Pourquoi les critiques de copywriting sont comme le diable

5:15
 
Partager
 

Manage episode 271490121 series 2432740
Par Yann Legros, découvert par Player FM et notre communauté - Le copyright est détenu par l'éditeur, non par Player F, et l'audio est diffusé directement depuis ses serveurs. Appuyiez sur le bouton S'Abonner pour suivre les mises à jour sur Player FM, ou collez l'URL du flux dans d'autre applications de podcasts.

Il était une fois, j'avais l'habitude de faire des critiques par email.

Plus précisément, pour les abonnés qui recevraient une critique par mois. C'était à l'époque où la liste de clients était bien plus petite, bien sûr.

Aujourd'hui?

Non seulement je ne fais pas de critiques, mais je les décourage activement pour la plupart des gens.

Pourquoi?

De nombreuses raisons:

1. Si je faisais une critique pour une personne, je devrais le faire potentiellement pour plusieurs centaines d’autres, ce qui est impossible si je veux réellement développer mon entreprise et avoir du temps pour manger.

2. Je déteste faire des critiques de toute façon.

3. Comme le grand rédacteur publicitaire Doug D’Anna a dit un jour:

(Paraphrasé)

La meilleure critique que tu puisses obtenir ne vient pas d’un rédacteur, mais de ton marché.

Je parie que si tu donnes ta copie à deux personnes – un rédacteur professionnel qui ne connaît pas ton marché et quelqu'un qui est dans ton marché qui ne connait rien de la «rédaction», ce dernier te donnera des détails qui sont 10x plus utiles. Oui, une critique d'un rédacteur intelligent qui ne connaît pas ton marché peut toujours être utile d'un point de vue mécanique. Mais s'ils ne connaissent pas les boutons chauds uniques de ton marché, les particularités, les tendances, les douleurs, les désirs, les angoisses, les insécurités, les valeurs, etc., ils manqueront très probablement les nombreuses nuances de ce marché, et manqueront de nombreuses opportunités pour t’aider à renforcer ta copie et tes emails, ou peut-être même te donner de mauvais conseils sans s’en rendre compte.

Ainsi, je ne fais pas de critiques.

Et, à moins que tu ne sois prêt à payer un coach de rédaction ou un enseignant très coûteux qui connaît ton marché ou qui est conscient de ce qui précède, je le déconseille.

C’est la mauvaise nouvelle pour les gens qui me demandent des critiques.

La bonne nouvelle?

Bien que je ne propose plus de critiques aux abonnés, et que je ne l'ai pas fait depuis environ 6 ans, je propose de répondre aux questions des abonnés – par email uniquement – sur des sujets sur lesquels je suis qualifié pour donner des conseils.

La seule mise en garde est que je ne fais pas de bavardages.

C’est-à-dire que nous ne serons pas des correspondants.

J'ai trop de gens à qui je dois parler et avec qui je dois m'occuper, merci.

De plus, si la question ne se résume pas à une réponse rapide, je te renverrai vers un livre que une formation qui y répondra.

Très bien.

Peut-être que cela a ajouté de la valeur à ta vie, et peut-être que non.

Mais voilà…

Pour en savoir plus, regarde ici:

https://www.marketingyl.com/mb?r=ttralman/
Amitiés,
Yann

829 episodes