La faute à maman !

8:50
 
Partager
 

Manage episode 302212157 series 2936378
Par Stéphane Shaw, découvert par Player FM et notre communauté - Le copyright est détenu par l'éditeur, non par Player F, et l'audio est diffusé directement depuis ses serveurs. Appuyiez sur le bouton S'Abonner pour suivre les mises à jour sur Player FM, ou collez l'URL du flux dans d'autre applications de podcasts.

Les "addicts", bon ce ne sont pas des criminels, mais ce sont quand même de sacrés farfelus.
Par moments, on se demande vraiment si je n’ai pas passé ma vie à être fou. On va parler addiction après addiction.
Soutenez moi. Suivez-moi:
www.StephaneShaw.Com
YouTube: https://www.youtube.com/c/StephaneShaw
Facebook: https://www.facebook.com/shaw.stephane

Les "addicts", bon ce ne sont pas des criminels, mais ce sont quand même de sacrés farfelus.
Par moments, on se demande vraiment si je n’ai pas passé ma vie à être fou. On va parler addiction après addiction.
La première addiction dans laquelle je suis tombé, c'est la compulsion d'achat de disques et ça a commencé par des disques des Beatles, donc il fallait toute la collection.
Est-ce que je peux blâmer les fabricants de disques ou les Beatles ?
Allez, est-ce que je peux blâmer les Beatles pour mon addiction, ma compulsion d'achat ?

Ma deuxième addiction, ce fut la cigarette. Alors bien sûr, à 12 ans, je ne fumais pas beaucoup.
Mais comme je suis un "addict" parce que j'ai toujours été un "addict", dès que j'ai réalisé que j'avais eu des blessures d'enfance. Et bien ma deuxième compulsion, ça a été donc la cigarette. Et je me suis mis à fumer jusqu'à trois paquets par jour pendant de très nombreuses années, plus de 40 ans.
Est-ce que je vais blâmer les cigarettiers ? Ah bah oui, les cigarettiers, ça c'est l'idéal.
C'est des criminels, ils gagnent des sous. Ils donnent le cancer. Écoutez, je ne suis pas d'accord avec ça parce qu'il y a plein de gens dans le monde qui fument quelques cigarettes par semaine tout le long de leur vie sans jamais tomber dans l'excès. Donc les addicts sont évidemment exposés, mais est-ce que c'est les responsabilités tierces ou est-ce que c'est ma responsabilité ? Écoutez, c'est la mienne. Personne ne m'a jamais obligé à fumer trois paquets par jour.

Oui, l'autre addiction, la suivante, ce sera la nourriture. Donc là je tombe sur l'excès de nourriture. Alors ce n’est pas du tout des repas excessifs, c'est une compulsion. C'est à dire que quand j'achète un pot de glace, et bien ce pot de glace de 500 ml, les gens normaux se servent, je ne sais pas moi, un ramequin avec deux boules. Moi je finis le pot. Je ne le mets même pas dans un ramequin, je mange le pot, voilà. Si j'achète un paquet de bonbons, je ne sais pas moi, les petits pimousses par exemple. À l'époque j'adorais ça. Eh bien, je mange tous les petits pimousses à la suite les uns des autres.

Ensuite, il y a eu l'alcool. Alors l'alcool, c'est une histoire d'amour. Ça a duré 25 ans, une relation extrêmement compliquée entre l'alcool et moi, parce que je suis encore une fois un "addict". Et cet alcool, et bien, je l'ai aimé. Oui, je crois qu'on peut dire ça. Est-ce que l'on va blâmer les fabricants d'alcool ou les viticulteurs du Bordelais ? Mais non, bien sûr que non.

À vous qui consommez de manière, peut-être que vous jugez tout à fait tolérable, rappelez-vous que moi aussi, je consommais de manière tolérable jusqu'à ce que la progression s'installe et ne s'arrête jamais, qu'elle continue. Donc la progression en régularité de consommation, mais aussi en quantité de consommation. Donc méfiez-vous et si vous êtes là, ce n’est pas par hasard, c'est que ça vous interpelle. À vous qui consommez, j'aimerais vous dire que pendant 25 ans, j'ai blâmé la terre entière, j'ai blâmé, je sais pas le gouvernement parce que ça m'énervait d'être dans les bouchons avec les voitures. Bah oui, vous rendez compte, moi j'ai des choses à faire, je ne peux pas rester dans les bouchons. Moi je me prenais pour le centre du monde.

33 episodes