Papa boit trop, maman boit trop !

12:56
 
Partager
 

Manage episode 301658907 series 2936378
Par Stéphane Shaw, découvert par Player FM et notre communauté - Le copyright est détenu par l'éditeur, non par Player F, et l'audio est diffusé directement depuis ses serveurs. Appuyiez sur le bouton S'Abonner pour suivre les mises à jour sur Player FM, ou collez l'URL du flux dans d'autre applications de podcasts.

Papa boit trop, maman boit trop, ma sœur boit trop, mon frère boit trop, ma tante boit trop, mon oncle boit trop, mon cousin boit trop, ma cousine boit trop, un copain ou une copine...

Dans vos messages vous êtes très très nombreux et nombreuses à me parler d'un tiers, de dire voilà, moi j'ai un fils qui fume des pétards toute la journée, moi j'ai un compagnon ou une compagne qui boit de l'alcool mais qui ne reconnaît pas qu'il a un problème avec l'alcool etc.etc.

Soutenez moi. Suivez-moi: www.StephaneShaw.Com
YouTube: https://www.youtube.com/c/StephaneShaw
Facebook: https://www.facebook.com/shaw.stephane
Papa boit trop, maman boit trop, ma sœur boit trop, mon frère boit trop, ma tante boit trop, mon oncle boit trop, mon cousin boit trop, ma cousine boit trop, un copain ou une copine...

Dans vos messages vous êtes très très nombreux et nombreuses à me parler d'un tiers, de dire voilà, moi j'ai un fils qui fume des pétards toute la journée, moi j'ai un compagnon ou une compagne qui boit de l'alcool mais qui ne reconnaît pas qu'il a un problème avec l'alcool etc.etc.

D'où l'idée de dire, on va parler effectivement des autres, de ceux qu'on ennuie avec nos addictions.

Alors, je vais faire comme d'habitude, je vais parler de mes addictions et non pas de supposés ou préjugés ou avoir un jugement catégorique sur votre situation.

Je ne vous connais pas, et même si je vous connaissais, même quand je vous rencontre certain d'entre vous, je ne dis rien moi, je vous explique en fait ce que je sais.

Et ce que je sais, je le répète aussi, c'est pas moi qui l'ai inventé, c'est moi qui l'ai vécu.

Et ce que j'ai vécu, après avoir découvert l'abstinence de l'alcool en l'occurrence, je l'ai entendu des milliers de fois répéter par d'autres qui ont fait la même expérience.

Donc, ce que je vous raconte c'est une expérience collective, c'est important que je vous dise ça, vous allez voir pourquoi.

On dit souvent, on va se focaliser de nouveau un petit peu sur cet alcool qui est le problème et c'est la même chose avec la cigarette.

Allez, on va prendre la cigarette pour démarrer. Moi j'ai commencé à fumer très très jeune à 12 ans. Est-ce que j'ai fumé trois paquets par jour à 12 ans? Vous, quand vous avez commencé à fumer, vous avez commencé à fumer beaucoup tout de suite?

On est bien d'accord, donc, c'est cette fameuse progression, on progresse et à un moment évidemment, au-delà de trois paquets, j'ai vu des témoignages de gens qui fumaient plus que trois paquets de cigarettes par jour, mais bon c'est déjà beaucoup.

Pour l'alcool, c'est la même chose.

Finalement on ne se jette pas dans la consommation d'alcool, je ne vais pas dire alcoolique, dans la consommation d'alcool en disant, ben voilà je vais boire tout de suite un carton de vin tous les jours. Non, bien sûr que non, on commence très très légèrement.

Ma récente addiction, donc la nourriture pour laquelle je suis en train d'essayer de faire quelque chose parce que j'en ai pris conscience, ben c'est pareil, je n’ai pas commencé par m'empiffrer tous les soirs en rentrant du boulot, j'ai commencé par acheter un snack par jour, et puis deux snacks par jour, et puis j'ai activé cette dopamine.

En fait le fonctionnement, d'après ce que j'ai compris des médecins, c'est qu'on active de la dopamine qui est un plaisir immédiat. Et c'est, on déclenche c e plaisir immédiat et voilà, et il en faut toujours plus évidemment puisqu'on veut retrouver cet effet de bien-être.

31 episodes