#2 Rémi Gaston-Dreyfus (GDG Investissements) - Comment après le droit, la biotech et les médias, devenir un entrepreneur de l’immobilier ?

1:10:37
 
Partager
 

Manage episode 282932234 series 2857326
Par ClubFunding, découvert par Player FM et notre communauté - Le copyright est détenu par l'éditeur, non par Player F, et l'audio est diffusé directement depuis ses serveurs. Appuyiez sur le bouton S'Abonner pour suivre les mises à jour sur Player FM, ou collez l'URL du flux dans d'autre applications de podcasts.

“Si nous avons la conviction que nous pouvons apporter à un immeuble la valeur ajoutée qu’il mérite pour sortir de sa déshérence et entrer dans le XXIe siècle, avec une fonctionnalité qui n’était pas la sienne, qui est nouvelle et qui est disruptive, alors nous le faisons. À condition bien sûr que cela soit viable économiquement.”

Chez ClubFunding, nous avons eu la chance de travailler main dans la main avec GDG Investissements sur plusieurs projets.

Ces collaborations se passent si bien, qu’au moment de lancer notre propre podcast, il nous semblait évident d’inviter le président de GDG Investissement : Rémi Gaston-Dreyfus. Nous n’avons pas été déçus.

Celui que rien ne destinait à l’immobilier a, en effet, vécu des vies parallèles assez improbables avant de s’épanouir dans l’investissement foncier.

D’abord celle d’un avocat à succès, qui monte son propre cabinet, ce qui l’amène à travailler aux côtés de Pierre Elliott Trudeau, ancien Premier ministre du Canada (et père de l’actuel).

Ensuite, celle d’un entrepreneur dans la biotechnologie appliquée à l’horticulture (qui donne vie au tamaya, plante totalement artificielle). Entreprise qui connaît un succès fulgurant avant de se retrouver au pied du mur.

Puis, celle du Président de Gamma, un média, poste qu’il prend sur les chapeaux de roues, la veille de l’accident mortel de Lady Di et Dodi Al-Fayed pour lequel 3 des photographes du groupe sont mis en examen. Média finalement racheté par le groupe Lagardère.

Après une année sabbatique, il se décide ensuite à lancer son propre fonds de retournement afin de soutenir les entreprises en pleine tempête. C’est ainsi qu’il réalise son premier projet : la création de l’International School of Paris… et qu’il tombe dans la marmite de l’immobilier.

“Nous sommes des artisans, des Hermès de l’immobilier.”

En 2007, il fonde donc GDG Investissements avec comme mission la rénovation et la restructuration d’actifs immobiliers situés dans la petite couronne parisienne. 14 ans plus tard, le groupe est un incontournable et son président une personnalité influente qui, à ses heures perdues, se passionne pour la capitale. Ce qui en fait d’ailleurs le candidat parfait pour présider le Fonds pour Paris, structure fondée en 2015 par la maire de Paris Anne Hidalgo, et dont le but est de réconcilier le Paris d’hier et celui de demain.

“Souvent, trop d’intelligence tue le bon sens.”

Dans ce second épisode de Paper Club, il revient pour nous sur son parcours hors-norme et les apprentissages qu’il a pu en tirer. Il dresse la situation de l’immobilier parisien, entre crises du logement, prix et manque d’institutions universitaires. Et surtout, il nous donne ses conseils avisés pour investir intelligemment.

Bonne écoute !

On lui a posé la question :

  • Le média dont il ne peut se passer : Les Echos, un média qui oblige à faire réfléchir et à recontextualiser l’information pour lui.
  • Les personnes qui l’ont inspiré : Pierre Elliott Trudeau, qui lui a fait comprendre ce qu’était un point de vue et son importance. Et son père.

Si ce podcast vous plaît, n’oubliez pas de le partager (à vos collègues, à votre boss, à vos amis entrepreneurs, etc.), et de laisser un commentaire sympa. Pensez également à vous abonner pour suivre les prochains épisodes à venir !

C’est ici pour les fans de Spotify, ici pour ceux qui utilisent Deezer, ici pour ceux qui préfèrent Apple Podcasts et juste ici pour les utilisateurs de Google Podcasts.

Podcast animé par Emilie Cohen et créé par ClubFunding.

Découvrez à la fin de l’épisode la présentation, par nos équipes, des projets et des offres de ClubFunding.

Les offres de financements participatifs comportent des risques et en particulier le risque de perte totale ou partielle des sommes investies et le risque d'illiquidité.

En savoir plus > Plus le taux est élevé, plus le risque de perte en capital ou d’impayé des intérêts est important. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

See Privacy Policy at https://art19.com/privacy and California Privacy Notice at https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

19 episodes