#6 Julien Vergès (MVA) - Histoires d’un passionné pour une future série Netflix ?

59:48
 
Partager
 

Manage episode 287803014 series 2857326
Par ClubFunding, découvert par Player FM et notre communauté - Le copyright est détenu par l'éditeur, non par Player F, et l'audio est diffusé directement depuis ses serveurs. Appuyiez sur le bouton S'Abonner pour suivre les mises à jour sur Player FM, ou collez l'URL du flux dans d'autre applications de podcasts.

“Nous allons là où notre flair nous mène. Nous n’avons pas la volonté de ne faire que du core, ou du rendement dans tel type de région ou de banlieue. Ce que l’on cherche, c’est à avoir un fort impact de valorisation.”

Chez certains, l’amour de l’investissement immobilier est inscrit dans le patrimoine génétique et transmis de génération en génération. C’est le cas de Julien Vergès, Directeur Général Délégué de MVA.

Et si, pour ce fils de marchand bien, l’immobilier n’est pas tout de suite une vocation et qu’il se destine d’abord à une carrière dans les banques d'affaires, ce sont un stage peu passionnant en finance de marché à la prestigieuse Royal Bank of Scotland et sa mutation à Paris dans le service real estate finance, qui le ramène vers l’investissement dans la pierre.

Un chemin qui le mène par la suite à Milan, au service Investment and Banking de la Société Générale et qui lui donne le goût de la diversification. Il y reste deux ans, de 2008 à 2010, avant de rejoindre les rangs de GECIMED, filiale de Gecina dédiée à l’immobilier de santé.. Là, il apprend l’importance de bien connaître sa cible dans un secteur si particulier et de penser ses investissements et rénovation à long-terme.

Mais, de nouveau au bout de deux ans, il se décide de nouveau à partir. C’est à ce moment-là que son père lui propose de reprendre ses parts de MVA, la société d'investissements immobilier qu’il a fondée il y plus de 20 ans, en 1993, avec Denis Méducin. Julien accepte et c’est là que commence le nouveau chapitre de l’histoire du groupe. Un chapitre dans lequel Julien prend, en plus, la présidence du SYNAR, le Syndicat National de la Rénovation.

Qui l'amène à être l’invité de ce 6ème épisode de Paper Club où il nous raconte cette incroyable aventure.

“Avec Denis, on a une relation de mentor-mentee. Nous avons des sensibilités différentes, mais nous croisons nos avis. Lui est plus gestionnaire et moi financier. Il a le bon sens de sa génération et l’immobilier toujours en tête. Nos points de vue sont différents mais c’est ce qui nous enrichit. Puis à deux, on partage le stress et les emmerdes !”

Dans cet épisode, Julien nous explique comment, avec Denis, ils ont entamé cette deuxième phase de la vie de leur entreprise, comment ils travaillent ensemble et leurs règles pour s’assurer de toujours être aligné. Des règles qui semblent fonctionner puisque, en 7 ans de collaboration, MVA a investi dans plus de 25 immeubles - rénovés pour un montant estimé entre 110 et 115 millions d’euros (malgré quelques préemptions par la ville de Paris) - et qu’ils ont doublé ses capacités financières. Si bien qu’ils se préparent désormais à une phase 3…

“Depuis 7 ans, nous avons vécu l’un des plus beaux cycles de l’immobilier, avec des prix qui ne cessaient de monter et des conditions bancaires exceptionnelles. ”

Il revient également sur le bien qui l’a le plus marqué, situé à La Madeleine. Mais aussi sur les effets du Covid-19 sur ce projet et, plus généralement, sur l’immobilier français.

Enfin, le Président du SYNAR nous donne une véritable leçon d’Histoire (avec un grand H !), nous expliquant comment la profession s’est peu à peu construite après la Révolution, l’importance d’Haussmann dans son développement et en quoi le syndicat a permis de la professionnaliser.

Un épisode à écouter impérativement pour tout investisseur en devenir ou déjà bien installé pour mieux comprendre notre métier, son histoire et les réglementations qui l'entourent !

Bonne écoute !

On lui a posé la question :

  • Les médias dont il ne peut se passer : Le Monde et Les Echos, qu’il lit de manière quotidienne ainsi que la revue de presse de LinkedIn à laquelle il se met peu à peu.
  • Les personnes qui l’inspirent le plus : Richard Branson, self-made man arrivé au sommet et son pendant français, Xavier Niel.

On a cité de précédents épisodes :

Vous aimez Paper Club ? Alors, partagez-le autour de vous, laissez un gentil commentaire et abonnez-vous pour ne pas louper les épisodes à venir !

C’est ici pour les fans de Spotify, ici pour ceux qui utilisent Deezer, ici pour ceux qui préfèrent Apple Podcasts et juste ici pour les utilisateurs de Google Podcasts.

Podcast animé par Emilie Cohen et créé par ClubFunding.

Découvrez à la fin de l’épisode la présentation, par nos équipes, des projets et des offres de ClubFunding.

Les offres de financements participatifs comportent des risques et en particulier le risque de perte totale ou partielle des sommes investies et le risque d'illiquidité. Plus le taux est élevé, plus le risque de perte en capital ou d’impayé des intérêts est important. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

See Privacy Policy at https://art19.com/privacy and California Privacy Notice at https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

16 episodes