Les dictateurs détestent les caricatures politiques alors je continue à en dessiner | Rayma Suprani

16:42
 
Partager
 

Manage episode 259758883 series 1167648
Par TED, découvert par Player FM et notre communauté - Le copyright est détenu par l'éditeur, non par Player F, et l'audio est diffusé directement depuis ses serveurs. Appuyiez sur le bouton S'Abonner pour suivre les mises à jour sur Player FM, ou collez l'URL du flux dans d'autre applications de podcasts.
« Une caricature politique est un baromètre de la liberté », dit Rayma Suprani, qui a été exilée de son pays d'origine, le Venezuela, pour avoir publié des œuvres critiques envers le gouvernement. « C'est pour cela que les dictateurs détestent les caricaturistes. » Dans une intervention illustrée par les moments marquants d'une carrière à protester contre le totalitarisme, Suprani explore comment les caricatures sont un miroir de la société et révèlent des vérités cachées. Elle discute également pourquoi elle continue à dessiner, même quand cela a un coût personnel élevé. (En espagnol avec une traduction consécutive en anglais)

408 episodes