirée seule dans une grande ville ?" (22:57)


Outre l'aventure à vélo, Angèle a pour objectif de faire un reportage photo sur la vie insulaire. L’idée, une fois là-bas, est vraiment d’aller à la rencontre des habitants, voir comment ils vivent, découvrir leurs histoires personnelles, les savoirs-faire locaux, les paysages... C'est sur l'île d'Harris, dans la maison d'un tisserand, qu'elle fait sa rencontre la plus marquante (26:20).


"Dans les moments difficiles, je me suis toujours dit : 'Pleure toutes les larmes de ton corps, sur ton vélo, mais avance, et demain ça ira mieux !'", explique-t-elle avec une simplicité déconcertante (31:56).

Même dans sa gestion de l'après, "on passe d’une liberté totale à devoir prendre le métro, meubler son appartement et être assise toute la journée sur un banc" (40:55), Angèle fait preuve d'une remarquable maturité, en reconnaissant qu'elle n'a pas encore assez de recul pour prendre la mesure de ce qu'elle a accompli (44:28).


Je ne vous fais pas plus attendre et laisse place à mon invitée du jour : Angèle Paty.


Animation : Arnaud Manzanini


Vous pouvez réagir à cet épisode sur notre page Twitter.

Retrouvez tous les podcasts d'Eurosport ici


Pour les autres épidoses d'Ultra Talk c'est ici, sur :

Eurosport Podcast : https://podcasts.eurosport.fr/arnaud-manzanini-ultra-talk-arnaud-manzanini/

Apple Podcasts : https://podcasts.apple.com/fr/podcast/ultra-talk-by-arnaud-manzanini/id1446344082

Spotify : https://open.spotify.com/show/4puD008eRaAyMJGa5otLDs

Deezer : https://www.deezer.com/en/show/470662



Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

195 episodes