#16 La Psy Qui Parle : Le Jour où J'ai Fait un (SACRÉ) Burn-Out !

1:30:00
 
Partager
 

Manage episode 272158631 series 2649527
Par Ludovic Salenne, découvert par Player FM et notre communauté - Le copyright est détenu par l'éditeur, non par Player F, et l'audio est diffusé directement depuis ses serveurs. Appuyiez sur le bouton S'Abonner pour suivre les mises à jour sur Player FM, ou collez l'URL du flux dans d'autre applications de podcasts.

Nous sommes le 4 Mai 2018. Le réveil sonne. Je sens que mon corps ne veut pas se lever. Comme tous les matins depuis quelques mois maintenant. Mais peu importe car mon mental est plus fort que mon physique.


Je le crois encore à cet instant.


Je me lève, en mode pilote automatique, et entre dans la douche. L’eau coule, je me savonne et ma tête tourne. Mon cœur s’accélère, je commence à faire une crise de panique.


Là aussi, peu importe. J’en fais tous les jours et mon mental remporte toujours la bataille. Mais cette fois, c’est différent.


Ma tête tourne un peu plus vite que d’habitude, mon cœur bat lui aussi un peu plus vite que d’habitude.


Je n’ai pas le temps de me rincer. Toujours en mode pilote automatique, je m’enveloppe dans ma serviette et retourne au lit.


Je me mets sous la couette et je m’enfonce dans le matelas sous la pression de la journée qui m’attend.


Pourtant, ma journée n’a rien d’exceptionnel. C’est une journée chez un client comme j’en fait toujours depuis 5 ans maintenant.


Mais cette fois, mon corps dit STOP. Il le hurle même.


Mon corps m’engueule. Il en a ras le bol que je le néglige, que je l’ignore.


Il m’engueule car depuis 15 ans, je ne dors pas assez.


Il m’engueule car je ne le nourris pas assez non plus. Il m’engueule car je le clash. Que je suis chaque jour en guerre contre lui alors que nous sommes dans la même équipe.


Mais ce message, je ne le comprends pas sur l’instant.


C’est le 1er match que mon mental perd contre mon corps et ce n’est donc pas bien grave.


Après une semaine de repos, je reprends mon rythme comme si de rien n’était.


Pendant 1 mois, jour pour jour.


Après ça, mon corps m’a lâché, véritablement, épuisé de ne pas être écouté.


Pendant des semaines, je n’ai pas pu sortir à plus de 300m de chez moi. Je n’ai pas pu manger pendant des jours, ni dormir.


J’ai même réalisé l’exploit anxiogène d’enchainer 4 nuits blanches d’affilée.


Et puis j’ai compris le message.


Dis comme ça, on peut croire que c’est soudain mais il m’a fallu des mois de réflexion. Mon corps m’a imposé de mener les réflexions que je n’ai jamais voulu mener.


Et c’est la plus belle chose qui pouvait m’arriver.


Alors comment sort-on d’un Burn-Out ? Et surtout, comment peut-on faire pour le transformer une opportunité ?


Car une personne sage m’a un jour dit que la douleur n’a aucun intérêt si on ne lui donne pas un sens.


Pour aborder ce sujet qui me tient particulièrement à cœur, vous l’aurez compris, j’ai l’immense plaisir d’accueillir Sur Le Terrain Audrey GINISTY, psychologue et créatrice de la chaine YouTube La Psy Qui Parle.


Audrey a été la partenaire idéale pour aborder ce sujet personnel et délicat.


Pour tout vous dire, j’ai l’impression de me foutre à poil sur Internet en publiant ce numéro mais je suis convaincu qu’il pourra en aider plus d’un, grâce à Audrey qui a été au top.


Avec elle, nous commençons gentiment par tourner autour du pot.


Vous verrez que je fais durer un bon moment l’introduction pour retarder l’échéance : nous débutons donc en abordant les mythes autour de la psychologie et des psychothérapies.


Audrey nous explique aussi pourquoi elle a décidé de lancer sa chaine YouTube et, en douceur, nous commençons à parler Burn-Out :


C’est quoi concrètement un Burn-Out ? Quels sont les symptômes ? Comment prévenir et guérir un Burn-Out ?


Nous voyons notamment que, contrairement à ce que veulent nous faire croire certaines conférences TEDx, un Burn-Out c’est loin d’être le Club Med.


En ce qui me concerne, j’ai plutôt eu l’impression de me retrouver dans le tambour d’une machine à laver… !


Audrey nous présente en détails les points qu’elle analyse chez ses patients pour comprendre leur Burn-Out et les guider de la meilleure des façons sur un chemin qui leur est totalement personnel.


Car oui, le Burn-Out n’est pas une cause, c’est un symptôme de causes plus profondes.


Se contenter de dire qu’on a fait un Burn-Out parce qu’on a trop travaillé n’est pas pertinent. Il est important de comprendre pourquoi.


Nous voyons donc avec Audrey les réflexions à mener pour comprendre et imaginer des solutions qui nous permettront progressivement de mener une vie professionnelle plus confortable.


Nous abordons notamment pour ça les dérives liées aux réseaux sociaux ou encore l’importance du Syndrome de l’Imposteur dans un Burn-Out.


Nous évoquons également le télétravail, sujet toujours plus d’actualité, qui peut s’avérer très dangereux pour les personnes les plus sujettes au syndrome d’épuisement professionnel.


Pour conclure, nous parlons de la pause.


La pause que j’ai longtemps vu comme une récompense que je ne méritais pas ne doit clairement pas être vue comme telle. Comme vous le verrez, la pause n’est pas une récompense mais doit faire partie du processus de production.


Elle fait pleinement partie de la performance.


Pour l’occasion, je ne vous invite pas à nous rejoindre Sur Le Terrain mais vous propose plutôt d’écouter notre conversation Sur Le Divan, avec Audrey Ginisty, La Psy Qui Parle !



Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

18 episodes