Par Ouï-dire - Les statues parlent aussi, de Michel Bernard - 1/2 - 03/07/2020

1:01:36
 
Partager
 

Manage episode 266206828 series 1670813
Par RTBF, découvert par Player FM et notre communauté - Le copyright est détenu par l'éditeur, non par Player F, et l'audio est diffusé directement depuis ses serveurs. Appuyiez sur le bouton S'Abonner pour suivre les mises à jour sur Player FM, ou collez l'URL du flux dans d'autre applications de podcasts.
On le sait bien que les statues parlent et peut-être aussi crient-elles... Tant de monuments, de statues, de noms de rue, de boulevards sont des signes de l’expansion coloniale de la Belgique. Depuis l’entreprise privée de l’Etat Indépendant du Congo au la cession à la Belgique en 1908, puis jusqu’à l’indépendance du 30 juin 1960, le pouvoir a toujours manié les « images » qu’il voulait offrir de son affaire congolaise. Depuis Léopold II jusqu’à Baudouin, le Congo finance des monuments, des statues, des légions d’honneurs qui se commuent en nom de rue ou de boulevard. En traversant Bruxelles, mais aussi Ostende ou Arlon, nous rencontrons des « images » voulues par l’entreprise belge au Congo. Ces noms, ces statues, ces monuments ne nous disent plus rien. Michel Bernard marche avec Antoine Tshitungu Kongolo dans Bruxelles, ensemble ils font parler ces images oubliées. Une lecture de l’histoire coloniale à travers sa statuaire disséminée dans Bruxelles, dans le cimetière d’Ixelles, au square du Solbosch ou au square Riga. Une page d’histoire en plans fixes dans la ville. Une production UNITÉS/nomade / en collaboration avec l’atelier Graphoui, soutenue par le Fonds d’aide à la Création radiophonique

850 episodes