#65 - Run : J'ai besoin de le faire

1:13:48
 
Partager
 

Manage episode 203965780 series 2129683
Par Nouvelle École and Antonin Archer, découvert par Player FM et notre communauté - Le copyright est détenu par l'éditeur, non par Player F, et l'audio est diffusé directement depuis ses serveurs. Appuyiez sur le bouton S'Abonner pour suivre les mises à jour sur Player FM, ou collez l'URL du flux dans d'autre applications de podcasts.

Run dessine sous les bulles de ses bandes dessinées.

C'est à dire qu'il dessine d’abord tout ce qui se trouve dans la case, puis place la bulle par dessus le dessin. Enfin, il écrit le texte dans la bulle. S'il plaçait d'abord la bulle, il n'aurait plus qu'à dessiner le reste de la case et gagnerait un temps fou.

Sauf qu’il ne l’entend pas comme ça : « J’aurais l’impression de me foutre de la gueule des gens ».

Quand j'étais petit, je ne supportais pas de rester longtemps sur quelque chose de difficile, alors je bâclais "vite fait bien fait". Et quand mon père était là, il me disait : "Non : c'est vite fait mal fait".

Aujourd'hui je travaille de chez moi et il n'y a personne pour me dire "vite fait mal fait", alors j'oublie. Il m'arrive de bâcler, pour pouvoir passer à autre chose. Je sais que ce n'est pas parfait mais j'ai la flemme ; personne ne remarquera.

Mais je le remarque. Je sais que je ne fais pas de mon mieux.

En 2009, Kanye West et son équipe ont passé l'équivalent de 5000 heures/hommes sur le morceau Power. Cinq mille heures sur une seule chanson. Et huit ans plus tard, cette chanson et l'album sur lequel elle figure font toujours partie des plus grands classiques du hip-hop.

Ces exemples me rappellent de ne pas m'endormir. Il y en a qui passent 5000 heures sur une seule chanson et d'autres qui dessinent sous les bulles. Et c'est important car sur le long terme, on ne voit pas si c'est "vite fait bien fait". On voit juste si c'est bien fait.

Run est le créateur de la bande dessinée Mutafukaz et le directeur du Label 619. Le long métrage Mutafukaz, adapté de la bande dessinée du même nom, sort en salles le 23 mai 2018.

Se retrouver dans l'épisode :

  • 02:00 La culture de la porte fermée.
  • 13:00 "J'étais prêt à tout", les doutes et la persévérance jusqu'à la publication
  • 23:00 De persona non grata à éditeur, comment les choses se sont débloquées
  • 40:00 "Je dessine sous les bulles" : l'exigence de Run.
  • 45:00 "J'arrive pas à me détendre". Son rapport au temps.
  • 57:00 "Une succession de contraintes qui t'amènent à un résultat" : Le film Mutafukaz, Orelsan et l'importance de ce projet

Références de l'épisode :

Pour aller plus loin :

Merci infiniment d'avoir écouté ! Si vous avez aimé cet épisode, abonnez-vous à Nouvelle École et laissez une note (5 étoiles si possible ) et un avis sur votre plateforme préférée :

Rejoignez la communauté Patreon pour accéder à des contenus exclusifs.

Suivez-moi sur les réseaux sociaux :



Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

91 episodes