RedU T1 Ch29 Ep13

9:58
 
Partager
 

Fetch error

Hmmm there seems to be a problem fetching this series right now. Last successful fetch was on January 27, 2023 02:03 (12d ago)

What now? This series will be checked again in the next day. If you believe it should be working, please verify the publisher's feed link below is valid and includes actual episode links. You can contact support to request the feed be immediately fetched.

Manage episode 308498178 series 3013677
Par raoulito, découvert par Player FM et notre communauté - Le copyright est détenu par l'éditeur, non par Player F, et l'audio est diffusé directement depuis ses serveurs. Appuyiez sur le bouton S'Abonner pour suivre les mises à jour sur Player FM, ou collez l'URL du flux dans d'autre applications de podcasts.

La DEUXIEME SAISON DE FORCES MENTALES EST DISPONIBLE SUR http://forcesmentales.fr!

 Red Universe Tome 1 Chapitre 29 Épisode 13 : « Percée (2) » 

L’acharnement des équipes du professeur paya : drogués par un opiacé maison, ils installèrent les nouveaux systèmes expérimentaux sans faillir, dédiés à leur tâche telle des mères au chevet de leurs enfants. Désormais fin prêts, les quatre croiseurs améliorés se détachaient lentement du reste des vaisseaux de guerre. À bord, c’est un QuartMac fringuant, engoncé dans la veste de cuir noir des commandants qui se présenta sur la passerelle. Sur un signe de sa part à l’opérateur radio, la communication fut établie avec Laurelian… ainsi que toute la flotte. Ce moment s’inscrirait à jamais dans l’Histoire comme un retournement de situation. Du genre que l’on étudiera dans les académies militaires qui porteront son nom :
Amirale Laurelian, les quatre croiseurs de la controffensive sont prêts à appareiller. Nous recevons actuellement les dernières données concernant plusieurs positionnements possibles. Si les renseignements sont exacts, alors ils ne nous échapperont pas.
Il inspira profondément, puis reprit :
Je transmets le commandement absolu de notre flotte à l’amirale. La durée de notre mission ne devrait pas dépasser trois semaines standards, elle nous emportera dans les recoins cachés de l’espace où nos ennemis se tapissent lâchement. Nous irons les y frapper jusqu’à anéantir tout espoir en eux et nous vous ouvrirons une voie royale vers la victoire finale ! Avec vous tous, nous dominerons ensemble cette région de l’univers pour la plus grande gloire des Forces mentales !
Garde-à-vous ! lança Laurelian sur les ondes et, dans chaque appareil de la flotte, tous se dressèrent en saluant le départ des héros.
QuartMac se savait héraut de ce sentiment de fierté patriotique retrouvé qui avait tant manqué à ses troupes. C’était lui, le scientifique honni par une élite dédaigneuse, qui allait finalement porter le fer là où nul n’était encore jamais allé, lui qui allait permettre à l’humanité de révéler ses lumières à toute la galaxie !
Accompagné par tous les opérateurs de la passerelle, des hommes et femmes totalement dévouées à sa cause, il rendit le salut, filmé par les caméras internes qui diffusaient chaque seconde de cette glorieuse séquence. Les quatre croiseurs se regroupaient maintenant, chauffant leurs Compresseurs et laissant les dernières vérifications automatiques terminer leur œuvre. QuartMac n’en doutait absolument pas : l’esthétisme de la scène se transmettra de génération en génération, portant au pinacle son acte ô combien héroïque !
Compagnie ! Laurelian donnait finalement son aval officiel sur toutes les ondes. Vous êtes autorisés à partir au loin. Revenez-nous aussi vite que possible, nous préparerons la deuxième phase du plan en nous inspirant de votre esprit conquérant !
Messieurs… en avant toute, ordonna simplement le professeur, le doigt tendu vers les étoiles de l’écran principal.
Un dernier vrombissement interne et son croiseur disparut en Transition, traversant les dimensions pour atteindre sa destination… seul.
Des quatre appareils, uniquement le sien s’était volatilisé.

