RedU T1 Ch28 Ep05

13:57
 
Partager
 

Manage episode 308498198 series 3013677
Par raoulito, découvert par Player FM et notre communauté - Le copyright est détenu par l'éditeur, non par Player F, et l'audio est diffusé directement depuis ses serveurs. Appuyiez sur le bouton S'Abonner pour suivre les mises à jour sur Player FM, ou collez l'URL du flux dans d'autre applications de podcasts.
 Red Universe Tome 1 Chapitre 28 Épisode 05 : « Doutes divins » 

Une planète, une de plus.
Quoique celle-ci différât des autres par cette petite pelure, cette pellicule gazeuse aux proportions adéquates à une adaptation humaine. Pour l’occasion, Gandhi, l’avatar de Godheim, s’était approché de son hublot. L’orientation du transporteur était mauvaise, il ne pouvait englober l’astre entier de ses capteurs optiques, seule une portion débordait derrière la vitre, l’obligeant à coller sa peau synthétique contre le verre glacé.
Gandhi observait sereinement cette planète où une ancienne version de lui-même s’y trouvait au préalable, cela datait de la première vague d’expansion, alors que le tout-puissant empire de Ragnvald n’était que « Monte-Circeo ». La notoriété toute relative de ce nom s’étendait grâce à son économie et aux rouages parfaitement huilés de sa société. Déjà Empereur-Dieu, Godheim propulsait la première génération d’avatars embarqués dans des sondes multidimensionnelles vers de multiples directions. L’une d’entre elles était spécifiquement destinée à Antares IV. Mais la traversée en bonds disparates de la zone de Khabit avait endommagé certaines parties du compresseur dimensionnel de l’appareil. Cela la plaça à la merci d’un nouvel afflux de migrants qui s’installaient également durant cette période.
Les Nalcoēhuals.
Alors que sa sonde explosait en périphérie de l’astre, la capsule contenant l’avatar s’écrasait sur la planète-destination et l’androïde s’en sortit miraculeusement, mais sans ses jambes. C’est donc en rampant qu’il explora la planète, en quête de ses habitants qu’il ne rencontra jamais. Deux-cents années standards, il parcourut cette terre parfois bloqué, les deux mains par le givre, attendant l’été pour briser enfin ses entraves et reprendre son chemin. Lorsque sa pile au Lithium vint à lâcher, ce ne fut évidemment pas l’anémique naine rouge qui lui rechargeât convenablement ses batteries, le représentant de Godheim s’allongea simplement là où il se trouvait et s’éteignit.
Gandhi communiquerait la position exacte aux Exodés, à l’occasion, pour qu’ils envoient une navette chercher cette relique d’une glorieuse époque passée. Entre les interférences de Khabit, l’agressivité des Nalcoēhuals et le peu d’intérêt stratégique d’Antares IV, l’Empereur-Dieu n’avait pas renouvelé de mission d’étude dans cette direction. Il se focalisait vers d’autres parties de l’univers plus facilement joignables et exploitables. Et le temps passa, jusqu’à ce jour où un croiseur d’exploration de MaterOne, mené par — facétie du destin — le Commandant Angilbe Poféus, se plaça en orbite ; là où, maintenant, les transporteurs de l’Exode patientaient à leur tour.

