RedU T1 Ch28 Ep04

11:50
 
Partager
 

Manage episode 308498199 series 3013677
Par raoulito, découvert par Player FM et notre communauté - Le copyright est détenu par l'éditeur, non par Player F, et l'audio est diffusé directement depuis ses serveurs. Appuyiez sur le bouton S'Abonner pour suivre les mises à jour sur Player FM, ou collez l'URL du flux dans d'autre applications de podcasts.
 Red Universe Tome 1 Chapitre 28 Épisode 04 : « Cours » 

Dites, je vais longtemps conserver cette position ? protesta Maeve Onawane. Ce n’est ni décent ni agréable, je n’ai plus vingt ans, moi !
Rassurez-vous, si on ne procédait pas ainsi je trouverais une autre méthode pour vous déconcentrer. Pour l’instant, j’attends toujours votre réponse... alors ?
Les bras croisés sur la nuque, coudes vers l’avant, Maeve exécutait la posture nommée « Baob-fraisier », jambes tendues à l’extrême vers le plafond. S’adosser à un mur était le seul compromis obtenu durant cet exercice avec Fabio Ouli, son enseignant en techniques Mentales. Elle devait découvrir un renseignement que celui-ci avait écrit à l’intérieur du cerveau de sa voisine du pont inférieur, qui jouait actuellement avec ses deux filles. Non seulement il était peu aisé d'effilocher les pensées d’une personne occupée à autre chose, mais la position physique à maintenir compliquait encore l’épreuve.
Il y a quelque chose... qui ne colle pas, murmura Maeve en pleine réflexion. Toute son attention semble tourner autour de ses enfants, sauf qu’une représentation de fleur trône au beau milieu... je parie que c’est cela !
Bien vu, élève Onawane, et qu’y a-t-il dedans ? demanda négligemment Fabio, l’œil coquin.
« Dedans » ? On peut mettre des choses dans des pensées ?
Bien sûr, c’en est même un des grands avantages. Une pensée à l’intérieur d’une autre, cela permet, par exemple, d’activer des besoins... des pulsions, si on les lie à un évènement et...
... et s’en servir de déclencheur, j’imagine, le coupa la colonelle, réprobatrice. Faire de quelqu’un une bombe vivante, un truc des Forces mentales ?
C’est une des possibilités, en effet. Alors, qu’ai-je donc déposé dans cette fleur ?
Le Mental blond abandonna la jeune colonelle à sa concentration, malgré la difficulté de sa position. Il se laissa aller observer celle qui se tenait droite dans ses habits de sport règlementaires. Ses cheveux courts ne risquaient pas de la gêner et, paupières fermées, elle appliquait à la lettre les recommandations de son maitre. Son nez rectiligne expulsait seul l’air que sa mâchoire carrée bloquait au niveau de sa bouche, sa cage thoracique montait et descendait sereinement. Sauf à suivre le mouvement de ses sourcils châtains foncés, on ne pouvait déduire autre chose qu’une simple séance de relaxation inspirée des techniques Souriantes. La commandante de Transporteur 2 n’avait rien à envier aux meilleurs étudiants de l’Université mentale de MaterOne.
D’une rapide vérification, il confirma l’avancée de son élève, pour l’instant elle était sur la bonne voie, il fallait la laisser comprendre la méthode. Fabio se dirigea donc vers l’unique hublot de la petite pièce. Cette dépendance de la salle de sport commune avait été aménagée à la demande de Fabio et demeurait fermée à clé le reste du temps. Non pas qu’il s’y trouve quelque secret instrument Mental, mais il savait pertinemment que la tentation d’y jeter un œil ou de les y espionner parcourait les non-initiés. Onawane et lui étant, à sa connaissance, les seuls Mentaux « officiels » de cette partie de l’univers, ils attiraient logiquement tous les regards.
Antarès IV tournait lentement, rayonnant de feu et de glace sous la lumière de sa naine rouge. Malgré tous ses pouvoirs, et au-delà des choses incroyables qu’il avait pu voir de ses propres yeux, les astres simples tels que les planètes ne manquaient pas d’un réel charme pour Fabio. Leur fureur ou leur douceur ne reflétaient que les remous d’un univers à l’humeur changeante et ces îlots représentaient les seuls points de chute possible pour des humains (ou des Nalcoēhuals).
° Je partage ton point de vue, Passeur.° monta alors dans sa tête une voix bien connue.
Fabio dressa l’oreille. Le Faiseur, cet être mystique qui le suivait lui et l’Exode au travers de leurs pérégrinations, reprenait contact.
° Que puis-je pour toi ? ° répondit simplement Fabio.
Incarné dans le chat domestique de Phil Goud, celui que l’on pouvait comparer à un dieu avait la mauvaise habitude de conserver secret sur secret. Ses discussions avec l’Empereur-Dieu Godheim demeuraient hermétiques, au point d’exaspérer Fabio, car tous deux en référaient finalement à lui sans jamais en expliquer la raison. (qui en réfère à qui ? Fabio et le Faiseur en réfèrent à l'Empereur, ou bien l'Empereur et le Faiseur en réfèrent à Fabio ?)
D’où la réponse un peu froide de celui-ci.
° Miaaaoooww ! Toujours de piètre humeur à ce que je vois. Je venais — gentiment — te demander comment tu te sentais ? °
° Moi ? Curieuse attention. Tout va bien, comme tu le sais sûrement. °
