Épisode 60 avec Brad Gros-Louis

1:33:36
 
Partager
 

Manage episode 336446632 series 3355780
Par Terres en vues société pour la diffusion de la culture autochtone, découvert par Player FM et notre communauté - Le copyright est détenu par l'éditeur, non par Player F, et l'audio est diffusé directement depuis ses serveurs. Appuyiez sur le bouton S'Abonner pour suivre les mises à jour sur Player FM, ou collez l'URL du flux dans d'autre applications de podcasts.
Cette semaine nous recevons Brad Gros-Louis Brad Gros-Louis, natif de Wendake, débute sa carrière à 14 ans, comme guide-animateur sur un site historique autochtone. Il apprend alors un texte d’une trentaine de page, portant sur le mode de vie de ses ancêtres wendats et fait visiter les installations de l’entreprise à des touristes venus de partout dans le monde. Cet emploi lui permet d’apprendre très tôt à s’exprimer devant un public. Son parcours se poursuit sur scène, en 2009, avec la pièce Kiugwe, il y performe comme danseur et comédien. Cette même année, il fait ses débuts dans l’univers du cinéma, alors qu’il apparaît comme premier rôle dans le moyen-métrage « Visions ». À 18 ans, il se fait approcher par la boîte de production Wabanok, pour incarner Alex Sioui dans « Les Sioui Bacon ». Il y rencontre plusieurs comédiens de talents pendant ce contrat, qui a finalement duré cinq saisons. Pendant ces années, son grand-père Gilles lui apprend les bases de l’entrepreneuriat. Ensemble, ils fondent un petite compagnie de découpage de caoutchouc. Cette fibre entrepreneuriale est encore ancrée profondément dans ses projets créatifs. En 2012, Brad fonde la compagnie Offense, une marque de vêtements, qu’il pousse pendant trois ans. Mais il découvre une passion pour la caméra et la réalisation. Il achète alors de l’équipement vidéo pour créer ses propres publicités pour la compagnie de vêtements et, de fil en aiguille, les demandes de création vidéo s’accumulent et Brad doit réorienter la compagnie. Offense Films voit le jour. Il a récemment commencé à jouer de la guitare, de la basse, de la flute traditionnelle, du didgeridoo et il pratique constamment son chant. Il a partagé la scène avec Martin Deschamps, Florent Vollant, Vinnie Paul, Angel Forrest, Orloge Simard et plusieurs autres. La danse traditionnelle est quelque chose de plus intime pour Brad. Malgré qu’il voyage pendant près de 10 ans en Europe et partout au Canada avec la troupe, il préfère danser dans des événements culturels et des Pow-wows. Il porte alors sa régalia traditionnelle, qu’il a conçu lui-même, et ses mouvements sont inspirés de la nature. Ils représentent la chasse, les prières, les remerciements et la guérison. Presque tous ses projets sont liés à la cause autochtone. Vous avez pu le voir jouer des rôles autochtones au cinéma et à la télévision, notamment dans le film « Y’est où le paradis » et dans la série « L’heure bleue » à TVA. De plus, il anime pendant quatre saisons la série jeunesse « Méchant Trip ». Il y reçoit des jeunes autochtones de partout au Québec et des personnalités connues pour une rencontre dans l’environnement particulier du sport extrême. Il en profite pour prendre des formations en animation et en diction pour peaufiner son jeu et son animation. Aussi, vous avez peut-être remarqué ses apparitions comiques dans « Bon Cop, Bad Cop 2 » et « Pour Sarah ». À l’été 2019, il fait ses preuves comme producteur lorsqu’il rassemble sept danseurs et chanteurs autochtones qu’il emmène avec lui jusqu’au Festival Paléo en Suisse, pour y présenter un spectacle culturel, devant près de 2000 personnes. Aujourd’hui, sa compagnie de production vidéo, devenue Productions BGL, compte à son actif environ 250 projets, dont 30 vidéoclips. Brad Gros-Louis aiguise lentement son oeil de réalisateur. En 2019, il collabore comme réalisateur dans le balado de Radio-Canada « L’histoire Crochie ». Il voyage dans 25 communautés autochtones et recueille près de 100 heures de témoignages. Le balado remporte le meilleur podcast francophone au Paris Podcast Festival en 2020. Ses multiples rencontres et projets lui valent un bassin de contact considérable. Il collabore donc de plus en plus avec des équipes de recherches pour promouvoir correctement la culture autochtone et il continue de collaborer avec plusieurs entreprises de Québec pour de la production vidéo ainsi que de la consultation. En 2020, Brad écrit son premier long-métrage documentaire, portant sur la cause de la chasse à l’orignal au Québec. « Oraquan, sur les traces » est un rêve qu’il voit lentement devenir réalité. Brad est un humain travaillant, humble et dédié. Il incarne un mélange parfaitement équilibré entre un artiste créatif et un entrepreneur sérieux.

55 episodes