Balado: Revue 2019 des classes d’actif

33:41
 
Partager
 

Manage episode 250893750 series 2390373
Par Raymond Kerzerho, découvert par Player FM et notre communauté - Le copyright est détenu par l'éditeur, non par Player F, et l'audio est diffusé directement depuis ses serveurs. Appuyiez sur le bouton S'Abonner pour suivre les mises à jour sur Player FM, ou collez l'URL du flux dans d'autre applications de podcasts.

Dans ce premier épisode de l’Investissement Décomplexé pour 2020, François Doyon La Rochelle, James Parkyn et Raymond Kerzérho discutent des rendements des classes d’actif pour l’année 2019 et pour la décennie qui vient de se conclure. Nous traçons aussi un lien avec la décennie 2000-2009, qui met en relief à quel point la performance des classes d’actif peut être complètement différente – voire opposée – d’une décennie à l’autre.

Quelques fait saillants :

  • 2019 a été une excellente année en Bourse, particulièrement pour les actions canadiennes et américaines, qui ont produit des rendements (calculés en dollars canadiens) dépassant les 20 %.
  • 2019 aussi été excellente pour les obligations canadiennes. L’indice universel a produit un rendement de presque 7 %, grâce à des gains en capital alimentés par les taux d’intérêt à la baisse.
  • La décennie 2010-2019 a été dominée par les actions américaines avec un rendement de 16 %, tandis les actions canadiennes et internationales des pays développés et émergents ont livré entre 6 % et 8 %. Ces résultats sont tout l’inverse de ceux observés lors de décennie des années 2000.
  • Autre caractéristique de la dernière décennie : la domination des actions de technologie, de grande capitalisation et de croissance; et le piètre rendement des actions du secteur de l’énergie. Or, tout le contraire s’est produit en 2000-2009.
  • Le rendement réel en dollars américains (net de l’inflation) des marchés Boursiers mondiaux a été de 7,6 % en 2010-2019, ce qui est légèrement supérieur à la moyenne de 5,8 % enregistrée lors des douze décennies depuis l’année 1900. Nous notons que les rendements observés s’éloignent le plus souvent de la moyenne : soit ils sont beaucoup plus élevés, soit ils sont négatifs ou très bas. Cette dernière observation met en évidence l’une des qualités essentielles des investisseurs compétents, soit la persévérance, alors qu’une vie d’investisseur de déroule sur un horizon de plusieurs cycles boursiers, avec tous les hauts et les bas que cela comporte.

Référence :

Tableau des rendements des classes d’actif 2019

85 episodes