Une terre, une auteure: au Nigeria avec Chimamanda Ngozi Adichie

29:00
 
Partager
 

Manage episode 335903486 series 1096315
Par France Médias Monde, découvert par Player FM et notre communauté - Le copyright est détenu par l'éditeur, non par Player F, et l'audio est diffusé directement depuis ses serveurs. Appuyiez sur le bouton S'Abonner pour suivre les mises à jour sur Player FM, ou collez l'URL du flux dans d'autre applications de podcasts.
Chimamanda Ngozi Adichie, écrivaine originaire d'Abba, au sud-est du Nigeria, vit depuis plus de vingt ans aux États-Unis. Elle est l'auteure de plusieurs romans : L'Hibiscus pourpre (2003) (Commonwealth Writers' Prize), L'Autre Moitié du soleil (2006) sur la guerre du Biafra, (Orange Prize for Fiction), Americanah, le parcours d'une jeune femme nigériane émigrée aux États-Unis, et de plusieurs recueils dont Nous sommes tous des féministes, parus chez Gallimard. (Rediffusion) « Comment dire adieu à un être cher alors que le monde entier est frappé par une crise sanitaire, que le défunt repose au Nigeria et que ses enfants sont bloqués en Angleterre et aux États-Unis ? Le père de Chimamanda Ngozi Adichie vient de mourir. Séparée de ses proches, cette dernière vit un deuil empêché et solitaire. Elle écrit alors sous la forme de courts chapitres, composés comme des soubresauts de chagrin et de rage, où l’amour et l’admiration qu’elle portait à son père explosent à chaque page. James Nwoye Adichie a traversé plusieurs époques de l’histoire du Nigeria. S’il a transmis la culture et la langue igbos à ses enfants, essentielles à l’œuvre de l’autrice, il s’est aussi élevé contre certaines traditions de son pays. En partageant des anecdotes familiales simples et touchantes, Chimamanda Ngozi Adichie rend hommage au professeur émérite de l’Université du Nigeria, mais surtout au père humble et affectueux qu’il était, son "dadounet originel". La perte se voit ainsi transcendée par l’amour et la transmission. » (Présentation des éditions Gallimard)

660 episodes