Dans son centre de commandement, Laurelian resta quelques instants muette, comme plusieurs membres de son équipe, puis elle donna ses consignes :
« Nous avons quatre heures avant qu’ils ne puissent revenir. Que la première division évacue vers la Passe. Prévenez les mouillages de mines qu’ils peuvent également commencer. Formation Zeta-Bravo, scindez la flotte. »
Dans les minutes qui suivirent, de gigantesques mouvements de croiseurs se produisirent, plusieurs vagues de départ en Transition s’effectuèrent alors que les rapports n’annonçaient, fort heureusement, aucune activité particulière de l’ennemi extraterrestre. L’amirale ne relâcha pas la pression, sachant pertinemment que chaque seconde comptait. Ils avaient beau protéger leur retraite par des mines magnétiques, cela demeurait un moment charnière où les troupes comblaient mal leurs points faibles.
Un nouveau rapport, psychique celui-là, confirma l’éjection dans l’espace des trois chimères du professeur. Leurs cellules de maturation, maintenant déconnectées d’énergie et soumises aux températures et rayonnements intersidéraux, périraient assez vite ou seraient congelées pour l’éternité, peu en importait à l’amirale. Son fantasme d’une arme absolue ne reposait pas sur grand-chose, au mieux pourrait-on faire durer le supplice, mais certainement pas renverser la situation. Ils perdaient chaque jour jusqu’à des dizaines de croiseurs et les ordres de ce fou anéantiraient les derniers, au détriment de l’indispensable protection de la patrie. Il ne s’était rendu compte de rien : le plan pour son éviction avait été préparé discrètement par un groupe restreint des plus hauts gradés, puis partagé dans le plus pur secret Mental avec tous les membres de la flotte… sauf QuartMac. L’idiot n’avait pas voulu voir combien la rancœur envers sa personne tenaillait les tripes de chacun, au point que cela avait été difficile de trouver une trentaine de volontaires qui croyaient encore en lui pour l’accompagner. Le reste ne consista qu’en une petite mise en scène dans son bureau où le naïf avait répondu à la virgule près aux projections psychologiques. Il se pensait si supérieur qu’il n’imaginait pas combien son profil — conçu de longue date — permettait de le manipuler aisément, domaine où les Mentaux excellaient.
« Un humain comme les autres, finalement, chimère ou pas… » conclut-elle.

*

L’attaque nalcoēhuale surprit la Flotte mentale à l’entrée de la Passe de Magellone. Une partie avait déjà sauté dans la déchirure spatiale quand ils apparurent. Non pas une poignée de croiseurs légers, comme à chaque fois, mais tous. Plus de deux-cents engins capables de « déplacement d’éther » et de « micro-transitions » ; cette fois ils surclassaient technologiquement, mais aussi numériquement leurs ennemis. Les mouilleurs de mines furent les premiers à se disloquer sous les tirs ininterrompus. Certes, on pourra louer l’acharnement de la défense, certes Laurelian adapta la formation en permanence et avec brio, certes les mines et les fusées causèrent des destructions… mais le carnage qui s’en suivit n’eut aucune comparaison dans l’histoire spatiale.
Lorsque l’amirale entra in extremis à bord d’un vaisseau endommagé dans la Passe, elle savait fermer le ban de la colonisation humaine — et Mentales — pour ce côté-là de l’univers. La semaine nécessaire à la traversé de la Passe lui permit de répondre aux multiples questions, de justifier les pertes, d’expliquer le surclassement technologique — les preuves ne manquaient pas. On dissimula la disparition de feu le gouverneur sous les pertes et les profits, surtout à la vue du nombre des rescapés. Leur estimation lui porta un coup au moral, malgré son expérience : au mieux, ce ne sera qu’une soixantaine de croiseurs qui réapparaitrait dans l’espace connu de l’homme… sur un millier au départ. La dernière attaque avait montré, si besoin en était, que leurs ennemis chauffaient des usines de fabrication à une cadence très élevée, modifiant en profondeur la composition de leur armée spatiale.
Dans l’intimité de son bureau, son inquiétude grandissait au fur et à mesure qu’elle passait et repassait les effrayantes scènes de batailles :
« Quelles que soient nos pertes, nous pourrons reconstruire avec le temps et cela ils le savent parfaitement. Pourquoi donc nous avoir anéantis, alors que nous partions ? Pourquoi avoir ciblé d’abord les mines ? »
Elle se prit le visage entre ses mains, massant ses tempes endolories par une trop forte concentration sur une trop longue durée. Elle devait se reposer, l’aventure de la colonisation touchait de toute façon à sa fin et le reste de l’armada rentrait à bon port. Sa veille actuelle n’avait qu’un sens purement personnel, sauf si…
Écartant les doigts, elle leva son regard sur l’écran où tournait toujours en boucle les images du carnage. Une seule conclusion permettait d’offrir une réponse à toutes ces questions. Une idée terrifiante, aux implications sans fin :
« Ils voulaient nous affaiblir et conserver la Passe ouverte. Leur objectif est de la traverser à leur tour… »

———-
SOUTENEZ REDUNIVERSE ! Prod: podshows, Réa: Raoulito, Relecture : Gortozaran, TheDelta, CowboyE, Hadaria - Acteurs: Gvillaume: narration, Laurelian: AnyaK, QuartMac: DrWolf Derush/montage : Zizooo/Andropovitch, Musiques: VG, Ian, Cleptoporte, Pia

Participez aux recrutements sur http://reduniverse.fr/la-saga/the-red-universes-team/recrutement/
Nous vous attendons !

Vous aimez Red Universe ou alors vous avez des critiques ou des remarques ? Laissez vos commentaires ici : http://reduniverse.fr/la-saga/episodes/

434 episodes