Il y a deux types de personnes – ceux qui boivent et ceux qui versent

5:44
 
Partager
 

Manage episode 270316468 series 2432740
Par Yann Legros, découvert par Player FM et notre communauté - Le copyright est détenu par l'éditeur, non par Player F, et l'audio est diffusé directement depuis ses serveurs. Appuyiez sur le bouton S'Abonner pour suivre les mises à jour sur Player FM, ou collez l'URL du flux dans d'autre applications de podcasts.

Je relisais récemment l'une de mes anciennes newsletter NO BS Dan Kennedy, et il disait comment l'un de ses membres Gold lui avait écrit une longue et stupide lettre expliquant qu'il ne renouvelait pas son abonnement à la newsletter parce qu'il se débrouillait déjà si bien grâce aux conseils de Dan, et était trop occupé pour mettre en œuvre quoi que ce soit d'autre – ou même lire les numéros actuels.

Comme l'a dit Dan:

«Ce sont les FAX qui me font monter le mur. Ces gens qui ne «comprennent pas» ou qui sont si indisciplinés ou démotivés qu’ils ne peuvent pas récolter la récolte en cultivant les champs juste devant leurs fenêtres. »

Je dois admettre que je reçois parfois des emails comme ceux-là.

Mais, contrairement à M. Kennedy, ils ne m'envoient pas tous au mur.

Si quoi que ce soit, juste le contraire.

Comment?

Parce que je suis d'accord avec le baron de la drogue dans “Breaking Bad” quand il a dit qu'il y avait deux types de personnes dans ce monde:

1. Ceux qui boivent
2. Ceux qui versent

Et les “verseurs” décrits par Dan – les accros aux nouveaux produits, les petits penseurs et les mouches de bar de casino goo-roo avec lesquelles je ne veux pas m'associer de toute façon – sont toujours, sans exception, remplacés par de meilleurs, plus motivés et de meilleure qualité ” les clients buveurs avec lesquels je souhaite m'associer.

Le fait est que ceux qui versent se sabotent toujours.

Un mauvais timing concernant l’argent, ne pas vouloir «trop» de succès.

Et ils cherchent toujours des excuses.

Comme je le vois, les verseurs vont verser et il n'y a aucune raison d'avoir autre chose que de la pitié pour eux, les jeter hors de ta vie pour toujours et les remplacer. Après tout, ils servent toujours un but dans la mesure où, sans les verseurs qui vont remplir les verres de ceux d’entre nous qui buvons?

Si tu es un verseur, rien de ce que je vends ne te fera de bien tant que tu n’auras pas travaillé sur toi un minimum – mentalement et émotionnellement. Ni mes formations, ni mes abonnements, ni ces e-mails quotidiens, rien. Tu ferais mieux d'aller voir quelqu'un qui prendra volontiers ton argent tout en soufflant du soleil sur ta jupe, ce qui te fera te sentir bien d'être content d'être un verseur et de donner des excuses pour l'inaction et la petite pensée un endroit sûr.

D'autre part:

Si tu es déjà un buveur, alors je peux être la libation pour toi.

Qu'une seule façon de le savoir:

De cliquer ci dessous:

https://www.marketingyl.com/mb?r=lpdfddk/
Amitiés,
Yann

831 episodes