Traversées de la Gaspésie : « Venez découvrir les beautés de notre région ! », Claudine Roy

5:49
 
Partager
 

Manage episode 277119388 series 2821192
Par RCI | Français, découvert par Player FM et notre communauté - Le copyright est détenu par l'éditeur, non par Player F, et l'audio est diffusé directement depuis ses serveurs. Appuyiez sur le bouton S'Abonner pour suivre les mises à jour sur Player FM, ou collez l'URL du flux dans d'autre applications de podcasts.

La 18e édition de cette traversée est prévue du 22 au 29 février. Le coup d’envoi sera donné en présence de la ministre déléguée au développement économique régionale, ministre responsable de la région de la Gaspésie-îles-de-la-Madeleine Marie-Ève Proulx, et du maire de la ville de Gaspé Daniel Côté. La présidente des Traversées Claudine Roy en parle en termes élogieux, et elle espère que cet événement sera très couru comme tous les ans, avec près de 300 personnes attendues.

Claudine Roy, présidente des Traversées de la Gaspésie (événement culturel et sportif). Crédit : Geneviève Lefebvre

« On va célébrer cette année notre 18e année dans le cadre de la grande traversée de la Gaspésie en hiver. On a ajouté avec les années une traversée à l’automne qu’on appelle la traversée bottines. C’est une traversée de randonnée pédestre à travers la Gaspésie. Aussi cette année, ça va faire 28 événements que les Grandes Traversées de la Gaspésie se font sur notre territoire gaspésien ».

Écoutez l’entrevue avec Alice Chantal Tchandem, et lisez la transcription

ÉcoutezFR_Entrevue_9-20200221-WIF90

Une vue lointaine du Rocher Percé et des habitations autour. Québec, Canada. Crédit : Istock

18 ans d’existence, c’est important. Quelles sont les clés du succès et de la longévité de cet événement ?

« Le secret c’est vraiment les bénévoles qui mettent vraiment l’épaule à la roue année après année de tous les événements, de tenir comme ça pendant 18 ans, ça demande une implication assez impressionnante au niveau des Gaspésiens, des communautés, et le succès relève vraiment de tout cela. »

En quoi consiste la traversée en elle-même ?

« Pour cet hiver, c’est une semaine de ski et de raquette. On invite les gens durant six jours à venir découvrir les beautés de notre Gaspésie. Elle est immense la beauté ici. Cette année, le thème c’est la traversée de la lumière. Alors, on a invité des directeurs de la photographie, des photographes, des vidéastes, des cinéastes, à venir célébrer toute la lumière de notre coin de pays. Parce que la lumière ici, ce matin c’est grand bleu, alors c’est vraiment impressionnant de voir toute cette luminosité. Le but, après la traversée hivernale, les photos qui seront captées par nos cinéastes, photographes, vidéastes, on a comme projet de faire une exposition qui partira de Gaspé et qui se dirigera vers Paris au cours de l’année complète en fait .»

Quels sont les beaux paysages à découvrir

« Nous allons débuter l’événement dans le parc national forillon, On célèbre cette année les 50 ans du Parc national forillon, et c’est une journée où le parcours se fait entre mer et montagne, parce que vous savez que la Gaspésie c’est une péninsule, c’est entouré d’eau, et vous savez que le Parc Forillon est vraiment exceptionnel au niveau des parcours. La 2e journée, on va inviter les gens à se rendre dans le coin de Percé pour visiter le géoparc qui maintenant fait partie du patrimoine mondial de l’UNESCO, que les gens voient aussi le Rocher percé, l’île Bonaventure et ses magnifiques paysages. Nous allons aussi visiter Murdochville. On sait que Murdochville est devenu vraiment l’endroit au Québec où les gens viennent skier, parce c’est le paradis de la neige l’hiver, et nous allons nous diriger dans les fabuleuses montagnes de notre Gaspésie qu’on appelle les Chic-Chocs pour les trois dernières journées avec des parcours que l’on sait sont souvent éphémères, parce que l’on essaie de renouveler nos parcours d’année en année, et de faire découvrir de nouveaux paysages. Parce qu’on a à peu près 35 % de notre clientèle qui reviennent année après année, soit l’automne ou soit l’hiver.

En route pour la Traversée de la lumière! (Groupe CNW/Traversées de la Gaspésie)

Des Intérêts touristiques, culturels et économiques pour la région ?

« Oui, absolument! Parce que les gens qui viennent paient quand même un forfait. Alors, je vous dirai que bon an mal an c’est autour d’un million de dollars en retombées économiques. Parce qu’il y a tout, l’hébergement, les repas, tout ce qui est utilisé dans le cadre de l’événement. On a aussi beaucoup en avant tous les produits de notre terroir gaspésien qui sont exceptionnels. Cette gastronomie gaspésienne qui est à l’honneur à chacun de nos événements, et aussi la culture, la culture de notre coin de pays. On fait découvrir des artistes, des poètes, des écrivains. Alors, c’est un événement qui est très large. Je dis toujours que le sport en lui-même est un prétexte à venir découvrir notre coin de pays qui est vraiment exceptionnel.»

Combien de participants accueillez-vous chaque année et qu’est-ce qu’ils consomment ?

« On accueille à peu près bon an mal an dépendamment des éditions entre 250 et 300 personnes qui viennent découvrir, et puis ce sont les produits du terroir, les produits de la mer. On a une organisation qui s’appelle Gaspésie gourmande. Alors, on travaille en étroite collaboration avec Gaspésie gourmande. On travaille avec les distilleries du coin, on leur fait goûter à notre traditionnel gin la Radoune, on des micro-brasseries aussi avec leurs bières exceptionnelles. Alors c’est vraiment un travail avec tous les collaborateurs de notre milieu. Les grandes Traversées n’auraient pas passé à travers toutes ces années, si on n’avait pas la collaboration de tous ces partenaires qui sont nombreux et de tous ces bénévoles. Vous savez, les grandes Traversées, les gens prennent une semaine de vacances. Quand je pense à l’hiver, on a quand même une équipe de motoneigistes qui sont là pour tracer les pistes. Alors, ces gens-là prennent la semaine de vacances, arrivent avec leurs équipements, et c’est la même chose pour tous les guides accompagnateurs, pour tous les bénévoles qui mettent l’épaule à la roue à chacun des événements.»

Sur le même sujet :

De moribonde à paradis du hors-piste

96 episodes