S'imposer des contraintes pour mieux créer

5:08
 
Partager
 

Manage episode 299697339 series 2941659
Par Laurent Mäusli and Puissant Bazar, découvert par Player FM et notre communauté - Le copyright est détenu par l'éditeur, non par Player F, et l'audio est diffusé directement depuis ses serveurs. Appuyiez sur le bouton S'Abonner pour suivre les mises à jour sur Player FM, ou collez l'URL du flux dans d'autre applications de podcasts.
Cela peut sonner comme une hérésie, mais les contraintes peuvent aider à se libérer et à mieux créer. Vraiment ?
Transcription complète :
Hello, c'est Laurent.
Imagine qu'un milliardaire philanthrope t'approche et te dit : J'adore votre travail et j'aimerais financer votre prochain projet. Je vous donne carte blanche. Je vous donne des moyens illimités : ce ne sera jamais trop cher, vous pouvez le produire quand vous voulez, n'importe où. Vous choisissez le sujet, je vous fais confiance. Vous montez votre équipe et vous avez le droit d'engager autant de personnes que vous le souhaitez...
Alors ? Quelle serait ta réaction ? Est-ce que tu répondrais : Yes, liberté totale ! Je dis oui au projet !
Si c'est le cas, c'est vraiment génial. Je suis content pour toi et cet épisode n'est pas pour toi et je te donne rendez-vous au prochain épisode...
Mais si comme moi, tu serais saisie de vertiges en entendant cette proposition... eh bien reste encore un peu. On va nager à contre-courant.
INTRO DU PODCAST
Bienvenue dans Puissante Panoplie, l'émission qui fait le ménage dans ta tête pour que tu puisses te concentrer sur la création.
PRESENTATION DU SUJET DU JOUR
J'ai l'impression que le sujet du jour va être très polarisant : d'un côté, il y a celles et ceux qui veulent jouir d'une liberté artistique totale. Ces personnes ont besoin d'espace, de beaucoup d'espace pour s'exprimer et exploiter au maximum leur talent. Si c'est ton cas... tiens je ne t'avais pas donné rendez-vous à dans deux semaines ? Ok, pas de problème, tu peux écouter, mais tu risques de désapprouver...
Alors comme tu peux t'en douter, je suis plutôt dans l'autre camp. Pour moi, la créativité, l'imagination, c'est comme un large faisceau lumineux qui révèle une multitude d'idées et de connexions. La liberté totale c'est un faisceau lumineux à 360 degrés qui éclaire tout. Tout est possible et moi justement, je me noie dans cet océan de possibilités. J'ai besoin de contraintes pour resserrer mon attention et être productif. Si avoir trop de choix te paralyse, viens avec moi, on va construire un cadre.
En fait non, cela s'apprente plutôt à des ballises ou des gardes-fou. Ca aide à garder le cap.
PREMIERE PARTIE
La première contrainte est celle du temps. Tu peux te fixer un délai pour terminer un projet en réservant par exemple un lieu d'exposition ou une salle de concert. Cela marche aussi pour d'autres domaine, où tu dois remettre un manuscrit, un prototype, ou un échantillon. Si tu veux briller en société, on appelle ça un retro planning : tu choisis la date de fin d'un projet puis tu fixes en reculant dans le temps les différentes étapes qui mènent à cette date fatidique.
DEUXIEME PARTIE
La deuxième contrainte est celle de la technique. Force-toi à utiliser qu'un seul instrument. Choisis un unique matériau. Réduis ta palette de couleurs. Saisis un outil dont tu n'as pas l'habitude. Pour creuser profond et découvrir de nouvelles idées, il est parfois nécessaire de réduire son terrain de jeu ou sa surface de travail.
TROISIEME PARTIE
La troisième contrainte et celle du budget. C'est bien de se donner des moyens confortables, mais pas trop. Le risque est de faire passer la forme avant le fond. De mettre de la poudre aux yeux pour se retrouver avec un projet creux et vide de sens. Avoir un budget limité, c'est se forcer à être ingénieux et inventif. J'ai tendance à râler quand je travaille avec du matériel bon marché, mais j'aime aussi bricoler.
QUATRIEME PARTIE
La quatrième et dernière contrainte que je te propose est celle de la collaboration. Et si tu travaillais régulièrement avec la même personne ou la même équipe ? Cela permet de développer des automatismes et surtout une vraie complicité. Car c'est tellement beau quand on se comprend d'un seul regard ou qu'on arrive à deviner ce que l'autre va dire.
CONCLUSION --
Au final, j'adore les contraintes car elle mène à la clarté. J'avance avec légèreté car j'ai mes points de repère. Les données sont claires et je sais sur quoi focaliser ma créativité, mon faisceau lumineux.
Pour revenir à toi, regarde ce qui s'applique à ta pratique. Exploite à fond une petite zone. Si après quelques temps, tu te sens bloquée, eh bien modifie une seule variable pour introduire de la nouveauté. Travaille sur le même projet, mais avec une autre personne, une nouvelle technique, un outil ancien ou un matériau oublié.
Les contraintes, c'est aller à l'essentiel sans se disperser.
Tu as maintenant un nouvel outil dans ta panoplie, mais rappelle-toi que ce n'est qu'un outil, l'essentiel c'est ce que tu vas en faire.
OUTRO --
  • Merci de m'avoir écouté ! Cet épisode a été écrit et réalisé par Puissant Bazar, donc moi, Laurent. Si tu as des questions ou des remarques, envoie-moi un mail à laurent@puissantbazar.ch
  • Si tu penses que cet épisode pourrait être utile à une personne en particulier, n'hésite pas à lui faire découvrir Puissante Panoplie.

  • Je reviens jeudi dans deux semaines. D'ici là, prends soin de toi et à tout bientôt.

12 episodes