#262 Christophe Fauré : Aimer par-delà la vie et la mort

57:39
 
Partager
 

Manage episode 318680033 series 2483530
Par Anne Ghesquière, découvert par Player FM et notre communauté - Le copyright est détenu par l'éditeur, non par Player F, et l'audio est diffusé directement depuis ses serveurs. Appuyiez sur le bouton S'Abonner pour suivre les mises à jour sur Player FM, ou collez l'URL du flux dans d'autre applications de podcasts.

Anne Ghesquière reçoit dans Métamorphose Christophe Fauré grand méditant, médecin psychiatre et psychothérapeute.

Naître, vivre, aimer, mourir, et trouver un sens à tout cela… Vaste tâche auquel tente de répondre mon invité dans son premier roman. Il y est question de réincarnation, de souffrance, mais aussi (et surtout) de beaucoup d’Amour et de spiritualité. La question du deuil, de la perte, du sentiment d’abandon qu’il suscite y est également très présente, mais s’envisage de façon paisible car, à chaque fois, la séparation n’est que temporaire : les personnages se retrouvent toujours, dans une autre vie, une autre incarnation...Un message à la fois doux et dur qu’il peut être bon d’écouter en cette période agitée. Épisode #262


Avec Christophe Fauré, j'aborderai les thèmes suivants (extrait des questions) :

  • Il est beaucoup question de souffrance, voire de violence dans votre ouvrage, faut-il souffrir pour s’élever spirituellement ?
  • Vous dites que la souffrance est une construction mentale et qu’il faut aller chercher au-delà pour la surpasser, c’est-à-dire ?
  • Mais comment faire pour aller trouver le Lieu en nous où elle n’existe plus ?
  • Il est aussi question, dans votre ouvrage, de réincarnation, de cycle de vie, est-ce une façon de rassurer face à la mort ? Mais finalement pour beaucoup de gens la réincarnation n’est pas forcément un lieu de paix. Est-ce une croyance qui vous vient de votre expérience de retraite bouddhiste pendant deux ans ?
  • La vision de la spiritualité exprimée dans le roman semble issue du bouddhisme. Quelle place de cette religion/philosophie dans votre travail de psychiatre/psychotérapeute ?
  • Vous parlez d’intuition, de vision, de ce petit “quelque chose” que nous vivons tous à un moment de notre vie, cette impression de déjà vu, ou d’être lié à quelqu’un sans trop savoir pourquoi ni comment. Cela serait-il lié à un lien tissé dans une autre vie ?
  • Vous parlez beaucoup d’Amour. Au sens terrestre, mais aussi dans un sens plus grand, plus spirituel. Quel lien entre les deux ?

Qui est mon invité de la semaine, Christophe Fauré ?

Christophe Fauré est un grand méditant, médecin psychiatre et psychothérapeute spécialiste de la question du deuil, de la rupture et des transitions de vie.

Son dernier roman Mourir n’est pas te perdre est sorti aux Ed. Albin Michel, comme ses autres ouvrages sur le deuil, la séparation, les transitions de milieu de vie et la fin de vie.


Quelques citations du podcast avec Christophe Fauré :

"Le grand danger c’est de vouloir psychologiser la spiritualité et de vouloir spiritualiser la psychologie"

"Je ne crois pas qu’il faille souffrir pour s’élever mais la souffrance est souvent la cause première qui nous met en mouvement"

"Ce qui est important c’est cette vie, comment on la vit du mieux que l’on peut"

"Les personnes en fin de vie ne disent pas « Je suis heureux parce que j’ai été aimé », ils disent « Je suis heureux parce que j’ai aimé »"


Soutenez notre podcast en rejoignant dès maintenant la Tribu Métamorphose : http://www.patreon.com/metamorphose


Retrouvez Métamorphose, le podcast qui éveille la conscience sur Apple Podcast / Google Podcasts /Spotify/ Deezer /YouTube / SoundCloud/ CastBox/ TuneIn.


Suivez l’actualité des épisodes Métamorphose Podcast sur Instagram, découvrez l’invité de la semaine et gagnez des surprises ;-)


Bonne écoute


Photo Astrid di Crollalanza



Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

462 episodes