Pensées Parasites, Que Faire ?

11:31
 
Partager
 

Manage episode 287738681 series 1387294
Par Moutassem Hammour, découvert par Player FM et notre communauté - Le copyright est détenu par l'éditeur, non par Player F, et l'audio est diffusé directement depuis ses serveurs. Appuyiez sur le bouton S'Abonner pour suivre les mises à jour sur Player FM, ou collez l'URL du flux dans d'autre applications de podcasts.

Peut-on se libérer des pensées parasites ? Ces pensées qui reviennent sans cesse et qui nous font chavirer dans un état d’inquiétude et de mal-être.

Vous savez, ces images et paroles du mental qui surgissent au pire moment – le soir juste avant de s’endormir, le matin lorsque l’on ouvre les yeux -, pour venir picorer notre être de l’intérieur.

Le genre de pensées que l’on peut tenir à distance un certain temps – à l’aide d’une séance de relaxation, d’un appel avec une amie ou d’une bonne série télé -, mais qui finissent par toujours revenir avec force et vengeance.

Oui, ces pensées. Peut-on s’en libérer ?

C’est ce que j’aimerais explorer avec vous dans cet épisode.

Pensées Parasites, Que Faire ? Podcast

Version Texte

SE LIBÉRER DES PENSÉES PARASITES

Tout d’abord ce qui ne marche pas : les ignorer.

Je vous comprends. Vous êtes épuisé de réfléchir encore et encore à (cochez la bonne case), ( ) votre relation de couple, ( ) vos relations au travail, ( ) votre situation financière, ( ) vos problèmes familiaux, ( ) vos douleurs et maladies, ( ) votre solitude, ( ) un proche qui souffre, …

Ces pensées vous plongent dans un état de stress et de confusion. Elles vous épuisent et ruinent votre moral. Vous allez alors essayer de les éviter en vous distrayant (télé, smartphone, ménage …) ou en vous faisant un shot d’hormones (dopamine, adrénaline, et endorphine à l’aide du sport, alcool, ou médicament) pour masquer l’agitation intérieure.

Le problème avec l’évitement des pensées anxiogènes est qu’elles vont continuer, en arrière-plan, à saper votre niveau d’énergie.

UN ORDINATEUR QUI FAIT DES SIENNES

Il y a 4 ans, j’ai travaillé en tant que chiropraticien pendant un an à Bangkok. Mes journées et semaines étaient bien remplies. Je n’avais qu’une heure le matin et une heure le soir pour continuer à animer le podcast Pratiquer la Méditation. Pendant ce temps, je devais écrire le sujet, enregistrer l’audio, faire le montage, publier…

Autant dire que je devais travailler efficacement pour pouvoir publier régulièrement. Et au tout début de cette période, mon ordinateur a commencé à faire des siennes. Il surchauffait (la chaleur de la Thaïlande n’aidant pas) et tournait au ralenti me freinant dans mon élan.

Dans un café à Bangkok (2017), tôt le matin, avant de commencer au cabinet.

N’ayant pas le temps de trouver la cause du problème, j’augmentais la climatisation et j’essayais d’avancer au mieux sur mes épisodes.

La surchauffe de l’ordinateur persistait et ralentissait de plus en plus la machine. N’ayant plus le choix, j’ai pris un dimanche après-midi pour essayer de trouver la cause du problème.

Après une mâtinée entière à lire les forums et à tester différentes hypothèses, j’ai trouvé la source du problème : un logiciel défectueux qui fonctionnait dans l’ombre sollicitant fortement le processeur de l’ordinateur. Cela faisait surchauffer l’ordi qui, par mesure de protection, ralentissait alors toutes ses fonctions.

Nos pensées parasites sont similaires à ce logiciel énergivore. Elles tournent en arrière-plan et elles usent notre énergie.

Les ignorer ne fonctionne pas.

Tout comme pour mon ordinateur, il va falloir adresser le problème au lieu de l’éviter ou de le masquer.