Planète Monte-Circeo, caverne impériale.
Depuis l’arrivée de cet appareil militaire, Godheim savait que l’heure du changement était advenue. Jusqu’à quel point Passeur ou Titans étaient-ils mêlés à cet évènement ? Ces êtres supérieurs ne manquaient pas de ressources ni d’imagination et intervenaient partout et en même temps. Il l’ignorait leur degré d’implication, mais il comprenait que cela modifierait en profondeur le statuquo de ce côté de la Passe de Magellone et probablement était-ce un nouveau pas dans l’aventure humaine. Relié physiquement à son territoire, et plus loin, Godheim se voyait comme le seul contrepouvoir susceptible de contrer les dieux, un enfant qui se rebellerait contre ses parents en quelque sorte. Il était le précédent « Passeur », celui ayant organisé le second Exode, l’abandon de l’astre mère, l’inventeur du Compresseur dimensionnel, ce moteur capable de pousser un vaisseau au travers des couches du multivers...
Maintenant, tous connaissaient l’Empereur-Dieu Godheim, un cyborg. Un mélange de chair et de circuits soutenus par une série complexe de rouages, le faisant ressembler à un sexe masculin géant en érection depuis les profondeurs de la planète Monte-Circeo. Mais finalement, décentralisé autant qu’il pouvait l’être, Godheim se trouvait-il vraiment « ici » ou réparti en un nombre infini de nœuds d’intelligence artificielle, d’un bout à l’autre dans son immense empire ? De plus, il conservait la mémoire de toute chose ayant un jour été enregistrée par un de ses capteurs, ce qui — sur plus de cinq-cents années — lui offrait des savoirs visant le divin...
... mais cela ne suffisait pas. Le Faiseur le lui avait dit : les Titans avaient porté leur dévolu sur un autre héraut. Certes, cela ne devrait pas particulièrement nuire à ses plans, pourtant ses archives tentaient de percer l’identité de ce nouvel adversaire. Que les êtres d’une dimension différente, tels que les Titans, se désintéressent du Passeur avait déjà de quoi surprendre. Mais qu’ils s’y résignent alors que leurs projets arrivaient à terme relevait d’un illogisme prenant à défaut les connexions synaptiques du cyborg. Qui cela pouvait-il être ? Ou quoi ?
Ses deux yeux rouges s’embrasèrent dans l’obscurité de sa grotte alors qu’il laissait sa longue extension physique effectuer quelques mouvements de va-et-vient. Il pratiquait cet exercice de temps en temps, cela permettait aux fluides de mieux circuler dans les profondeurs de son intimité. L’objectif était de conserver une certaine souplesse dans cette représentation de lui-même, vouée aux moments importants de la vie de l’empire. Il releva la tête quand, au-dessus de lui, un puissant projecteur l’entraina dans son cône de lumière.
« Ils ne peuvent entrer dans notre monde sans une conjonction du Passeur et du Faiseur, résonna sa sombre voix dans l’immense caverne. Ce dernier ne leur sera jamais acquis, seul le Passeur change à chaque génération, donnant ainsi la possibilité de le convertir. »
La haute silhouette demeura quelques instants sans bouger, semblant flairer le silence, puis reprit :
« Quel que soit leur nouveau vecteur, il se trouvera dans ce recoin de l’univers, quelque part entre Nalcoēhuals et humains. Il faudra que son impact représente une force suffisante pour déclencher la masse critique... mais sans les deux autres, points de salut. Alors, que préparent donc les Titans ? »
Ils étaient originaires d’une dimension sans Temps, quand ils imaginaient un plan, il tenait compte non seulement des conséquences de chaque chose, mais également d’évènements qui ne s’étaient pas encore produits. Dans ces conditions, les précéder constituait une tâche impossible, tout au mieux pouvait-on envisager de les suivre, sous réserve de posséder le don d’ubiquité. Et cela, Godheim s’en savait capable.
Les Flottes mentales et nalcoēhuales venaient de s’affronter. Personne n’en était vraiment sorti vainqueur, sauf que les lignes d’appareils mis en avant par l’armée noire n’incarnaient pas la pointe de leur technologie. Ragnvald avait perdu plusieurs corvettes — ce qui était rare — à cause de redoutables engins originaux, susceptibles de « déplacement d’éther », c’est-à-dire de Transitions dimensionnelles extrêmement courtes et rapides. Ils représentaient une menace, même pour Ragnvald. Peut-être était-ce de ce côté qu’il fallait chercher l’arrivée d’un nouveau héraut pour les Titans ?
Un petit groupe de croiseurs Mentaux progressait séparé de la flotte principale. Sans en connaitre précisément la raison, Godheim notait une absence de contact entre les deux parties. Mission spéciale, mutinerie...
Quoiqu’il en soit, ces appareils plongeaient encore plus profondément que leurs homologues dans la zone de Khabit et leurs sorties successives de Transition attireraient immanquablement les Forces nalcoēhuales. C’était l’exemple d’une situation typique pour des évènements non prévisibles, donc intégrés par les Titans dans leurs calculs, donc à suivre avec attention...
Dans une dizaine de postes d’observation, le long de la frontière séparant Ragnvald de Khabit, des coupoles pivotèrent, des senseurs se positionnèrent et les enregistrements se mirent en marche automatiquement.

———-
SOUTENEZ REDUNIVERSE ! Prod: podshows, Réa: Raoulito, Relecture: iGerard,TheDelta,Pia,Coles - Acteurs : Tristan: narration, DrWolf : Godheim, Derush/montage : Miiop/Raoulito, Musiques: VG, Ian, Cleptoporte, Pia

Participez aux recrutements sur http://reduniverse.fr/la-saga/the-red-universes-team/recrutement/
Nous vous attendons !

VOTRE NOUVELLE SÉRIE FORCES MENTALES EST PRÊTE A ÊTRE TÉLÉCHARGÉE ( http://forcesmentales.fr )SERIE AU GRAND COMPLET !

Vous aimez Red Universe ou alors vous avez des critiques ou des remarques ? Laissez vos commentaires ici : http://reduniverse.fr/la-saga/episodes/

434 episodes