Ep#52 - ENTREPRENDRE APRÈS UN CANCER. Camille Esayan @creercommerespirer

56:58
 
Partager
 

Manage episode 335893038 series 3356552
Par Delphine Remy, découvert par Player FM et notre communauté - Le copyright est détenu par l'éditeur, non par Player F, et l'audio est diffusé directement depuis ses serveurs. Appuyiez sur le bouton S'Abonner pour suivre les mises à jour sur Player FM, ou collez l'URL du flux dans d'autre applications de podcasts.

Quelle joie d’avoir fait le trajet pour aller rencontrer Camille à Paris. On était toutes les deux assises par terre dans ma chambre de Airbnb et j’ai adoré notre conversation cœur à cœur. Notre Camille, elle a été touchée vachement jeune par une tumeur neuroendocrine bronchique qui lui a fait perdre l’entièreté de son poumon droit.

On lui a d’abord parlé d’une masse mais tout était si flou, est-ce bénin, est-ce malin ? On lui a ensuite présenté son cancer comme étant un « gentil cancer »… ça ne me plait pas des masses, ça me révolte même cette manière de présenter les choses même si ça part d’une bonne intention. En attendant, quelques semaines plus tard, le gentil cancer lui a coûté un poumon et elle a bien morflé pendant 6 mois. La rééducation était longue et douloureuse physiquement et psychologiquement. Dans ce cadre-là, nous avons parlé de ce petit mot en trois lettres Q.U.E. Elle n’a eu qu’UNE opération et qu’UNE semaine d’hôpital, on entend beaucoup de personnes dire cela quand elles n'ont pas eu de traitements lourds comme la chimio par exemple et certaines d’entre elles ressentent un profond malaise, un problème de légitimité dans la maladie. On tenait à évoquer ce sujet.

Le podcast se divise en plein de sous-parties parce qu’on a parlé de tellement de choses, notamment de ses multiples projets. dont @poumonoprix et @ma.tumeur.neuroendocrine qui lui ont permis de comprendre ce qui lui arrivait, d’intégrer tout ce tsunami émotionnel et physique et aussi d’accepter et en plus de sensibiliser autour de ces tumeurs rares et de créer du lien entre les personnes touchées par cette maladie.

Elle a donné des ateliers créatifs en tant que bénévole dans une maison de l’après-cancer, elle a mis au service des autres tous les outils qui l’avaient aidée pendant sa maladie. Magnifique ! Un an plus tard, elle a décidé de se professionnaliser et je trouve ça super qu’on ait pu aborder ce thème si important de la rémunération après un cancer. Cancer qui induit inévitablement une certaine précarité pour les personnes indépendantes.

On s’est dit qu’on lèverait les tabous autour de cette question de la rémunération. Elle revient souvent chez les personnes qui ont donné beaucoup de temps bénévolement pour les personnes touchées par la maladie mais qui, à un moment donné, aimeraient se professionnaliser tout en continuant à aider les personnes malades ou en post-maladie. Allez zou, brisons les tabous !
Je vous souhaite une bonne écoute ! Si vous avez aimé ce podcast et que vous voulez m’aider à le faire rayonner, n’hésitez pas à prendre 5 secondes pour mettre 5 🌟🌟🌟🌟🌟 sur Apple Podcast ou laisser un commentaire, ça me toucherait beaucoup !

Aider, donner ou redonner espoir et toucher en plein ❤ le plus possible de femmes, c’est tout ce dont je rêve.

👉Retrouvez-moi sur www.cancer-je-gere.blog, sur Facebook et sur Instagram.

👉Si vous désirez vous abonner à la newsletter, rien à vendre, pas de spam, juste un coucou toutes les semaines avec le dernier podcast, une photo qui inspire ou une citation qui secoue. Démarches à suivre ICI.

👉Et si vous désirez me contacter : delphineremy@gmail.com

Création originale : Delphine Remy

Montage : Delphine Remy et Evrard Veldekens

Enregistrement : Delphine Remy

Musique originale : Circle by Hartley

60 episodes