Reportage culture - «Le monde sauvera-t-il la beauté ?»

2:30
 
Partager
 

Manage episode 298827244 series 1196896
Par France Médias Monde, découvert par Player FM et notre communauté - Le copyright est détenu par l'éditeur, non par Player F, et l'audio est diffusé directement depuis ses serveurs. Appuyiez sur le bouton S'Abonner pour suivre les mises à jour sur Player FM, ou collez l'URL du flux dans d'autre applications de podcasts.
En Italie, il existe depuis 1969 une unité spéciale des Carabiniers chargée de la protection du patrimoine culturel et pour la première fois, une vaste exposition sise dans le splendide cadre du Château Saint-Ange, et dont le titre « Le monde sauvera-t-il la beauté ? », s'inspire de la citation de Dostoïevski, « La beauté sauvera le monde », met en lumière leurs talents. On découvre, notamment, des œuvres d'art sauvées des séismes de 2016 et des tableaux de maître, dérobés, qui auraient pu disparaître à tout jamais. L'histoire de la "crucifixion" de Bruegel le jeune est une des plus captivantes. Le tableau a été volé en 1979 dans l'église de Castelnuovo Magra, en Ligurie, puis récupéré et replacé dans la même église où il a failli être de nouveau dérobé en 2019. Le général Roberto Riccardi, commandant des Carabiniers pour la protection du Patrimoine Culturel, nous raconte ce qui s'est passé. « Nous avons appris en 2018 l'intérêt pour ce tableau de malfaiteurs spécialisés dans le trafic d'œuvres d'art. Nous avons alors remplacé l'original par une copie et ils ont volé la copie ! » La toile, estimée à 3 millions d'euros, est exceptionnellement exposée. C'est un exemple concret des défis remportés par les détectives et anges gardiens de l'art qui aident à panser les plaies de l'âme, souligne l'un des organisateurs de l'exposition, Giuseppe Lepore. « La beauté, c’est aussi un moyen de surmonter cette période difficile. Protéger notre patrimoine culturel signifie préserver notre présent et notre avenir. » Parmi les trésors exposés, on découvre aussi des œuvres sauvées des séismes de 2016 par les « Casques Bleus de la Culture ». Une force d'intervention instituée en 2015 en partenariat avec l'Unesco. Explications du général Riccardi : « Il s'agit d'une spécialisation que l'on peut suivre dans le cadre du Commandement des Carabiniers, en collaboration avec le ministère de la Culture. La mise en sécurité de biens endommagés est le point de départ pour procéder à leur restauration. » C'est à ces « Casques Bleus » que l'on doit, notamment, le sauvetage de la « Vierge des Roses ». Cette statue du XVIe siècle, en terre cuite polychrome, ornait une église du bourg d'Ussita, dans les Marches. Peu après le séisme d'octobre 2016, des centaines de fragments ont été recueillis parmi les décombres. La statue, restaurée, trône au milieu de biens récupérés dans le centre de l'Italie. Pour la directrice du Musée du Castel Sant' Angelo, Mariastella Margozzi, l'exposition est une invitation à une réflexion collective : « La beauté nous sauvera-t-elle ? Si nous la sauvons, elle nous sauvera. Mais pour la sauver il faut la comprendre ! » Voilà pourquoi la mostra, comme disent les Italiens, a été conçue avec une subtile pédagogie.

665 episodes