° Même... sans tes fabuleux pouvoirs hérités des Titans ? °
° Pardon ? s’étonna l’autre. Je suis en séance d’entrainement avec mon élève Mentale et je peux t’assurer que je n’ai aucune difficulté. Tout-va-bien. Maintenant, si c’est tout, je vais devoir te laisser, car j’ai... °
° Donc, tu pourrais déplacer ce transporteur de quelques centimètres hors de son orbite actuelle, n’est-ce pas ? Miaaaoooww... je te parie que tu n’y arriverais pas.°
° Je ne sais pas. En théorie, c’est à ma portée, mais j’avoue que faire sonner toutes les alarmes du centre de commandement et mettre en rogne mon élève ne me dit rien pour le moment.°
° Comme tu veux. Je t’aurais prévenu, ne viens pas après me faire la morale pour je ne sais quelle raison, hein ? Aller, salut ! °
Et le Faiseur se retira aussi vite qu’il était arrivé. Il traversait les barrières psychiques de Fabio, ou de n’importe quel Mental, comme si elles n’apparaissaient pas, communiquant sans tenir compte des distances et agissant sur « la grande roue du tout » comme... un dieu. Que voulait-il dire en déclarant que Fabio « n’aurait plus ses fabuleux pouvoirs » ? Il serait bien tenté de tester ce petit déplacement de transporteur, mais le Faiseur l’avait habitué à jouer en bandes multiples dans le billard de l’existence, que se passerait-il lorsque le vaisseau modifierait son orbite ?
C’était une autre fleur, rouge celle-là. Fabio, vous avez de l’humour !s’écria Onawane derrière lui. Le jeune homme mit plusieurs secondes pour saisir le sens de la phrase, puis se para d’un sourire de satisfaction.
Excellent travail, élève Maeve. Je vous autorise à quitter cette posture désagréable pour un dernier entrainement à mes côtés.
Enfin ! aïe... ouch, les coudes sont en miettes... et mes hanches aussi. Bon, me voilà.
Alors quel sera donc ce final ? lui demanda-t-elle une fois arrivée à sa hauteur.
Un exercice plutôt simple. J’attends tout de même de vous une efficacité supérieure à ce que vous auriez été capable de faire avant nos cours. Attaquez-moi frontalement, essayez de briser mes barrières.
Moi ? Ha, ha, ha, elle est amusante celle-là, Fabio ! Plus sérieusement, dois-je trouver une faille, réaliser une pirouette psychique compliquée ou...
Rien de tout cela. Je résisterai de toute ma puissance. Disons que je suis intéressé à plus d’un titre par le résultat. Considérez cela comme une… une expérience ?
Une poignée de minutes plus tard, accroupis l’un face à l’autre, les deux Mentaux commencèrent le dernier exercice. Il ne fallut que quelques secondes à Fabio pour toucher du doigt ce que lui avait annoncé le Faiseur. Au bout d’une quinzaine de minutes, elle abandonna, déclarant simplement : « Je laisse tomber ! Vos murailles sont infranchissables, monsieur-le — super-Mental. » Puis elle se leva, décrochant une serviette pour s’éponger le front. Elle sembla alors hésiter puis ajouta en rangeant son sac de sport :
« J’avoue que je n’en attendais rien, mais à un moment ou deux, j’ai eu l’impression d’enfoncer quelque chose. »
Elle glissa la lanière sur son épaule et ouvrir la porte, invitant Fabio à traverser devant elle. Lorsqu’il fut à sa hauteur, elle déclara tout bas :
En fait, c’était vraiment palpable. Vous vous seriez moqué de moi en me donnant de faux espoirs que cela ne m’étonnerait qu’à moitié.
Ce... ce n’était qu’un exercice, Onawane. Ne le prenez pas personnellement.
Oui, je vous l’accorde. Mais, même futile, cette sensation de traverser vos barrières m’avait fait croire, tel un enfant, que mes vœux devenaient réalité. J’avoue être maintenant plus frustrée qu’autre chose. Avancez un petit peu, que je ferme à clé...
Fabio s’éloigna de l’entrée de la dépendance et attendit qu’elle eût terminé pour lui offrir une récompense bien méritée :
« Votre attaque était remarquable en tout point, rassurez-vous. Et être un Mental frustré, c’est la marque des meilleurs éléments que j’ai connus par le passé. Je vous conseille d’aller vous reposer une petite heure avant de reprendre la barre, bonne fin de journée à vous et encore bravo ! »

Ce n’est qu’installé dans la navette qui le conduisait vers Transporteur 3 que Fabio s’autorisa un tremblement de déception autant que de terreur. Oui, il avait failli perdre face à elle : si Onawane avait poursuivi l’attaque quelques minutes de plus, les défenses du Mental blond se seraient effondrées.
Que lui arrivait-il encore ?


SOUTENEZ REDUNIVERSE ! Prod: podshows, Réa: Raoulito, Relecture: iGerard,TheDelta,Pia,Coles - Acteurs : Gvillaume: narration, MY-Eve: Faiseur/Fabio, Istria: Onawane, Derush/montage: Gvillaume,Rafa96, Musiques: VG, Ian, Cleptoporte, Pia

Participez aux recrutements sur http://reduniverse.fr/la-saga/the-red-universes-team/recrutement/
Nous vous attendons !

VOTRE NOUVELLE SÉRIE FORCES MENTALES EST PRÊTE A ÊTRE TÉLÉCHARGÉE ( http://forcesmentales.fr )SERIE AU GRAND COMPLET !

Vous aimez Red Universe ou alors vous avez des critiques ou des remarques ? Laissez vos commentaires ici : http://reduniverse.fr/la-saga/episodes/

434 episodes