Bedos, Dabadie… les hommes des années 1970 iront-ils «tous au paradis»?

21:15
 
Partager
 

Manage episode 264071327 series 2466867
Par Slate.fr, découvert par Player FM et notre communauté - Le copyright est détenu par l'éditeur, non par Player F, et l'audio est diffusé directement depuis ses serveurs. Appuyiez sur le bouton S'Abonner pour suivre les mises à jour sur Player FM, ou collez l'URL du flux dans d'autre applications de podcasts.

En quelques jours, on a appris les disparitions de Jean-Loup Dabadie et Guy Bedos. Auteur polyvalent, le premier avait notamment écrit les scénarios de Un éléphant ça trompe énormément et Nous irons tous au paradis, comédies célébrant l'amitié masculine dans lesquelles jouaient le second. L'occasion de leur rendre hommage en se penchant sur la façon dont les hommes étaient dépeints ces succès des années 1970.

Un mercredi sur deux, Mansplaining observe les masculinités à travers des œuvres culturelles et des faits d'actualité. Parce que la parole masculine est dominante, sauf lorsqu'il s'agit d'interroger les privilèges des hommes.

Si vous aimez Mansplaining, pensez à l'exprimer en lui donnant la note maximale sur iTunes et ailleurs, en en parlant autour de vous, et en laissant plein de commentaires bienveillants sur les réseaux sociaux.

Suivez Slate Podcasts sur Facebook et Instagram (retrouvez-y aussi le compte de Mansplaining). Pour échanger et découvrir de nouveaux podcasts, rejoignez le Slate Podcast Club sur Facebook.

Références:

Un éléphant, ça trompe énormément (Yves Robert, 1976)

Nous irons tous au paradis (Yves Robert, 1977)

Courage, fuyons (Yves Robert, 1979)

Le Mari de la coiffeuse (Patrice Leconte, 1990)

«Les femmes de plus en plus infidèles, mais toujours moins que les hommes», Le Monde

«Lumière 2016: "Un éléphant ça trompe énormément", 40 ans d'une comédie culte», France TV Info

«Quand Jean-Loup Dabadie nous racontait "Un éléphant ça trompe énormément"», TéléObs

Musique: «Warm Sea», Savvier

47 episodes