Permission de créer

4:47
 
Partager
 

Manage episode 300455820 series 2972732
Par Laurent Mäusli and Puissant Bazar, découvert par Player FM et notre communauté - Le copyright est détenu par l'éditeur, non par Player F, et l'audio est diffusé directement depuis ses serveurs. Appuyiez sur le bouton S'Abonner pour suivre les mises à jour sur Player FM, ou collez l'URL du flux dans d'autre applications de podcasts.
On a tous entendu une version ou l'autre de l'entrepreneur qui gagne. Celui à qui tout réussit. Il a eu quelques difficultés, mais on n'en parle pas trop.
Avec ce podcast, je veux parler de ce qui se passe dans les coulisses de la création. Dans la tête et dans les tripes. Quand on a autant envie de rire que de pleurer tellement c'est beau et absurde.
Transcription complète :
Permission de créer

Hello, c'est Laurent et je suis en retard. De six mois, peut-être même d'une année. J'aurais dû lancer ce podcast lorsque je n'étais pas prêt, quand j'avais peur. Et avec du matériel bon marché.
Car le but de ce nouveau podcast est de raconter l'évolution d'un projet, depuis ses débuts. Autant que possible je vais enlever les filtres et les masques. On a tous entendu ces histoires d'entrepreneurs qui gagnent, qui réussissent. Le tout en version express : "la personne avait un bon job, un jour elle a eu une révélation, elle a tout plaqué et maintenant tout fonctionne. C'était dur au début, mais elle contente d'elle." Et c'est tout.
Mais tu te fiches de moi ? T'en as bavé ? T'as douté ? T'as eu des soucis d'argent ? Et tes amis ?
Comment veux-tu que je puisse m'identifier à ça ?!
Alors, j'ai envie de parler de mon parcours en entier, de ce que j'appelle le puissant bazar. Cette impression constante que je ne sais pas ce que je fais, mais que ça va me mener à quelque chose de grand. D'ailleurs, c'est l'épisode 1 et je vais déjà te dire quel est mon but ultime. Enfin, un peu plus tard. ;-) Place d'abord au générique.
Bienvenue dans Puissant Chantier et... je n'ai pas encore le slogan. J'ai même pas encore la musique. Je pourrais dire que c'est le faux-jumeau de Puissante Panoplie, que c'est un podcast qui montre les coulisses d'un autre podcast. Ce n'est pas faux, mais je pense que ça va encore plus loin, plus profond. Ca explique ce qu'on ressent quand on créé. Ca montre tout le trafic qui passe par la tête.
Je veux être humain et faire passer mes émotions à travers ce micro, même si c'est déjà filtre. Ca ne sera jamais aussi fort qu'en direct, mais si je dois rire, crier ou pleurer eh bien je vais garder et diffuser l'enregistrement. Parce que je veux que lorsque tu entendes ces mots tu puisses te dire : oui, je suis passée par là, je te comprends. Et j'aimerais t'être utile. Je veux que tu saches que tu n'es pas la seule personne à lutter contre toi-même.
J'ai 44 ans et je suis en colère contre moi-même car ce n'est que maintenant que je me donne vraiment la permission de créer. A fond. Jusqu'à présent, j'ai fait de la photo, de la vidéo. J'ai un peu dessiné, un peu écrit. Sans être à l'aise avec mon statut de créateur, d'artiste. Les artistes, ce sont les autres, les grands, les inaccessibles. Moi, je n'ai pas droit à ça. Eh bien merde, oui j'en ai le droit. Les grands ont des années d'expérience derrière eux car ils ont commencé avant moi. Mais aussi, j'ai le droit de commencer. J'ai le droit d'être moyen et d'hésiter, de procrastiner, de douter.
Maintenant, j'ai du matériel audio probablement trop bien pour un débutant. Mais j'ai toujours peur. Peur d'être jugé. Peur de ne pas être assez bon. Peur qu'on me dise que je me prends la tête et que je ne suis pas un artiste. Pour moi, être artiste, c'est être un interprète du réel. Le réel, c'est la matière première, la seule qui existe. Même si on invente, l'ancrage est toujours dans le réel. Je veux faire réagir les gens, même l'espace d'une poignée de secondes. J'ai peur de l'indifférence, de ne servir à rien.
Ca me tient à coeur parce que créer, c'est en moi. Si je n'utilise pas la créativité, elle va me bouffer de l'intérieur. Elle va me punir. Ma mission est de créer. Je n'ai pas le choix et mon but est d'être payé pour ce que je suis : un créateur, un artiste. Souvent, je me noie dans mes doutes et lorsqu'on me paie pour mon travail, c'est la confirmation ultime que je suis utile pour au moins une personne. Et ça, c'est tellement beau.
Au final, la peur est mon indicateur personnel. Elle me dit ce qui vaut la peine d'être entrepris. Là maintenant, j'ai très peur de partager tout ça.
Oui, je n'ai pas le générique de début, mais j'ai celui de la fin.
C'était Puissant Chantier, une émission écrite et réalisée par Puissant Bazar, donc pour l'instant c'est que moi, Laurent. Je te donne rendez-vous dans plus ou moins un mois pour la suite de mes aventures dans le monde merveilleux de la création. Merci, merci d'être là et d'être toi. Prends soin de toi et à tout bientôt.

3 episodes