Reportage culture - Mesures sanitaires en France: réouverture des théâtres, des situations contrastées

2:30
 
Partager
 

Manage episode 292568191 series 1196896
Par France Médias Monde, découvert par Player FM et notre communauté - Le copyright est détenu par l'éditeur, non par Player F, et l'audio est diffusé directement depuis ses serveurs. Appuyiez sur le bouton S'Abonner pour suivre les mises à jour sur Player FM, ou collez l'URL du flux dans d'autre applications de podcasts.
Les magasins, les cinémas, les musées et les théâtres vont pouvoir rouvrir leurs portes dès mercredi 19 mai sous restrictions, jauges, ou encore un couvre feu à 21h jusqu'au 2 juin. Une situation compliquée notamment pour les salles de théâtre. Des mois que les artistes ne jouent plus devant des spectateurs, rideaux baissés sur les scènes partout en France. Le spectacle vivant, bien qu’aidé par l’État, a énormément pâti des mesures de confinement et de restrictions. L’annonce d’une réouverture des théâtres le 19 mai réjouit l’ensemble de la profession même si les situations sont très contrastées. Benoît Lavigne dirige à Paris le théâtre du Lucernaire, où les arts se rencontrent autour de trois salles de cinéma art et essai, une librairie, trois salles de théâtre. Les conditions de la réouverture ne lui semblent pas réalistes pour les théâtres privés. « Ouvrir avec une jauge de 35 %, c’est très difficile. Ouvrir sans avoir la garantie d’aide, de soutien et d’un fonds de compensation billetterie par l’État rend les choses compliquées. Ouvrir avec un couvre-feu à 21h limite extrêmement notre programmation », dit Benoît Lavigne. Puis d’ajouter : « On a tous envie après un an de galère, de frustration, de colère aussi parce que les lieux culturels ont été très vite ciblés comme des lieux de contamination à risque alors que c’est faux. Aujourd’hui, on a plus envie de faire une ouverture au rabais, on n’est plus à quelques mois près et on a envie de pouvoir faire une ouverture en toute liberté, en toute sécurité, avec des jauges pleines, avec plus de couvre-feu et avec un public qui soit heureux sans crainte de venir au théâtre », revendique-t-il. ► À lire aussi : France: la réouverture des salles et la question de la transmission du Covid-19 dans l’air Le casse-tête de la réouverture à deux mois de la fin de la saison théâtrale En temps normal, le début de l’été signe la fin des saisons théâtrales, c’est le temps des festivals et du plein air. Alors faut-il relancer la machine pour moins de deux mois ? Un casse-tête. Mathieu Touzé dirige le Théâtre 14, un théâtre municipal parisien subventionné, il répondra présent à la réouverture du 19 mai, mission de service public oblige. « On s’est toujours dit depuis le début dès qu’il serait possible de rouvrir, on rouvrirait avec la programmation telle qu’on l’avait prévue, qu’on a pu bien se mettre d’accord avec des compagnies sur la manière dont on allait fonctionner », se rappelle-t-il. Puis il explique que « comme il n’y avait aucune visibilité pour personne et que les acteurs doivent quand même faire des projets, faire leurs heures pour gagner leur vie, ils ont tous pris différents projets dans tous les sens. Il y avait des projets sur les rails, prêt pour la réouverture, et il y a tous les projets qui se sont montés pendant la crise, en réponse à la crise. Du coup, on a des comédiens et des techniciens qui sont un petit peu dans tous les sens. Il y a donc tout un travail pour faire converger les emplois du temps. Et encore une fois, ça se fait », déclare Mathieu Touzé. D’autres théâtres ont choisi d’attendre le 2 juin pour rouvrir leurs portes, quand les salles pourront être remplies à 65 % et le couvre-feu repoussé à 23h. ► À lire aussi : Covid-19: en France, les intermittents du spectacle occupent les théâtres nationaux pour protester

631 episodes