L’intégral : la “Mother Nature” d’Angélique Kidjo et l”Hymne à la Vie” de Pat Kalla & Le Super Mojo

1:42:01
 
Partager
 

Manage episode 295010223 series 1117008
Par Radio Nova, découvert par Player FM et notre communauté - Le copyright est détenu par l'éditeur, non par Player F, et l'audio est diffusé directement depuis ses serveurs. Appuyiez sur le bouton S'Abonner pour suivre les mises à jour sur Player FM, ou collez l'URL du flux dans d'autre applications de podcasts.

Portrait

Sahra Halgan est la voix et la vigie du Somaliland, une ancienne colonie britannique de la Corne de l’Afrique, au Somalie, qui a proclamé son indépendance en 1991 après trois ans de guerre civile, opposant le régime ultra-violent du général Siad Barré aux mouvements de résistance du nord du pays - le futur Somaliland. Le pays n’est toujours pas reconnu par la communauté internationale.

Jeanne Lacaille nous dresse le portrait de cette chanteuse et militante qui avait commencé à chanter au front. Agé à peine de 16 ans et en pleine guerre civile, Sahra Halgan s’était improvisée infirmière pour soutenir les troupes du Mouvement National Somalien dans leur lutte pour l’indépendance. Aujourd’hui, ce n’est plus sur le front mais sur scène qu’elle défend le Somaliland et son histoire. Sahra Halgan sera en effet de passage au festival Rio Loco le mercredi 16 juin, où encore au Jazz Festival de la Défense le 24 juin.

Musikactu

Un musikactu en l'honneur du Soudan. La réalisatrice et documentariste Hind Meddeb, auteure du documentaire “Paris Stalingrad” qui suit le parcours des demandeurs d’asile à Paris, nous présente l’initiative et la soirée “Mix Ta Race au Soudan” de ce le lundi 14 juin au Trianon et rend hommage au peuple soudanais et son combat pour la liberté, dix ans après le Printemps arabe et deux ans après la révolution soudanaise. Une programmation riche avec concerts et créations orchestrales, en compagnies d’artistes engagés soudanais et français, comme Ghandi Adam, Rasha Sheikh Eldin, Abd Al Malik, Bachar Mar-Khalifé…

D’ici et d’ailleurs

Bintou Simporé reçoit la chanteuse, icône du continent africain et citoyenne du monde Angélique Kidjo, à l'occasion de la sortie de son album “Mother Nature” (Universal Music). Elle nous dévoile les secrets de son album panafricain et combatif, de sa collaboration avec Sting et nous parle de son engagement pour la cause environnementale.

https://www.youtube.com/watch?v=nmLjz86cTOY

Angélique Kidjo est née le 14 juillet 1960 au Bénin, est aujourd’hui l’une des figures majeures du continent Africain. Elle commence à chanter dès son plus jeune âge, et découvre à la fois les chants et danses traditionnels béninois et le Rythm and Blues, le Funk, la Soul… Elle s’installe à Paris dans les années 80 et connaît le succès international en 1996 avec son album Logozo. Aujourd’hui, entre l’Afrique, l’Europe et les Etats-Unis après quelques grammys awards, Angélique Kidjo mène une carrière engagée, que ce soit dans l’humanitaire avec l’UNICEF ou en chantant, comme dans son dernier opus “Mother Nature”. Avec pas moins de 28 albums, des expériences et des collaborations diverses, de la bande originale du Roi lion aux orchestres symphoniques et aux arrangements de textes en yoruba par le compositeur Philip Glass, de l'interprétation des “Petits riens” de Serge Gainsbourg à la chanson a capella un 11 novembre 2018 en hommage aux tirailleurs sénégalais devant un aréopage de présidents de la République venus du monde entier. Son éclectisme se reflète dans ses deux albums précédents, en 2019 l’album “Celia” en hommage à la chanteuse de salsa Celia Cruz, et en 2018 “Remain In Light”, reprises et adaptations de Talking Heads.

Angélique Kidjo est également la marraine de la Saison Africa 2020. Découvrez les richesses du...


See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

573 episodes