EXPOSER LES PENSÉES PARASITES AU MOMENT PRÉSENT

Pour commencer à se libérer des pensées parasites et retrouver ainsi de la disponibilité mentale et émotionnelle – oh si importante pour les prises de décision, pour l’expression de sa créativité et pour la connexion à autrui -, il va falloir exposer ces pensées au moment présent.

Et pour cela, on va se concentrer sur la nature la plus réelle (perçue à travers l’expérience) de ces pensées : les ressentis et sensations du corps.

On associe souvent les pensées à des abstractions, à des formes intangibles qui flotteraient dans le cerveau. Mais si l’on y regarde de plus près, on peut voir que les pensées sont très similaires au sens du corps : on revoit des scènes, on entend un langage, on revit des sensations.

Exposer les pensées parasites au moment présent, c’est se connecter à leur essence : émotions et sensations corporelles.

Faisons cela maintenant.

EXERCICE : PENSÉES PARASITES > RESSENTIS DU CORPS

Ramenez à vous ces pensées, ces scénarios qui habituellement vous stressent. Laissez, quelques instants, libre court à votre mental.

Maintenant, assis le corps droit, quelles émotions ces pensées amènent-elles ?

Colère, frustration, inquiétude, tristesse … ?

Où et comment ressentez-vous ces émotions dans votre corps ?

Une sensation d’oppression dans la poitrine ? Un noeud au niveau du plexus ? Une contraction de la nuque ? Une bouffée de chaleur … ?

Restez si possible quelques instants avec ces sensations. Si des images et des paroles reviennent à votre esprit, regardez-les et entendez-les avec présence.

Et puis reconnectez-vous avec l’expression la plus fondamentale de ces pensées : les sensations et ressentis du corps.

Exposer ainsi nos pensées parasites au moment présent va graduellement inverser leurs effets négatifs. Au lieu de nous déconnecter de l’expérience de l’instant (en crispant notre attention sur ce qui nous fait peur), ces pensées vont devenir une passerelle vers le moment présent.

Plus l’on va revenir dans le moment présent et plus l’on aura la possibilité de se détendre, de se ressourcer, et de retrouver notre vitalité.

Si auparavant pensées négatives > émotions inconfortables > plus de pensées négatives > plus d’émotions d’inconfortables.

Maintenant

pensées négatives > émotions inconfortables > ressentis du corps > retour dans le présent > possibilité de détente.

POUR RÉSUMÉ

Pour se libérer des pensées parasites, il ne s’agit pas de les fuir, ni de les résoudre avec plus de pensées, mais plutôt de passer à travers.

Passer à travers, c’est les vivre pleinement dans le moment présent en se reconnectant à leur nature fondamentale : les sensations et ressentis du corps.

C’est au début inconfortable, car l’on va ressentir pleinement les émotions et les tensions du corps, mais si l’on reste avec, on va, petit à petit, accéder à un état de détente.

Exposer les pensées négatives au moment présent est l’un des piliers de la méditation introspective. En séance individuelle, je peux voir que cela aide le/la participant-e à passer un palier important dans sa capacité à retrouver un état de confiance et de paix.

Ne plus être à la merci de ses pensées anxiogènes, c’est profondément libérateur. Cela permet d’accéder à nouveau à toute notre vitalité.

Si aujourd’hui, vous vivez une situation chronique créant des pensées parasites, sachez qu’il est possible de vous sentir beaucoup mieux.

Comme on vient de le voir, pour cela l’on doit exposer nos pensées/croyance au moment présent en se reconnectant à la nature de ces pensées : les ressentis et sensations du corps.

Si vous avez besoin d’un soutien dans ce processus, vous pouvez rejoindre ici le programme de méditation introspective qui allie séances individuelles et cours en ligne.

The post Pensées Parasites, Que Faire ? first appeared on Pratiquer la Méditation.

257 episodes